6 août 2020

Crise de Covid-19 : L’OMS suspend l’essai de l’hydroxychloroquine pour des raisons de sécurité

L’Organisation mondiale de la santé a suspendu les tests de l’hydroxychloroquine, médicament antipaludique, chez les patients traités par COVID-19 en raison de problèmes de sécurité, a déclaré lundi le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

L’hydroxycholoroquine a été vantée par Donald Trump et d’autres comme un traitement possible de la maladie causée par le nouveau coronavirus. Le président américain a déclaré qu’il prenait ce médicament pour aider à prévenir l’infection.

“Le groupe exécutif a mis en place une pause temporaire du bras hydroxychloroquine dans le cadre du procès de Solidarité, pendant que les données de sécurité sont examinées par le conseil de surveillance de la sécurité des données”, a déclaré M. Tedros lors d’un briefing en ligne.

A lire également : Coronavirus EN DIRECT : Delhi publie des conseils aux voyageurs, conseille l’application Aarogya Setu

Il a déclaré que les autres volets de l’essai – une initiative internationale majeure visant à organiser des tests cliniques sur les traitements potentiels du virus – se poursuivaient.

L’OMS a précédemment recommandé de ne pas utiliser l’hydroxychloroquine pour traiter ou prévenir les infections à coronavirus, sauf dans le cadre d’essais cliniques.

Le Dr Mike Ryan, responsable du programme d’urgence de l’OMS, a déclaré que la décision de suspendre les essais de l’hydroxychloroquine avait été prise “par excès de prudence”.