Inde-France signent un accord de coopération sur la mission de l’ISRO à Gaganyaan

Les agences spatiales de l’Inde et de la France ont signé jeudi un accord de coopération pour la première mission spatiale humaine du pays, Gaganyaan.

Le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a visité l’Organisation indienne de recherche spatiale (ISRO) à Bangalore dans le cadre de sa visite officielle de trois jours en Inde, qui a débuté mardi.

Lors de la visite officielle, Le Drian a annoncé un nouvel accord de coopération spatiale avec l’ISRO du Human Space Flight Center (HSFC) de la ville. “Dans le cadre de cet accord, la France contribuera au programme indien de vols spatiaux habités au Gaga”, a déclaré l’ambassade de France dans un communiqué.

«Le premier accord spatial entre la France et l’Inde remonte à 1964. Les partenariats existants entre les deux nations couvrent presque tous les domaines de l’activité spatiale. L’ISRO lancera également cette année la mission conjointe Oceansat 3-Argos. Avec le nouvel accord, la France participera au grand défi technologique et humain qu’est le programme Gaganyaan », a ajouté le communiqué.

Le projet de vaisseau spatial orbital Gaganyaan a été lancé en août 2018. Il était initialement prévu d’envoyer un astronaute du sol indien pour marquer le 75e anniversaire de l’indépendance du pays en 2022. Les vols d’essai porteront un robot humanoïde instrumenté. La capsule orbitera à une altitude de 400 kilomètres pendant sept jours avant de s’éclabousser dans la mer d’Oman au large des côtes d’Ahmedabad.

«L’ISRO a demandé à l’agence spatiale française CNES de l’aider à préparer les missions de Gaganyaan et de lui servir de interlocuteur unique européen dans ce domaine. Aux termes de l’accord, le CNES formera les médecins de vol indiens et les équipes de contrôle de mission du CAPCOM en France au centre CADMOS pour le développement des applications de microgravité et des opérations spatiales au CNES à Toulouse et au Centre européen des astronautes (EAC) à Cologne, en Allemagne. », Dit le communiqué.

L’accord prévoit que le CNES soutienne la mise en œuvre d’un plan d’expérimentation scientifique sur les missions de validation, l’échange d’informations sur les emballages alimentaires et le programme de nutrition, et surtout l’utilisation par les astronautes indiens d’équipements, de consommables et d’instruments médicaux français.

«Les équipements français mis au point par le CNES, testés et toujours en fonctionnement à bord de la Station spatiale internationale (ISS) seront ainsi mis à la disposition des équipages indiens. Thomas Pesquet, qui doit effectuer son deuxième vol vers l’ISS le 22 avril pour la mission Alpha, avait déjà testé ces appareils lors de son premier vol spatial. Enfin, le CNES fournira également des sacs de transport ignifuges fabriqués en France pour protéger les équipements des chocs et des radiations », a ajouté le communiqué.

“Cette coopération pourrait être étendue à l’avenir aux vols paraboliques opérés par Novespace pour tester les instruments et pour la formation des astronautes, ainsi qu’au soutien technique pour la construction d’un centre de formation d’astronautes à Bengaluru”, indique le communiqué.