3 août 2020

Fin du jumbo : British Airways met à la retraite anticipée l’ensemble de sa flotte de Boeing 747

British Airways, le plus grand exploitant de Boeing 747 au monde, va retirer toute sa flotte de jumbo-jets avec effet immédiat après que la nouvelle pandémie de coronavirus a mis les voyages aériens en chute libre.

Depuis plus de 50 ans, la “Reine des cieux” de Boeing est l’avion de ligne le plus facilement reconnaissable au monde avec son fuselage bossu et ses quatre moteurs, mais ses jours étaient déjà comptés avant que la pandémie ne frappe au début de l’année.

BA avait prévu de retirer ses avions de la circulation en 2024, mais avec le nombre de passagers décimé cette année et les prévisions selon lesquelles il faudra des années avant qu’ils ne se rétablissent, la compagnie a déclaré qu’il était peu probable que ses 747 soient à nouveau exploités commercialement pour elle.

“C’est avec une grande tristesse que nous pouvons confirmer que nous proposons de retirer la totalité de notre flotte de 747 avec effet immédiat”, a déclaré BA dans une déclaration jeudi.

Le 747 a démocratisé le transport aérien mondial dans les années 1970, mais il a pris du retard par rapport aux bimoteurs modernes et est aujourd’hui à la traîne des avions plus récents en matière de rendement énergétique, ce qui le rend coûteux à exploiter.

“L’avion aura toujours une place particulière dans notre cœur, mais à l’avenir, nous effectuerons davantage de vols sur des appareils modernes et économes en carburant comme nos nouveaux A350 et 787”, a ajouté BA.

Le directeur général de British Airways a déclaré que la compagnie, qui appartient à l’IAG, est confrontée à une bataille pour sa survie en raison de la pandémie, ce qui signifie que des restrictions de voyage ont été mises en place dans le monde entier pendant la majeure partie de cette année.

La BA a déclaré qu’elle devait supprimer jusqu’à 12 000 emplois, soit environ 28 % de sa main-d’œuvre, pour se préparer à la réduction du marché des voyages prévue dans les années à venir.

Le Sun a rapporté le mois dernier que la BA avait conclu un accord avec ses pilotes pour en licencier 350 et 300 autres en “pool” pour les réengager si nécessaire. La majorité des pilotes mis en “pool” devaient être des copilotes de jumbo-jet.

La société américaine Boeing et ses fournisseurs ont signalé la fin de l’avion, lorsqu’ils ont fixé le nombre final de pièces dont il aurait besoin pour le programme de jumbo-jet 747 il y a au moins un an.