Il faudra 40 ans pour obtenir une flotte entièrement électrique en France – ClubAlfa.it

L’Union européenne fait pression pour un virage vert. Mais combien de temps faudra-t-il pour que toutes les voitures fonctionnent avec des batteries ? Nous avons besoin de 40 ans pour arriver à une flotte de voitures uniquement électriques en France. L’alarme vient de Jacques Rifflart, président de l’Association Eco Entretien (AEE). Une association qui rassemble les professionnels français et européens du marché secondaire de l’automobile.

“Si les Français utilisent encore leurs voitures à moteur essence ou diesel, explique le président de l’Association Eco Entretien, c’est parce qu’ils en ont besoin. S’ils ne le changent pas, ce n’est pas par rébellion. C’est simplement parce qu’ils ne peuvent pas se le permettre”. Il reste difficile de devenir “vert” uniquement par l’achat et l’utilisation de modèles 100% électriques, même avec des incitations gouvernementales : ce sont des voitures chères. Et il n’y a pas beaucoup de colonnes.

Parc de véhicules exclusivement électriques : quid de l’entretien ?

Rifflart lance sa deuxième alerte : outre le renouvellement du parc automobile pour arriver à protéger l’environnement, il faut agir sur l’entretien des millions de voitures et de véhicules utilitaires qui circulent sur les routes.

En France, l’éco-entretien permettrait chaque année de réduire les émissions de CO2 de près d’un million de tonnes, les émissions de particules de plus de 1 000 tonnes et les NOx d’environ 25 000 tonnes. En raison de leur utilisation intensive, et de la réduction des dépenses en période de pandémie, 60% des véhicules en circulation en France sont en mauvais état, causant ainsi plus de pollution que les valeurs d’homologation.

Oui à l’étiquette pour la maintenance électrique

C’est pourquoi l’AEE a lancé le label Eco Maintenance, qui vise à transférer à l’ensemble de la chaîne de contrôle et de maintenance l’engagement fort des professionnels de l’après-vente à contribuer par des interventions rapides.

En bref, des mots concrets, contrairement à ceux qui rêvent d’une flotte de véhicules électriques partout en Europe : nous avons besoin de raison. Il faut compter avec l’argent des automobilistes, et avec leurs besoins de voyage. Ainsi dans l’Union européenne, et plus encore dans les pays où la morsure du Covid s’est fait sentir au niveau économique.

On dirait que vous avez bloqué nos notifications !

Clubalfa.it a été sélectionné par le nouveau service Google News, si vous voulez être toujours au courant de nos nouvelles, suivez-nous ICI.