7 août 2020

Borissov largue 4 ministres alors que les protestations bulgares s’intensifient

Le Premier ministre bulgare Boyko Borissov a limogé jeudi les ministres des finances, de l’économie, de l’intérieur et du tourisme.

Depuis le 9 juillet, des milliers de manifestants ont demandé la démission de Borissov et du procureur général Ivan Geshev, sous prétexte de corruption et de liens criminels. Le président Rumen Radev a également soutenu les manifestants.

Ces derniers jours, des manifestants ont tenté de bloquer temporairement certaines parties de la capitale, Sofia. Vendredi marque le 16e jour des troubles.

M. Borissov est au pouvoir depuis 2009 et son troisième mandat devrait se terminer en mars prochain. Il a déclaré qu’il ne démissionnerait pas car, s’il venait à tomber, le parti socialiste d’opposition, avec son histoire de scandales de corruption, perdrait l’accès de la Bulgarie aux fonds européens, comme il l’a fait en 2008.

Auparavant, Borissov avait promis un remaniement ministériel “massif”. Les protestataires n’ont pas été satisfaits des dernières démissions, car ils exigent la démission de tout le cabinet. Les politiciens de l’opposition ont comparé les changements au sein du cabinet au changement des chaises sur le pont du Titanic, un navire qui a coulé.