18 septembre 2020

Des documents ont été divulgués avant les élections au Royaume-Uni, dans le cadre d’une opération russe présumée, et l’ancien ministre du commerce a été piraté

Selon deux sources, des documents commerciaux américains et britanniques classifiés, divulgués à l’approche des élections britanniques de 2019, ont été volés sur le compte e-mail de l’ancien ministre du commerce Liam Fox par des pirates informatiques russes entre le 12 juillet et le 21 octobre de l’année dernière.

Le mois dernier, un rapport des services de renseignement britanniques a déclaré que des “acteurs russes” avaient tenté d’interférer dans ses élections générales de 2019 en amplifiant en ligne “des documents gouvernementaux acquis illégalement et ayant fait l’objet de fuites”.

Les sources ont déclaré que l’attaque portait les marques d’une opération soutenue par l’État. Parmi les informations volées figuraient six tranches de documents détaillant l’accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et les États-Unis, qui ont été diffusées en ligne par une campagne de désinformation russe. Le ministre des affaires étrangères, Dominic Raab, a confirmé ce rapport le mois dernier.

“Une enquête criminelle est en cours sur la façon dont les documents ont été acquis, et il serait inapproprié de faire d’autres commentaires à ce stade”, a déclaré une porte-parole du gouvernement britannique.

Le mois dernier, un rapport britannique a révélé que Moscou avait tenté d’influencer un référendum sur l’indépendance de l’Ecosse en 2014, et que le gouvernement britannique n’avait pas mené d’enquête adéquate sur les éventuelles tentatives russes de faire pencher la balance du côté du vote sur Brexit en 2016.