Expo Real 2020 : Interview du patron du salon Klaus Dittrich sur le nouveau concept de l’Expo – Haufe – News & ; Fachwissen

Cette année, Expo Real est le seul grand salon de l’immobilier à disposer d’une section de présence, même si elle est beaucoup plus réduite. Dans une interview, Klaus Dittrich explique pourquoi cette forme d’événement a été choisie, comment elle a été accueillie par les exposants jusqu’à présent – et ce qui se passera si la pandémie se déclare à nouveau.

M. Dittrich, à quoi ressemblera l’Expo Real en 2020 ?

Klaus Dittrich : Nous offrons au secteur de l’immobilier une plateforme de communication et de mise en réseau de grande qualité, même dans cette phase difficile. Le nouveau “Sommet hybride de l’Expo Real”, qui se tiendra les 14 et 15 octobre, repose sur trois piliers : premièrement, des conférences auxquelles il est possible d’assister sur place, à Munich, ou par diffusion en direct ; deuxièmement, une exposition connexe ; et troisièmement, des espaces consacrés à des sujets particuliers, tels que la plateforme pour start-ups “Expo Real Innovation”. L’approche hybride permettra à environ 3 700 visiteurs de se rendre sur place. Tous ceux qui ne sont pas autorisés ou ne souhaitent pas voyager peuvent discuter en ligne des sujets d’actualité du secteur.

Quelle est la réaction des exposants ?

L’état actuel des inscriptions reflète la situation actuelle de chaque pays dans le cadre de la Covid 19 : alors qu’en Allemagne, des villes comme Hambourg, Berlin et Düsseldorf ont déjà confirmé leur participation, il manque cette année des exposants de Grande-Bretagne, de France et des États-Unis. Les autres pays représentés sont l’Autriche avec un stand commun ainsi que l’IVD, Union Investment, BayernLB et Deutsche Pfandbriefbank à Munich. Nous sommes très optimistes quant au fait que les quelque 80 espaces d’exposition seront finalement tous occupés.

“La visite d’Expo Real n’est pas plus risquée que celle d’un centre commercial”.

Ne sont-ils pas nombreux à hésiter à y participer en raison de la responsabilité, de la protection des employés ou des risques financiers ?

Il ne fait aucun doute que la situation actuelle constitue un défi majeur pour toutes les personnes concernées. Je comprends chaque entreprise qui réfléchit soigneusement à sa présence au salon dans les conditions actuelles. De notre côté, nous avons développé un concept global d’hygiène et de protection afin de pouvoir garantir la sécurité des exposants et des visiteurs. Ceci a été approuvé par les autorités. Visiter le sommet Expo Real Hybrid n’est certainement pas plus risqué que de visiter un centre commercial.

Qu’est-ce qui compose votre concept d’hygiène et de protection ?

Essentiellement, cela se résume à trois questions : Maintenir la distance, l’hygiène et la traçabilité des participants. Il peut être consulté en détail sur www. exporeal.net.

Comment sont conçus les panneaux de scène ?

Les modérateurs et la plupart des invités discuteront localement sur scène tout en respectant le concept de protection. Les orateurs internationaux qui ne peuvent pas se déplacer seront connectés.

Et en tant que visiteur en ligne, comment accéder aux stands ?

Avec un laissez-passer numérique : il permet d’accéder à une salle de présentation virtuelle avec diverses offres. L’espace de conférence numérique et les retransmissions en direct des forums y sont disponibles. Il y aura également des présentations virtuelles des exposants offrant des contacts via des plateformes vidéo populaires. Tout le monde – détenteurs de laissez-passer numériques et visiteurs sur place – peut se contacter via l’application Expo Real.

Sortie de secours virtuelle en cas de nouvelle éruption de Corona

Pourriez-vous tout transférer dans le monde numérique en cas de nouvelle épidémie de Corona ?

Nous espérons vivement que le Sommet pourra avoir lieu en octobre hybride comme prévu. Toutefois, si la situation se détériore à nouveau d’ici là, nous avons pris des dispositions qui permettent également un passage complet au monde numérique. Nous avons déjà eu des expériences positives à ce sujet lors des ISPO Re.Start Days et de l’impact de l’IFAT en juillet.

L’interview a été réalisée par Beatrix Boutonnet, journaliste économique.

Liens directs pour votre préparation au salon :


Le plan du hall


Le programme de la conférence