8 août 2020

Explication : Quelle est l’importance de Hong Kong pour la Chine en tant que plaque tournante de la finance libre ?

Les banquiers et les investisseurs craignent que les pressions exercées par la Chine pour imposer des lois de sécurité nationale à Hong Kong ne menacent l’avenir de la ville en tant que centre financier international. Si elle en arrive là, la décision de Pékin aura un coût pour l’économie chinoise.

POURQUOI LA CHINE A-T-ELLE BESOIN DE HONG KONG EN L’ÉTAT ?

La Chine exerce toujours des contrôles étendus sur les capitaux et intervient souvent dans ses marchés financiers et son système bancaire. Hong Kong est l’une des économies les plus ouvertes du monde et l’un des principaux canaux de financement par actions et par emprunt.

La taille de l’économie de Hong Kong n’équivaut peut-être qu’à 2,7 % de celle de la Chine continentale, contre 18,4 % en 1997, année où elle est revenue sous domination chinoise, mais le territoire fait plus que son poids grâce à des systèmes financiers et juridiques de classe mondiale.

En tant que passerelle entre la Chine et l’Occident, Hong Kong attire les capitaux mondiaux pour la Chine plus efficacement que ses autres villes.

COMMENT CELA CHANGE-T-IL ?

Selon la formule “un pays, deux systèmes” convenue dans le cadre de la rétrocession du territoire par la Grande-Bretagne à la Chine, Hong Kong se voit garantir des libertés qui n’existent pas sur le continent, telles que la liberté d’expression et un système judiciaire indépendant.

Ces libertés confèrent à Hong Kong un statut international spécial – par exemple, elle n’a pas à payer les droits de douane américains qui frappent actuellement les importations chinoises.

Protestations à Hong Kong

Hong Kong bénéficie de libertés garanties qui ne sont pas disponibles sur le continent, comme la liberté d’expression. Photo : Reuters

Le Département d’État américain ayant recommandé le retrait de ce statut, car il ne considère plus Hong Kong comme suffisamment autonome par rapport à Pékin, des mesures touchant notamment au commerce, aux finances et aux investissements pourraient suivre.

L’Australie, la Grande-Bretagne, le Canada, l’Union européenne et d’autres pays ont également exprimé leurs préoccupations concernant cette législation.

QUELS SONT LES ENJEUX ?

La Chine utilise les marchés des devises, des actions et de la dette de Hong Kong pour attirer les fonds étrangers, tandis que les entreprises internationales utilisent Hong Kong comme rampe de lancement pour se développer sur le continent.

Bien que la Chine ait réformé ses marchés au fil des ans, plus de 60 % des investissements directs étrangers (IDE) en provenance et à destination de la Chine continuaient à transiter par Hong Kong en 2018, selon Morgan Stanley.

L’année dernière, les entreprises chinoises ont levé 73,8 milliards de dollars par le biais d’introductions en bourse, dont 35 milliards ont été mis en poche à Hong Kong, selon les données de Dealogic.

Les entreprises chinoises ont exploité le marché de la dette de Hong Kong pour 25 % de leurs 131,8 milliards de dollars de financement offshore en dollars américains l’année dernière, selon les données de Refinitiv.

Les systèmes reliant les bourses de Hong Kong, Shanghai et Shenzhen constituent la principale passerelle permettant aux étrangers d’acheter des actions du continent. Une ouverture prévue des flux de capitaux chinois ne fait qu’accroître l’importance de ces canaux et, en fin de compte, de Hong Kong, a déclaré Fidelity dans un courrier cette semaine.

Les banques chinoises détiennent plus d’actifs à Hong Kong — 1,1 trillion de dollars en 2019 — que les prêteurs de toute autre région, selon les données de l’Autorité monétaire de Hong Kong compilées par Natixis. Tout resserrement du canal de financement massif risque de déstabiliser l’économie chinoise.

Des manifestants pro-démocratie défilent dans une rue lors d'une manifestation à Hong Kong, dimanche 8 décembre 2019 | Photo : PTI

Des manifestants pro-démocratie défilent dans une rue lors d’une manifestation à Hong Kong, dimanche 8 décembre 2019 | Photo : PTI

Entre autres liens profonds, le port de Hong Kong continue de traiter une partie des exportations et des importations de la Chine, bien qu’il ait été éclipsé par les grands ports chinois au cours des dernières décennies.

Hong Kong a également joué un rôle essentiel dans l’ambition de la Chine de faire du yuan une monnaie internationale largement utilisée, concurrençant le dollar américain et augmentant son influence mondiale.

COMMENT TOUT CELA A-T-IL PU S’EFFILOCHER ?

La pandémie a incité les banques centrales du monde entier à inonder les marchés de nouvelles liquidités. L’argent qui normalement chercherait à s’installer à Hong Kong peut simplement choisir d’autres centres, comme Singapour, ce qui, à terme, diminue l’importance de la ville.

Les capitaux déjà présents à Hong Kong pourraient également choisir de sortir du champ d’application de la législation du continent et d’échapper aux perturbations dues aux troubles sociaux locaux et à toute restriction internationale. Jusqu’à présent, les sorties de capitaux ont été limitées, ont déclaré les banquiers.