France, vers la reprise des négociations avec la Grande-Bretagne sur la pêche – Agence ANSA

PARIS – Après les tensions de ces derniers jours entre Paris et Londres, Les négociations sur le sort des pêcheurs français reprennent dans les eaux autour de l’île britannique de Jersey: c’est ce qui a été annoncé par Ministre française chargée de la politique maritime, Annick Girardin. Lors de l’heure des questions à l’Assemblée nationale, le ministre a précisé que les discussions reprendront “dans les prochaines heures”. Question explosive lors des longues négociations sur les conditions de sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, le soi-disant Brexit l’accès des pêcheurs français et européens aux eaux britanniques continue de générer de fortes tensions, malgré l’accord conclu entre Londres et Bruxelles, en vigueur depuis le 1er janvier dernier.

Jusqu’à présent, selon les données fournies par Paris, la Grande-Bretagne n’a accordé aux pêcheurs français que 41 des 344 permis requis pour pêcher autour de l’île britannique de Jersey. Et selon Paris, elles seraient accompagnées de demandes nouvelles et inadmissibles de la part de Londres. Des besoins, a expliqué le ministre du Commerce extérieur Franck Riester ces derniers jours, “qui n’ont pas été convenus, discutés ou notifiés à l’avance”. Et encore: “Ces licences ont été accordées en nombre très insuffisant avec des conditions qui n’ont pas été expliquées”, a déploré le ministre, ajoutant que “les autorités européennes n’ont pas été consultées”. Ceci, a-t-il conclu, “est en contradiction avec ce qui est écrit dans l’accord de coopération” inscrit dans le cadre des longues négociations à Bruxelles et qui accordent aux pêcheurs européens le droit de continuer à pêcher dans les eaux britanniques au moins jusqu’à l’été 2026., en échange de licence.

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA

Dernière mise à jour: