9 août 2020

La Chine accuse la Grande-Bretagne de collusion avec Washington pour nuire à Huawei

Le gouvernement chinois a accusé mercredi la Grande-Bretagne de collusion avec Washington pour nuire aux entreprises chinoises après que le géant de la technologie Huawei ait été empêché de travailler sur un réseau de téléphonie mobile de nouvelle génération.

Le gouvernement britannique a annoncé mardi que Huawei Technologies Ltd. serait exclue du travail sur le réseau parce que les sanctions américaines ne permettent pas d’assurer la sécurité des équipements fournis par les Chinois.

Sans aucune preuve concrète, le Royaume-Uni a pris des risques infondés comme excuse et a coopéré avec les États-Unis pour discriminer, supprimer et exclure les entreprises chinoises, a déclaré une porte-parole du ministère des affaires étrangères, Hua Chunying.

Washington accuse Huawei d’être un risque pour la sécurité, ce que la société nie. L’administration Trump fait pression sur l’Europe et d’autres alliés pour qu’ils évitent Huawei, le plus grand fabricant d’équipements de commutation pour les compagnies de téléphone et d’Internet, lorsqu’ils modernisent leurs réseaux de télécommunications.

L’année dernière, Washington a imposé des restrictions à l’accès de Huawei aux composants et autres technologies américaines.

En mai, l’administration Trump a renforcé les contrôles en empêchant les entreprises non américaines d’utiliser la technologie américaine pour produire des puces de processeur et d’autres composants pour Huawei sans l’approbation de Washington.