20 septembre 2020

Beyrouth enregistre une augmentation de 220 % des cas de COVID-19 après l’explosion

Un mois après qu’une explosion massive ait secoué Beyrouth, le nombre d’infections par COVID-19 a augmenté de 220% dans la capitale, a déclaré mercredi le Comité international de secours (IRC).

“Depuis le jour de l’explosion, il y a un mois, nous avons constaté une augmentation de plus de 220 % du nombre de cas de COVID au Liban, et cela ne montre aucun signe de ralentissement”, a déclaré Matias Meier, le directeur national du Comité international de secours au Liban.

Il a ajouté que presque chaque jour, 500-600 nouveaux cas sont enregistrés, alors que le grand nombre de grappes rend plus difficile la maîtrise de la propagation du virus.

Au moment de la publication, le Liban a enregistré 18 375 cas et 177 décès, alors que mercredi seulement, le pays a confirmé 598 nouveaux cas de COVID-19 et 6 décès, une hausse importante des infections, par rapport aux chiffres du 4 août, où les nouvelles infections s’élevaient à 209.

L’augmentation alarmante des infections vient s’ajouter à plusieurs problèmes majeurs auxquels les Libanais doivent faire face. En juillet, une explosion massive dans le port de Beyrouth, causée par environ 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium stockées dans un entrepôt, a fait plus de 200 morts et plus de 6 000 blessés, ainsi que d’importants dégâts aux bâtiments.

“Bien qu’il soit essentiel de répondre aux besoins immédiats, il s’agit d’une nouvelle urgence qui vient s’ajouter à ce qui était déjà une crise. Les donateurs et la communauté internationale devraient donc s’assurer de mettre l’accent sur la fourniture d’un soutien à long terme également”, a ajouté M. Meier.

L’IRC, qui a commencé sa mission au Liban en 2012, travaille dans plusieurs domaines pour soulager la communauté libanaise ; de la mise en œuvre de programmes de protection des femmes et des enfants à la fourniture d’une assistance juridique et d’une formation professionnelle, en passant par des programmes d’éducation, de relance économique et de développement.

Après l’explosion du 4 août, la mission de l’IRC s’est principalement concentrée sur la fourniture d’une aide immédiate en espèces et d’une protection, y compris les premiers secours psychologiques aux personnes touchées et déplacées par ce tragique événement.