7 août 2020

La Chine sanctionne Lockheed Martin pour un accord sur les missiles de Taïwan

Mardi, la Chine a annoncé des sanctions contre la société américaine Lockheed Martin en représailles à l’approbation par le Département d’État américain d’une demande de Taïwan pour la recertification des missiles de défense aérienne PAC-3 construits par la société.

“La Chine s’oppose fermement aux ventes d’armes américaines à Taïwan. Nous demandons instamment aux États-Unis de respecter sérieusement le principe d’une seule Chine, de cesser de vendre des armes à Taïwan et de couper leurs liens militaires avec Taïwan, afin de ne pas nuire davantage aux liens bilatéraux, à la paix et à la sécurité dans le détroit de Taïwan”, a déclaré le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères, Zhao Lijian, lors d’un point de presse.

Ses remarques surviennent quelques jours après que le Département d’État américain ait approuvé la semaine dernière la demande de Taïwan pour la re-certification de ses missiles de défense aérienne Patriot Advanced Capability-3 (PAC-3), pour un coût estimé à 620 millions de dollars.