Sophie Benoiton 9 avril 2019
A partir d'aujourd'hui, le centre de Londres fait payer une taxe aux véhicules les plus polluants.

L’objectif est de “réduire les émissions toxiques et de rendre l’air de Londres plus sain pour des millions de personnes”, a déclaré Sadiq Khan, maire de la capitale.

Les conducteurs de véhicules anciens et polluants doivent désormais payer une nouvelle taxe s’ils veulent traverser le centre de Londres, suite à l’entrée en vigueur lundi d’une “zone à très faibles émissions”.

Les voitures à essence fabriquées avant 2006 et les véhicules diesel fabriqués avant 2015 doivent payer 12,50 livres par jour pour entrer dans la zone.

Les camions et les bus paient 100 livres par jour pour leur part, tandis que les taxis sont exemptés de cette taxe imposée dans une zone centrale de la capitale britannique qui, à partir d’octobre 2021 s’étendra à travers la ville.

L’objectif est de “réduire les émissions toxiques et de rendre l’air de Londres plus sain pour des millions de personnes”, explique Sadiq Khan, maire travailliste de la capitale, une des villes les plus polluées d’Europe, sur Twitter.

“Notre zone à très faibles émissions est entrée en vigueur – réduisant les émissions toxiques et rendant l’air de Londres plus sûr pour des millions d’adultes et d’enfants.”

Ce projet d’avant-garde mondiale n’est qu’un des changements audacieux que nous apportons pour lutter contre la toxicité de l’air : #ULEZ#LetLondonBreathe #CleanAir pic.twitter.com/j0cIHK80XS
– Sadiq Khan (@SadiqKhan) 8 avril 2019

Selon Khan, les Londoniens “vivent dans une région où les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé concernant les particules toxiques les plus dangereuses sont dépassées”, et des milliers d’entre eux “meurent prématurément chaque année en raison de leur longue exposition à la pollution atmosphérique.

Cette nouvelle redevance s’ajoute à la redevance de congestion de 11,50 livres payée depuis 2003 par les voitures qui traversent le centre de Londres du lundi au vendredi de 7 heures à 18 heures, une mesure prise par l’ancien maire travailliste Ken Livingstone pour lutter contre la congestion.

Passionné de marketing, j'ai voulu étudier le référencement et la rédaction web pour assuré un bon marketing pour les site web. Je suis rédactrice bénévole sur ce site d'actualités sur les rubriques Société et International principalement.

Leave a comment.

Your email address will not be published. Required fields are marked*