6 août 2020

31 ans de la place Tienanmen : le “massacre” n’est pas oublié, selon la Maison Blanche

En commémorant le 31e anniversaire du massacre de la place Tienanmen, les États-Unis ont déclaré que le “massacre” de la Chine ne serait pas oublié et ont appelé le gouvernement chinois à respecter ses engagements au titre de la Déclaration universelle des droits de l’homme et de la Déclaration conjointe sino-britannique.

“Le massacre par le Parti communiste chinois de civils chinois non armés est une tragédie qui ne sera pas oubliée. Les États-Unis appellent la Chine à honorer la mémoire de ceux qui ont perdu la vie et à fournir un compte rendu complet de ceux qui ont été tués, détenus ou qui sont toujours portés disparus en relation avec les événements entourant le massacre de la place Tienanmen le 4 juin 1989”, a déclaré la Maison Blanche dans un communiqué.

La Maison Blanche a déclaré que le peuple américain réfléchit au courage et à l’optimisme des centaines de milliers de citoyens chinois qui se sont réunis pacifiquement il y a 31 ans à Pékin et dans toute la Chine pour protester contre la corruption officielle généralisée et exiger d’avoir davantage leur mot à dire dans la gouvernance de leur pays.

En ce jour de commémoration, le peuple des États-Unis appelle le gouvernement chinois à respecter ses engagements au titre de la Déclaration universelle des droits de l’homme et de la Déclaration conjointe sino-britannique, à faire respecter les droits et libertés garantis à tous les citoyens chinois par la constitution chinoise et à mettre fin à la persécution systématique de millions de minorités ethniques et religieuses, ajoute la déclaration.