27 octobre 2020

Joshua Wong, militant de la démocratie à Hong Kong, arrêté pour rassemblement illégal en 2019

La police de Hong Kong a arrêté jeudi l’éminent militant pour la démocratie Joshua Wong pour avoir participé à un rassemblement non autorisé l’année dernière et violé la loi anti-masques de la ville.

Wong est devenu le visage des manifestations pour la démocratie du Mouvement de parapluie dirigé par des étudiants en 2014. D’autres militants sont également accusés de rassemblement illégal ou d’infractions présumées liées aux manifestations de l’année dernière, ce qui a incité Pékin à imposer une loi controversée sur la sécurité nationale en juin. Cette loi vise à lutter contre la sécession, la subversion, le terrorisme et la collusion avec des forces étrangères, et prévoit des peines pouvant aller jusqu’à la prison à vie.

La police de Hong Kong a confirmé avoir arrêté deux hommes jeudi pour rassemblement illégal le 5 octobre 2019. Une loi anti-masques a été introduite l’année dernière pour aider la police à identifier les manifestants pro-démocratie, mais dans l’intervalle, la ville a rendu les masques obligatoires en raison de la pandémie de coronavirus.

“Je suis profondément préoccupé par l’arrestation de Joshua Wong, un autre exemple de la façon dont les autorités de HK ciblent les militants. Les autorités chinoises et de Hong Kong doivent respecter les droits et les libertés des habitants de Hong Kong, tels qu’ils sont protégés par la déclaration commune”, a tweeté le ministre britannique des affaires étrangères, Dominic Raab.

La Grande-Bretagne a administré Hong Kong jusqu’à sa rétrocession à la Chine en 1997. En juillet, elle a suspendu son traité d’extradition et bloqué les ventes d’armes avec Hong Kong. Elle a également offert des droits de résidence à trois millions de Hongkongais.

Nathan Law, un autre des plus éminents militants de la démocratie à Hong Kong, a fui à l’étranger en juillet après que le gouvernement chinois ait imposé la loi de sécurité à la ville. Il se trouve actuellement au Royaume-Uni.

L’arrestation de Wong survient 6 semaines après l’arrestation du magnat des médias Jimmy Lai, soupçonné de collusion avec les forces étrangères.