10 août 2020

Biden mène par deux chiffres, car le virus fait des ravages sur le président : Sondage

Le démocrate Joe Biden a 15 points d’avance sur le président Donald Trump et 10 points de plus parmi les électeurs potentiels, selon un sondage ABC News/Washington Post publié dimanche.

La gestion de la pandémie de coronavirus par M. Trump reste une question clé pour les électeurs. L’ancien vice-président a obtenu le soutien de 55 % des électeurs inscrits pour les 40 % de M. Trump dans le cadre du sondage, qui a été réalisé du 12 au 15 juillet. Lors d’un précédent sondage ABC/Post de fin mai, Biden menait de 10 points.

Parmi les électeurs probables, Biden est en tête avec 10 points, soit 54 à 44 %, selon ABC News. L’approbation du travail de M. Trump était de 39 %, contre 45 % en mai. Le sondage avait une marge d’erreur de plus ou moins 4 points de pourcentage parmi les 845 électeurs inscrits interrogés.

La compilation RealClearPoliltics des récents sondages, qui a été mise à jour pour inclure le sondage ABC/Post, montre que Biden a gagné 8,8 points. Le point de données utilisé pour la compilation était celui des électeurs probables.

Les électeurs ont dit qu’ils faisaient confiance à Biden pour gérer la pandémie, avec une marge de 20 points, soit 54 % à 34 %. En mars, les deux hommes étaient pratiquement à égalité sur cette question.

Dans un sondage CNN réalisé début juin, Biden était en tête avec 14 points dans les banlieues. Dans la moyenne de tous les sondages, Biden devance de près de 20 points les électeurs des banlieues. C’est une marge historique, si elle se maintient.

Le fait que Biden se débrouille si bien en banlieue ne devrait pas être une surprise. Les banlieues sont en quelque sorte un vote d’alerte dans l’environnement politique actuel. En d’autres termes, le vote de banlieue reflète le vote national plus étroitement que le vote urbain ou rural.

La position de leader de Biden dans les banlieues montre qu’il fait beaucoup mieux qu’Hillary Clinton. Il y a quatre ans, Trump battait Clinton par une marge de 45 à 35 % dans le sondage ABC/Washington Post auprès des électeurs des banlieues.

Selon les données de CNN, le sondage de sortie des urnes révèle qu’aucun démocrate n’a gagné le vote de banlieue par plus de 5 points depuis au moins 1972, date du premier sondage de sortie des urnes lors d’une élection présidentielle.