22 octobre 2020

La Chine ordonne la fermeture du consulat américain à Chengdu, en représailles pour Houston

La Chine a ordonné aux États-Unis de fermer son consulat dans la ville de Chengdu, au sud-ouest du pays, suite aux menaces de représailles après la décision sans précédent de l’administration Trump de fermer la mission chinoise à Houston.

Le ministère chinois des affaires étrangères a déclaré vendredi que la fermeture du consulat était une “réponse légitime et nécessaire à l’acte injustifié des États-Unis”. Les représailles largement attendues sont arrivées quelques heures avant la date limite fixée par les États-Unis pour que les diplomates chinois quittent les installations de Houston, qui, selon le département d’État, ont servi de plaque tournante pour les opérations d’espionnage et d’influence.

La décision de Pékin ne va pas seulement évincer les diplomates américains de la capitale de la province du Sichuan – une région dont la population rivalise avec celle de l’Allemagne – elle va fermer un poste d’écoute clé pour les développements au Tibet voisin. Cette décision aura probablement un impact plus important que la fermeture du consulat américain à Wuhan, mais moins que la fermeture des missions américaines dans les principaux centres financiers de Hong Kong ou de Shanghai.


Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Wang Wenbin, a déclaré lors d’un point de presse régulier à Pékin que certains membres du personnel du consulat s’étaient “engagés dans des activités incompatibles avec leurs capacités, s’étaient ingérés dans les affaires intérieures de la Chine et avaient porté atteinte aux intérêts de la sécurité nationale de la Chine”.

Le diffuseur public chinois a commencé à diffuser en direct des images de l’entrée du consulat.