97 morts, 2 survivants dans l’accident aérien de la PIA à Karachi, selon l’armée pakistanaise

97 morts, 2 survivants dans l’accident aérien de la PIA à Karachi, selon l’armée pakistanaise

Non Par Charles Foucault

Quatre-vingt-dix-sept personnes, dont neuf enfants, ont été tuées et deux passagers ont miraculeusement survécu à un crash violent lorsqu’un avion de Pakistan International Airlines avec 99 passagers à bord a plongé dans une zone résidentielle densément peuplée près de l’aéroport ici, a déclaré l’armée samedi.

Le vol PK-8303 en provenance de Lahore s’est écrasé dans la région de Jinnah Garden près de Model Colony à Malir vendredi après-midi, quelques minutes avant son atterrissage à l’aéroport international de Jinnah à Karachi. Onze personnes au sol ont été blessées.

L’armée pakistanaise, qui dirige les efforts de sauvetage et de secours, a déclaré que 97 corps ont été retrouvés et que deux passagers ont survécu à l’accident.

Le major général Babar Iftikhar, porte-parole de l’armée, a tweeté l’opération de sauvetage en cours par l’équipe de recherche et de sauvetage de l’armée, les troupes de l’armée, les Rangers et les organisations de protection sociale. 97 corps retrouvés. 2 passagers ont survécu. 25 maisons touchées ont été nettoyées, leurs résidents ont été hébergés à différents endroits avec l’aide de l’administration civile.

Il a déclaré que les résidents des 25 maisons touchées ont été déplacés vers d’autres endroits.

Le ministère de la santé du Sind a indiqué samedi que 66 corps ont été transférés au centre médical de troisième cycle de Jinnah (JPMC) et 31 à l’hôpital civil de Karachi (CHK). Un total de 19 corps ont été identifiés jusqu’à présent, a rapporté l’Express Tribune.

L’Airbus A320 de la compagnie nationale avait 91 passagers et un équipage de huit personnes.

A lire également : Au moins 34 morts dans l’écrasement du vol de Pak International Airlines près de Karachi

Selon la liste des passagers publiée par la PIA après le crash, il y avait 51 hommes, 31 femmes et neuf enfants à bord de l’avion, rapporte Geo News. Cependant, les détails concernant l’équipage ne sont pas encore connus.

Meeran Yousuf, le coordinateur des médias pour le ministre de la santé du Sind, a déclaré que la majorité des blessés étaient des femmes, car il était temps de prier le vendredi lorsque l’accident s’est produit. Elle a ajouté que tous les résidents blessés étaient dans un état stable.

Le ministre de la santé du Sind, Azra Pechuho, a déclaré qu’il y avait deux survivants, dont le président de la banque du Pendjab, Zafar Masood.

Une troisième personne, qui avait été précédemment identifiée comme un survivant de l’avion, a été confirmée plus tard comme étant une résidente de la zone où l’avion s’est écrasé. Elle faisait partie des 11 personnes qui ont été blessées lorsque l’avion s’est écrasé dans la zone résidentielle, a rapporté Dawn news.

Pendant ce temps, l’Association des pilotes de Pakistan Airlines (Palpa), organisme représentant les pilotes, a exigé une enquête approfondie sur l’accident, mais en même temps elle a promis de poursuivre les vols.

Nous n’accepterons pas la façon dont l’enquête (a été) menée dans le passé et n’accepterons aucune enquête sur cet accident sans la participation de Palpa, a déclaré le capitaine Imran Narejo, secrétaire général de l’association.

Elle a demandé que des organismes tels que l’Organisation de l’aviation civile internationale et la Fédération internationale des associations de pilotes de ligne participent à l’enquête.

Selon un responsable de la PIA, le commandant de bord a informé le contrôle aérien qu’il avait des problèmes avec le train d’atterrissage avant que l’avion ne disparaisse du radar. La cause de l’accident reste à confirmer. Le vice-maréchal de l’air Arshad Malik, directeur général de la PIA, a déclaré que le pilote avait informé le contrôle du trafic aérien que l’avion connaissait des “difficultés techniques”.

L’avion est venu se poser, mais juste avant, le pilote a dit qu’il allait faire une remise des gaz. Alors qu’il venait pour un second atterrissage, il a développé quelques problèmes et s’est écrasé.

La cause réelle de l’accident sera connue après une enquête qui sera libre et équitable et qui sera fournie aux médias, a-t-il dit.

Malik a déclaré que l’ensemble de l’opération prendra deux à trois jours.

Le Pakistan a mis en place une commission d’enquête de quatre membres pour connaître la cause de l’accident.

Il a été demandé au conseil d’administration d’achever l’enquête dans les plus brefs délais, selon une notification officielle de la division de l’aviation du gouvernement.

Le vol était en provenance de Lahore vers Karachi après que l’autorité de l’aviation civile (CAA) ait autorisé une reprise limitée des vols intérieurs samedi dernier, après des semaines de blocage en raison des restrictions de voyage liées à l’épidémie de COVID-19.

Le Pakistan a un passé de terribles accidents aériens. Le dernier a eu lieu en 2016, lorsqu’un avion ATR-42 de la compagnie PIA, reliant Chitral à Islamabad, s’est écrasé à mi-chemin. L’accident a coûté la vie aux 48 passagers et à l’équipage

Le pire s’est produit en 2010, lorsqu’un avion privé AirBlue s’est écrasé dans les collines de Margalla, à côté d’Islamabad, tuant 152 personnes.