France, 9 thromboses après AstraZeneca, différents profils – ANSA New Europe

(ANSA) – PARIS, 17 AVRIL – Neuf autres cas de thrombose atypique plus deux de troubles de la coagulation, suite au vaccin AstraZeneca, sont survenus en France entre le 2 et le 8 avril, selon les autorités sanitaires. Le profil des personnes touchées est différent de celui vérifié jusqu’à présent, majoritairement des hommes (5, contre 4 femmes) et avec un âge moyen plus jeune que dans les cas précédents (62 ans en moyenne).

Depuis le début de la vaccination avec le médicament anglo-suédois, 23 cas rares de thrombose et d’anomalies de la coagulation ont été enregistrés en France, avec 8 décès, sur un total de 2 725 000 injections administrées jusqu’au 8 avril. L’attention est désormais attirée sur les 9 cas qui ont “un profil différent” des précédents, note l’Agence nationale de la santé: “ces nouveaux éléments seront partagés avec l’EMA”, l’agence européenne du médicament, ont indiqué les autorités françaises.

Le bilan précédent en France était de 12 cas de thrombose dont 4 décès depuis le début de la vaccination.

La même agence fait savoir que deux autres «signes» sont apparus qui «feront l’objet d’une surveillance particulière»: il s’agit de 5 nouveaux cas de paralysie faciale pour un total de 15 depuis le début de la campagne de vaccination. C’est un trouble neurologique mais tous les patients sont «en voie de guérison».

Le trouble a été diagnostiqué comme une «polyradiculonévrite aiguë», un effet secondaire qui s’est produit 5 fois depuis le début de l’administration d’AstraZeneca en France.

(ANSA).

REPRODUCTION RESERVEE © Copyright ANSA