Digital Marketing Days 2020 : Mise à jour des intervenants : Pallenberg, Notz, Wlazik, Rebhorn

Le récent sommet de l’automobile organisé par le gouvernement allemand n’a pas abouti en début de semaine. Pourtant, la nécessité d’agir ne fait aucun doute. Tout récemment, l’Institut der Deutschen Wirtschaft (Institut de l’économie allemande) a publié une étude selon laquelle la crise de Corona a frappé l’industrie automobile allemande assez durement par rapport au reste de l’industrie. Et dès la mi-mai, l’association des constructeurs européens ACEA a signalé que les ventes de voitures neuves en Allemagne avaient chuté de 61 % au cours du seul mois d’avril à cause de Corona.
Journées du marketing numérique 2020

Les HORIZONT Digital Marketing Days 2020 auront lieu les 14 et 15 octobre. En raison de Corona, l’événement est prévu comme un événement hybride avec un nombre fixe de participants sur place à Hambourg ainsi qu’une option supplémentaire de participation virtuelle. En 2020, le programme se concentrera à nouveau sur les principaux sujets de tendance du marketing numérique, notamment “Branding” : Nouvelles stratégies pour les plates-formes de médias sociaux”, “Nouveau travail : moins de hiérarchies et plus de flexibilité”, “Tech, Data, Creation : Best Cases in Digital Marketing”, “Voice first : Audio &amp ; Podcasts in Digital Marketing”, “Digital Purpose and Transformation : Business Models Reimagined” et “Digitalism : Better Conditions for Everyone”. Une quarantaine d’intervenants de premier plan sont attendus, parmi lesquels Christiane Haasis et Angela Nelissen (CHAN), toutes deux vice-présidentes du département Refreshment DACH d’Unilever ; Sascha Pallenberg, responsable de la transformation numérique de Daimler AG ; Thorsten Scheib, directeur général du marketing de Philip Morris ; Maike Abel, responsable de la communication média et du contenu de Nestlé Allemagne ; Cordelia Röders-Arnold, responsable de Menstruation 2.0, Einhorn , Justina Rokita, directrice du marketing, MOIA Thomas Wlazik, directeur général de Global Business Solutions, TikTok Allemagne et Kim Alexandra Notz, associée directrice, KNSKB+. Inscrivez-vous dès maintenant !

Daimler n’est – bien sûr – pas à l’abri de ce phénomène. En juillet, le constructeur automobile de Stuttgart a annoncé qu’il allait réduire le temps de travail d’une grande partie de ses employés en Allemagne et qu’il allait également annuler les primes pour 2020 pour tous les employés de l’administration et de la production.

On peut donc s’attendre à un statu quo pour Sascha Pallenberg ne s’appliquent plus. Le blogueur (Mobile Geeks) est employé chez Daimler depuis 2017. Il sera donc doublement intéressant de savoir ce que le responsable de la transformation numérique va rapporter lors des HORIZONT Digital Marketing Days.

Kim Alexandra Notz

Aussi Kim Alexandra Notz s’est depuis longtemps fait un nom dans le secteur. En tant que directrice de KNSKB+, membre du conseil d’administration du GWA et responsable du département Agence du futur/Produit de l’agence, et de plus en plus depuis le début de l’année avec son podcast “Whats next agencies ? Mme Notz est aussi sympathique que tenace dans sa lutte pour un réel changement dans le secteur des agences. Elle veut, entre autres, créer une culture de travail appréciative et donner aux employés la responsabilité de l’objectif à atteindre. Et elle sait aussi quel nez il faudrait saisir en premier pour que cela arrive. “Le travail nouveau devient pertinent lorsqu’il est synonyme de nouveau leadership”, déclare-t-elle dans une interview accordée à HORIZONT début février. “De mon point de vue, le leadership doit changer. Le temps du chien alpha est terminé.” Voyons si elle monte d’un cran cette revendication lors de la DMD 2020.

Thomas Wlazik

Il peut sembler qu’il n’y ait eu que deux thèmes dans le secteur des communications au cours du premier semestre de 2020 : Crise de la Corona et boom du TikTok. Il est donc normal qu’à DMD 2020. Thomas Wlazik sera l’un des principaux orateurs. L’ex-directeur de Google partagera la scène du HORIZONT DMD avec le directeur d’Instagram. Mathilde BurneckiSnap DACH Head Götz Trillhaas et le directeur général de Twitter Allemagne Jolanta Baboulidis. Une discussion entre les géants des plateformes.

Daniel Rebhorn

Juste avant la crise de Corona, en septembre 2019. Daniel Rebhorn a mis sur le marché son premier livre : “Digitalism : The Utopia of a New Form of Society in Times of Digitalisation”. Le cofondateur et PDG de l’agence numérique Diconium, basée à Stuttgart et rachetée par le constructeur automobile Volkswagen début 2020, y appelle à rien de moins qu’un adieu au capitalisme et à l’économie sociale de marché. En bref, ces deux formes de société ne rendraient pas justice aux bienfaits de l’intelligence artificielle pour la société. Et puisque, selon Rebhorn, l'”insuffisance de l’homme” ne peut être changée, mais qu’elle est responsable des problèmes actuels du monde, de nouveaux systèmes sont nécessaires. Une thèse abrupte avec une issue conciliante. Parce que le “numéralisme” de Rebhorn créerait en fin de compte de meilleures conditions-cadres pour tous. Il illustre sa pensée en décrivant un seul et même jour de l’année 2036, une fois comme une dystopie et une fois comme une utopie. Il présentera ses thèses à la conférence DMD 2020.