22 octobre 2020

Boeing supprime 12 000 emplois alors que le coronavirus affecte l’industrie du voyage

Boeing supprime plus de 12 000 emplois par le biais de licenciements et de rachats, alors que la pandémie de coronavirus s’empare de l’industrie du voyage, et que d’autres réductions sont à venir.

L’un des plus grands fabricants du pays va licencier 6 770 employés américains cette semaine, et 5 520 autres travailleurs acceptent des offres de rachat pour partir volontairement au cours de la prochaine semaine. Les voyages aériens aux États-Unis ont chuté de 96 % à la mi-avril, pour atteindre moins de 100 000 personnes certains jours. Il s’est légèrement redressé.

L’administration de la sécurité des transports a déclaré avoir contrôlé 264 843 personnes dans les aéroports mardi, soit une baisse de 89 % par rapport au même mardi de l’année dernière.

Boeing avait déclaré qu’il réduirait de 10 % une main-d’œuvre qui comptait environ 160 000 personnes. Un porte-parole de Boeing a déclaré que les actions de mercredi représentent le plus grand nombre de suppressions d’emplois, mais que plusieurs milliers d’emplois supplémentaires seront supprimés dans les prochains mois.

Les licenciements devraient se concentrer dans la région de Seattle, où se trouve l’activité de Boeing dans le domaine des avions commerciaux.

La division défense et espace est stable et contribuera à atténuer l’impact du déclin du transport aérien et de la demande de jets de passagers, a déclaré la société.

Boeing a déclaré que des réductions d’emplois supplémentaires seront effectuées dans les sites internationaux, mais il n’a pas précisé de chiffres.

“L’impact dévastateur de la pandémie de Covid-19 sur l’industrie aérienne signifie une forte réduction du nombre de jets commerciaux et des services dont nos clients auront besoin au cours des prochaines années, ce qui se traduit par une diminution des emplois sur nos lignes et dans nos bureaux”, a déclaré mercredi le PDG David Calhoun dans un mémo aux employés.

M. Calhoun a déclaré que la compagnie doit relever le défi de la sécurité des employés et travailler avec les fournisseurs et les compagnies aériennes “pour assurer aux voyageurs qu’ils peuvent prendre l’avion à l’abri de l’infection”. M. Calhoun a averti que Boeing devra constamment ajuster ses plans d’affaires car la pandémie rend difficile la prévision de l’impact sur les activités de la compagnie.

La crise de Boeing a commencé avec deux crashs de son 737 Max, qui ont conduit les autorités de régulation du monde entier à immobiliser l’avion au sol l’année dernière.

Les problèmes de la compagnie se sont aggravés avec le coronavirus, qui a réduit le trafic aérien mondial jusqu’à 90 % et a amené les compagnies aériennes à reporter ou à annuler les commandes et les livraisons de nouveaux avions.