18 septembre 2020

133 Kazakhs sont actuellement à Beyrouth, dont des militaires de maintien de la paix et des diplomates

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Le ministre kazakh des affaires étrangères Mukhtar Tleuberdi, suite aux puissantes explosions dans la capitale libanaise Beyrouth le 4 août, a déclaré que 113 Kazakhs se trouvaient désormais dans ce pays, a indiqué le service de presse du ministère le 5 août.

“Le ministre Mukhtar Tleuberdi a déclaré que le président du Kazakhstan Kassym-Jomart TokayevLe ministère a donné l’ordre d’assurer la sécurité des Kazakhs, qui se trouvent actuellement au Liban”, a déclaré le ministère.

Selon Tleuberdi, 113 citoyens du Kazakhstan sont enregistrés auprès des services consulaires au Liban.

“Nos diplomates sont en contact avec eux, il n’y a pas de victimes parmi eux. Comme vous le savez, des dommages ont été causés au bureau de la mission diplomatique, il sera restauré. Nos employés et les membres de leurs familles n’ont pas souffert”, a déclaré M. Tleuberdi.

Il a souligné qu’il y a actuellement 120 militaires kazakhs. Ils sont actuellement en rotation – la veille de leur arrivée sur le site au Liban. Les militaires ont atteint le lieu de déploiement en matière de santé et de sécurité. Le ministère de la défense du Kazakhstan a également confirmé que les soldats de la paix kazakhs n’ont pas été blessés après l’explosion à Beyrouth.

On a appris plus tôt que le consul du Kazakhstan au Liban a été blessé lors d’une explosion à Beyrouth – il a été légèrement blessé. Personne d’autre de la mission diplomatique n’a souffert.

Une explosion massive a tué au moins 100 personnes et en a blessé plus de 4 000 dans la capitale du Liban, Beyrouth. L’explosion a provoqué des ondes de choc dans la ville, endommageant les bâtiments et envoyant un champignon atomique géant dans le ciel. Les sauveteurs ont creusé dans les décombres mercredi, à la recherche de survivants. Les responsables ont déclaré que le nombre de survivants devrait augmenter. La cause de l’explosion n’a pas été immédiatement claire, mais le chef de la sécurité intérieure du Liban Abbas Ibrahim a déclaré que le site de l’explosion dans la zone portuaire de la ville abritait des matériaux hautement explosifs.

Samedi dernier, le quatrième groupe de soldats de la paix kazakhs s’est rendu au Liban. Entre-temps, le groupe précédent de militaires kazakhs est dans cet état depuis novembre de l’année dernière. En général, on sait que la mission de maintien de la paix du Kazakhstan au Liban a commencé en octobre 2018 après la signature d’un mémorandum sur le déploiement conjoint de soldats de la paix kazakhs et indiens au Liban conformément au mandat de l’ONU.