19 septembre 2020

Biélorussie : 400 manifestants détenus pendant la “Marche des héros”.

La police anti-émeute a arrêté plus de 400 personnes alors que des dizaines de milliers de manifestants anti-gouvernementaux sont descendus dans les rues de Minsk lors de la “Marche des héros” dimanche. Des dizaines d’entre eux ont été immédiatement transférés en prison lorsque des groupes de défense des droits se sont plaints des brutalités policières.

Le rassemblement était dédié à Maria Kolesnikova, leader de l’opposition emprisonnée, et à d’autres membres du mouvement démocratique.

Le Belarus a été secoué par cinq semaines de protestations après que le président Alexandre Loukachenko, qui dirige le pays depuis 1994, a remporté une victoire écrasante aux élections du 9 août. Le vote a été dénoncé par les responsables de l’UE, et a forcé Loukachenko à se tourner vers Moscou pour obtenir son soutien.

L’opposition affirme que le principal challenger de Loukachenko, Svetlana Tikhanovskaya, a été le vainqueur légitime et souhaite de nouvelles élections. Tikhanovskaya, qui a fui en Lituanie après le vote, n’a remporté qu’environ 10 % des voix contre 80 % pour Loukachenko, selon la commission électorale.

Les militants des droits de l’homme ont accusé à plusieurs reprises la police anti-émeute biélorusse de réprimer brutalement les marches pacifiques dans le pays. Le gouvernement a rejeté ces accusations.

Le ministère de l’intérieur a déclaré qu'”environ 250 personnes” avaient été détenues samedi, pour des délits tels que l’affichage du drapeau rouge et blanc interdit et des banderoles, “y compris une banderole insultante”.