22 septembre 2020

La Chine et l’Inde acceptent de désengager leurs troupes sur une frontière contestée

La Chine et l’Inde ont déclaré vendredi qu’elles avaient convenu de désamorcer les tensions à leur frontière himalayenne contestée et de prendre des mesures pour rétablir “la paix et la tranquillité”.

Suite à une réunion diplomatique de haut niveau à Moscou, les ministères des affaires étrangères des deux pays ont convenu dans une déclaration commune que leurs troupes doivent rapidement se désengager de l’impasse qui dure depuis des mois le long de la frontière.

“Les deux ministres des affaires étrangères ont convenu que la situation actuelle dans les zones frontalières n’est dans l’intérêt d’aucune des deux parties. Ils ont donc convenu que les troupes frontalières des deux parties devraient poursuivre leur dialogue, se désengager rapidement, maintenir une distance appropriée et apaiser les tensions”, selon la déclaration.

L’Inde et la Chine ont mené une guerre en 1962 à propos de leurs revendications territoriales concurrentes, et elles n’ont pas réussi à s’entendre sur une frontière permanente le long de leur frontière. Les deux géants asiatiques sont dans une impasse depuis des mois, chacun accusant l’autre d’empiéter sur le territoire de l’autre.

Il y a deux mois, un incident à la frontière a fait au moins 20 morts parmi les soldats indiens, lorsqu’une bagarre physique a éclaté entre les deux camps, les soldats utilisant des bâtons et se jetant des pierres.

L’Inde a depuis interdit plus de 100 applications, principalement chinoises, et a ajouté que cette mesure vise à “assurer la sûreté, la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien”.