15 août 2020

Facebook, Apple, Google, Amazon font état de résultats mitigés dans le trimestriel Covid-hit

Les sociétés de Big Tech ont annoncé des résultats trimestriels mitigés jeudi, un jour après que leurs cadres supérieurs aient été confrontés à une dure épreuve du Congrès concernant leur pouvoir sur le marché et leurs prétendues pratiques monopolistiques.

Les retombées économiques stupéfiantes de la pandémie de coronavirus ont été reflétées dans les rapports publiés jeudi par Amazon, Facebook, Apple et Alphabet, la société mère de Google.

Apple a réalisé des chiffres étonnamment élevés, avec des revenus et des bénéfices en hausse, défiant les attentes des analystes. Le chiffre d’affaires du fabricant d’iPhone a augmenté de 11 % pour atteindre près de 60 milliards de dollars, tandis que les bénéfices ont augmenté de 12 % pour atteindre 11,3 milliards de dollars.

Alphabet, la holding de Google, a annoncé sa toute première baisse de revenus trimestriels par rapport à l’année précédente. Bien qu’il ne s’agisse que d’une baisse de 2 %, c’est un signe révélateur d’un ralentissement du marché de la publicité numérique, tout en rappelant que l’économie est encore plus en difficulté qu’il y a plus de dix ans, pendant la Grande Récession. Le point bas de Google à cette époque est survenu au cours du deuxième trimestre 2009, lorsque ses revenus ont augmenté de seulement 3 %.

A VOIR AUSSI : Audience antitrust : Zuckerberg sort du script, s’attaque à Apple, Google

Le bénéfice de l’alphabet pour son dernier trimestre a chuté de 30 % pour atteindre près de 7 milliards de dollars.

Facebook, qui tire également la plupart de ses revenus des publicités numériques, a enregistré une augmentation de 11 % de ses revenus par rapport à l’année précédente, la plus faible croissance de l’entreprise de réseau social depuis son introduction en bourse il y a huit ans. Les bénéfices de l’entreprise ont presque doublé par rapport à l’année dernière à la même époque, pour atteindre environ 6 milliards de dollars. Une partie de ce bond est due aux charges spéciales de l’année dernière.

Amazon a remporté la palme de la pandémie, les gens restés à la maison comptant sur l’entreprise pour faire leurs achats en ligne. Elle a enregistré un bénéfice trimestriel record, doublant par rapport à l’année dernière pour atteindre 5,2 milliards de dollars, tandis que son chiffre d’affaires a grimpé de 40 % pour atteindre 88,9 milliards de dollars.