23 septembre 2020

Israël et les Émirats arabes unis vont formellement normaliser leurs relations

Israël et les Émirats arabes unis ont conclu jeudi un accord de paix historique, qui conduira à une normalisation complète des relations diplomatiques bilatérales.

L’accord a été conclu entre le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le prince héritier d’Abu Dhabi, le cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, avec l’aide du président américain Donald Trump.

“Ensemble, nous pouvons apporter un avenir merveilleux. C’est un moment incomparablement passionnant”, a déclaré M. Netanyahou. Le Premier ministre israélien a qualifié l’accord de “paix complète et formelle” avec “l’un des pays les plus forts du monde”.

Afin de faciliter les relations avec les pays arabes et musulmans et de parvenir à un accord de paix, les Etats-Unis ont demandé à Nétanyahou de “reporter temporairement” les plans d’annexion de certaines parties de la Cisjordanie occupée.

Israël a accepté de “suspendre la déclaration de souveraineté dans les domaines décrits dans la vision du président pour la paix et de concentrer ses efforts maintenant sur l’expansion des liens avec d’autres pays du monde arabe et musulman”, peut-on lire dans une déclaration des EAU, d’Israël et des États-Unis.

Trump a annoncé l’accord jeudi par le biais d’un post sur Twitter, le qualifiant d'”accord de paix historique”.

C’est le premier traité de paix entre Israël et un pays arabe en 25 ans.

Les délégations des deux pays devraient se rencontrer dans les prochaines semaines pour discuter et signer des accords dans plusieurs domaines, notamment la sécurité, la santé, l’énergie, le tourisme et les télécommunications.