France : les voyageurs des États-Unis et du Canada peuvent désormais entrer sans restriction – SchengenVisaInfo.com – SchengenVisaInfo.com

La France a ajouté les États-Unis et le Canada à sa liste verte de pays après un déploiement réussi des campagnes de vaccination dans les deux pays, ce qui a entraîné la baisse des cas de COVID-19 sur leur territoire.

La décision a été prise le jeudi 17 juin et annoncée par le biais du Journal officiel du gouvernement lorsque les deux pays ont été reclassés de la catégorie orange à la catégorie verte, dans laquelle sont placés les pays avec des taux de COVID-19 plus bas.

Le changement signifie désormais que les voyageurs en provenance des États-Unis et du Canada peuvent désormais se rendre en France sans avoir besoin de présenter un motif d’entrée fort ou d’avoir à se mettre en quarantaine. Les touristes sont également les bienvenus, vaccinés et non vaccinés.

Ceux qui ont été vaccinés avec l’un des vaccins approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA) – qui sont Pfizer, Astra Zeneca, Moderna et Janssen – peuvent entrer dans le pays sans avoir besoin de subir de tests COVID-19 avant ou après leur arrivée.

Cependant, ceux qui n’ont pas été vaccinés devront présenter les résultats négatifs d’une PCR ou d’un test antigénique réalisé dans les 72 heures précédant leur arrivée en France.

Actuellement, en plus des États-Unis et du Canada, les pays suivants figurent sur la liste verte de la France :

  • Pays de l’Union européenne et de l’espace Schengen
  • Australie
  • Corée du Sud
  • Israël
  • Japon
  • Liban
  • Nouvelle-Zélande
  • Singapour

Auparavant, le 4 juin, lorsque la France a dévoilé sa stratégie de feuille de route pour la réouverture des frontières pour les voyageurs de l’UE, d’Islande, de Suisse, du Lichtenstein et de Norvège, ainsi que pour les voyageurs de pays tiers, le Canada et les États-Unis étaient des endroits dans l’orange liste.

Depuis le 9 juin, date à laquelle la feuille de route a commencé à s’appliquer, les Américains et les Canadiens ne peuvent entrer en France pour des voyages non essentiels que s’ils ont été vaccinés contre le COVID-19 avec l’un des vaccins approuvés par l’EMA.

Les mêmes étaient toujours soumis à l’exigence d’un test PCR réalisé dans les 72 dernières heures ou d’un test antigénique réalisé dans les 48 heures précédant leur arrivée en France.

Les Canadiens et les Américains non vaccinés n’étaient autorisés à entrer qu’à des fins impérieuses d’entrée. Ils étaient également tenus de présenter un test PCR effectué dans les 72 dernières heures ou un test d’antigène effectué dans les 48 heures précédant leur arrivée en France et de passer un test d’antigène à leur arrivée en France. Les mêmes sont également obligés de s’isoler pendant une semaine.

La décision de la France intervient à un moment où le Conseil de l’UE devrait présenter une recommandation sur la suppression de l’interdiction d’entrée dans l’UE pour les voyageurs en provenance des États-Unis après qu’il a été signalé que ces derniers seraient ajoutés à la liste de l’UE des tiers épidémiologiquement sûrs -pays au milieu de COVID-19.