11 août 2020

Boeing se retire discrètement du 747, mettant fin à l’ère des gros porteurs

Boeing Co n’en a pas parlé à ses employés, mais la compagnie met fin à la carrière du pionnier des avions à couloir double, en mettant un terme à un demi-siècle d’activité.

Le dernier 747-8 sortira d’une usine de la région de Seattle dans environ deux ans, une décision qui n’a pas été rapportée mais qui peut être démentie par de subtils changements de formulation dans les états financiers, ont déclaré des personnes connaissant bien le sujet.

C’est un moment que les passionnés d’aviation ont longtemps redouté, signalant la fin des leviathans à deux étages et à quatre moteurs qui ont rétréci le monde. Airbus SE se prépare déjà à construire le dernier jumbo A380, après que le dernier convoi de segments de fuselage ait grondé jusqu’à son usine de Toulouse, en France, le mois dernier. Pourtant, malgré leur popularité auprès des voyageurs, la version finale du 747 et le super-jumbo européen n’ont jamais connu de succès commercial, les compagnies aériennes se tournant vers les bimoteurs pour les vols long-courriers. Alors que les cargos à nez bossu de Boeing vont continuer à vivre, l’A380, qui disparaîtra rapidement, risque de s’écraser comme un raté épique.

Les grands avions de ligne sont également confrontés à une autre indignité : La pandémie de Covid-19 menace de laisser leurs fabricants se démener pour trouver des acheteurs pour les derniers jumbos construits.