8 août 2020

Covid-19 : L’OMS met fin à l’essai de l’hydroxychloroquine et attend d’autres données sur la sécurité

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a interrompu le volet hydroxychloroquine (HCQ) de ses essais sur le médicament Covid-19 dans l’attente de nouvelles données en raison de problèmes de sécurité.

Le comité directeur a décidé de suspendre l’inscription à cette branche, ont déclaré lundi les responsables de l’OMS.

C’est après que le Lancet ait publié une étude qui disait que le médicament, vanté par le président américain Donald Trump comme un traitement, était lié à un risque accru de décès et de maladies cardiaques.

“Il est important de continuer à rassembler des preuves de l’efficacité et de la sécurité de l’hydroxychloroquine”, a déclaré Soumya Swaminathan, scientifique en chef de l’OMS, lors d’une conférence de presse à Genève. “Nous voulons l’utiliser si elle est sûre et efficace, si elle réduit la mortalité, si elle réduit la durée d’hospitalisation sans augmenter les effets indésirables”.

A lire également : L’OIT tend la main au Premier ministre Modi à propos des modifications du droit du travail dans divers Etats

Les études peuvent reprendre si les données le justifient, a déclaré Mike Ryan, responsable du programme d’urgence sanitaire de l’OMS, lors d’une réunion d’information. “Cela a été fait par pure précaution”.

Le conseil de surveillance de la sécurité se réunira à nouveau et la décision sera réexaminée dans une semaine ou deux, a également déclaré M. Swaminathan.

Les prix des masques N-95 ont baissé jusqu’à 47%.

Les principaux fabricants et importateurs de masques N-95 ont réduit les prix jusqu’à 47 par après que la National Pharmaceutical Pricing Authority (NPPA) soit intervenue pour assurer la disponibilité de cet appareil de protection respiratoire à des prix abordables dans le pays, a déclaré le gouvernement lundi. Les masques N-95 étaient auparavant vendus sur le marché à 150 à 300 roupies l’unité et après l’avis de la NPPA, les prix ont été réduits. Pour faire face au problème de la hausse des prix des masques N-95, la NPPA est intervenue pour assurer leur disponibilité à des prix abordables dans le pays, a déclaré le ministère des produits chimiques et des engrais dans un communiqué lundi. PTI