3 août 2020

Kadyrov promu par Poutine après avoir été sanctionné par les Etats-Unis pour des violations des droits de l’homme

Le président russe Vladimir Poutine a décerné le grade de général de division militaire au chef de la république tchétchène du Caucase du Nord, Ramzan Kadyrov.

“J’ai pris l’annonce de cette décision comme j’étais censé le faire : au garde-à-vous. Au cours de l’appel téléphonique, le président lui-même a lu l’ordre et m’a félicité pour cet événement, en me souhaitant un nouveau succès. C’est un grand éloge qui vaut beaucoup”, a écrit M. Kadyrov sur son blog jeudi.

En 2009, le président de l’époque, Dmitri Medvedev, a décerné à Kadyrov le grade de général de police. Il a également reçu la plus haute distinction de Russie – le titre de Héros de la Fédération de Russie.

Kadyrov a ajouté qu’il avait été transféré du ministère de l’intérieur à la garde nationale russe : “J’exprime ma grande gratitude à mon cher frère, chef de la [Federal Service of the National Guard Forces] Viktor Zolotov pour sa décision de me transférer du ministère de l’Intérieur à la Garde nationale”, a-t-il déclaré.

Kadyrov est un ancien militant tchétchène qui a combattu les forces russes lors de la première guerre de Tchétchénie. Il dirige la Tchétchénie depuis 2007. Les groupes de défense des droits l’ont accusé à plusieurs reprises de sévir contre les personnes LGBTI, les défenseurs des droits de l’homme et les médias. Les autorités tchétchènes ont nié ces accusations.

Les États-Unis avaient déjà imposé des sanctions contre lui et certains de ses associés en Tchétchénie. Lundi, Washington a imposé des sanctions supplémentaires à Kadyrov, sa femme et ses deux filles “pour de nombreuses violations flagrantes des droits de l’homme”, les empêchant de se rendre aux États-Unis.