10 août 2020

La Chine signe un important accord d’investissement pour aider l’Iran à contourner les sanctions américaines

L’Iran et la Chine ont rédigé un accord économique et sécuritaire majeur qui ouvrirait la voie aux investissements chinois en Iran, sapant les efforts des Etats-Unis pour isoler le gouvernement iranien en raison de ses ambitions nucléaires.

L’accord est un coup dur pour la politique de Washington envers l’Iran. La Chine est le premier partenaire commercial de l’Iran et un marché clé pour les exportations iraniennes de pétrole brut, qui ont été réduites par les sanctions américaines.

Le partenariat a été proposé par le président chinois Xi Jinping lors de sa visite en Iran en 2016, et a été approuvé par le cabinet du président iranien Hassan Rouhani en juin. Il permettrait d’étendre considérablement la présence chinoise dans le secteur bancaire, les télécommunications, les ports, les chemins de fer et d’autres projets. En retour, la Chine recevrait un approvisionnement régulier en pétrole iranien au cours des 25 prochaines années.

L’accord comprend des propositions pour que la Chine construise l’infrastructure d’un réseau de télécommunications 5G en Iran. Il prévoit également une coopération militaire et appelle à des formations et des exercices communs, au développement d’armes et au partage de renseignements.

“Deux anciennes cultures asiatiques, deux partenaires dans les secteurs du commerce, de l’économie, de la politique, de la culture et de la sécurité ayant des perspectives similaires et de nombreux intérêts bilatéraux et multilatéraux communs se considéreront comme des partenaires stratégiques”, indique le document.

“Les États-Unis continueront à imposer des coûts aux entreprises chinoises qui aident l’Iran, le plus grand État sponsor du terrorisme au monde”, a déclaré un porte-parole du Département d’État.

Le ministre iranien des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, a déclaré que l’accord serait soumis au Parlement pour approbation finale.