27 octobre 2020

Biden dit à la Turquie de rester en dehors du conflit du Karabakh

Le candidat présidentiel américain Joe Biden a appelé l’administration Donald Trump à exiger de la Turquie qu’elle reste en dehors du conflit du Karabakh.

“Avec l’augmentation rapide du nombre de victimes dans et autour du Haut-Karabakh, l’administration Trump doit immédiatement appeler les dirigeants de l’Arménie et de l’Azerbaïdjan pour désamorcer la situation. Elle doit également exiger que d’autres pays, comme la Turquie, restent en dehors de ce conflit”, a écrit M. Biden dans un post sur Twitter mardi.

L’appel de M. Biden a fait suite aux commentaires du président turc Recep Tayyip Erdogan selon lesquels l’Arménie doit immédiatement se retirer du Haut-Karabakh, le territoire qu’il a déclaré que les Arméniens “occupent”.

L’Azerbaïdjan “a dû prendre les choses en main, qu’il le veuille ou non”, a déclaré M. Erdogan, ajoutant que “la Turquie continuera à soutenir… l’Azerbaïdjan avec toutes ses ressources et son cœur”.

Dans un entretien téléphonique avec le Washington Post, le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a déclaré mardi qu’il craignait une guerre plus large entre la Turquie et l’Arménie, ajoutant que la Turquie “crée de l’instabilité dans son voisinage, en Méditerranée orientale, au Moyen-Orient et maintenant dans le Caucase du Sud. Elle représente une menace croissante pour la sécurité mondiale”.

La Turquie aurait abattu un avion de chasse arménien
Le ministère de la défense arménien a déclaré mardi que la Turquie avait abattu un de ses avions de chasse dans le cadre du conflit avec l’Azerbaïdjan sur la région du Haut-Karabakh.

Le Sukhoi Su-25 arménien a été abattu par un F-16 turc qui avait décollé de la base aérienne de Ganja en Azerbaïdjan, a déclaré dans un communiqué l’Infocentre unifié arménien, qui est géré par le gouvernement arménien.

Il a ajouté que les avions de chasse F-16 turcs ont bombardé les colonies et les troupes au sol des forces armées arméniennes autour de la région de Vardenis, entre le lac Sevan et la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.

L’Azerbaïdjan et la Turquie ont nié que cela se soit produit.

Selon des rapports non confirmés, l’Azerbaïdjan a également tiré deux roquettes en direction de l’Arménie qui ont manqué leurs cibles prévues et ont eu un impact dans le nord de l’Iran.