9 août 2020

La Chine assouplit ses restrictions de vol après que les États-Unis ont pris pour cible ses transporteurs

La Chine a déclaré qu’elle assouplira les restrictions sur les coronavirus pour permettre à un plus grand nombre de transporteurs étrangers de voler vers le continent, peu après que Washington ait juré d’interdire aux compagnies aériennes chinoises de voler vers les États-Unis en raison des restrictions imposées par Pékin aux compagnies aériennes américaines.

Les transporteurs étrangers qualifiés, actuellement interdits de vols vers la Chine, seront autorisés à effectuer des vols une fois par semaine dans la ville de leur choix à partir du 8 juin, a déclaré jeudi l’Administration de l’aviation civile de Chine (CAAC), selon l’agence Reuters.

La CAAC a réduit les vols internationaux depuis fin mars pour apaiser les inquiétudes concernant la hausse des infections à coronavirus apportées par les passagers à l’arrivée.

Une politique dite “Five One” permet aux transporteurs continentaux de n’effectuer qu’un seul vol par semaine sur une ligne vers n’importe quel pays et aux compagnies étrangères d’effectuer un seul vol par semaine vers une ville de Chine.

Les transporteurs ne pouvaient également effectuer que le nombre de vols prévus dans un programme hebdomadaire approuvé par la CAAC le 12 mars.

Mais comme les compagnies aériennes américaines avaient cessé tous leurs vols le 12 mars, elles n’ont pas pu reprendre leurs vols vers la Chine.

A lire également : Nos droits territoriaux en mer de Chine méridionale conformément à la Charte des Nations unies : Chine

L’administration du président américain Donald Trump a déclaré mercredi qu’elle interdirait aux transporteurs chinois de passagers d’effectuer des vols vers l’Amérique à partir du 16 juin, faisant pression sur Pékin pour que les compagnies aériennes américaines reprennent leurs vols vers le pays.

Le ministère américain des transports n’a pas pu être contacté immédiatement pour un commentaire. Le ministère a déclaré qu’il reconsidérera sa décision à l’encontre des compagnies aériennes chinoises si la CAAC ajuste ses politiques affectant les compagnies aériennes américaines.

La CAAC a déclaré que toutes les compagnies aériennes seront autorisées à augmenter le nombre de vols internationaux impliquant la Chine jusqu’à un maximum de deux par semaine si aucun passager de leurs vols n’est testé positif au Covid-19 pendant trois semaines consécutives.

Si cinq passagers ou plus sur un vol sont testés positifs pour le coronavirus à l’arrivée, la CAAC interdirait à la compagnie aérienne de fournir des services pendant une semaine, a-t-elle déclaré. Les compagnies aériennes seraient suspendues pendant quatre semaines si dix passagers ou plus sont testés positifs.

Le directeur adjoint de la CAAC, Li Jian, a déclaré en mai que l’agence envisagerait d’augmenter le nombre de vols internationaux, après les critiques publiques de sa politique des “cinq un”, qui a conduit à des prix de billets exorbitants pour de nombreux Chinois bloqués à l’étranger.

Depuis la fin mars, la Chine a également suspendu l’entrée des étrangers munis de visas ou de permis de séjour chinois valables, ce qui signifie que seuls les ressortissants chinois peuvent rentrer dans le pays sur des vols commerciaux de passagers.