Deuxième phase d’assouplissement du confinement Covid en France : quels changements le 9 juin ? – RFI anglais

Publié le:

La France entre dans la deuxième de son assouplissement en trois phases des restrictions Covid le 9 juin, avec des restaurants autorisés à accueillir des clients à l’intérieur, et de nombreuses entreprises autorisées à rouvrir pour la première fois depuis l’année dernière. Qu’est-ce qui est – et n’est pas – autorisé exactement ?

Manger à l’extérieur

Les repas à l’intérieur seront autorisés pour la première fois depuis octobre 2020. Les cafés et les restaurants pourront accueillir des personnes à 50 % de leur capacité, sans service de bar.

Les clients qui mangent à l’intérieur seront tenus de fournir leurs coordonnées au cas où un autre convive serait positif.

Les terrasses extérieures pourront augmenter à pleine capacité, bien que toujours limitées à six personnes par table.

Couvre-feu

À partir du 9 juin, le couvre-feu nocturne sera repoussé de 21h à 23h, bien que les terrasses des cafés parisiens devront fermer à 22h, pour réduire le bruit.

Le couvre-feu sera entièrement levé le 30 juin.

Masques

Malgré l’assouplissement des restrictions, les masques sont toujours obligatoires dans toute la France, bien que certaines villes aient levé l’obligation de les porter à l’extérieur.

La décision de lever les masques obligatoires revient aux préfets de département, en fonction des taux d’infection et du nombre de personnes hospitalisées sur le territoire.

Paris et d’autres grandes villes continuent d’avoir des exigences en matière de masques, à l’intérieur et à l’extérieur dans les rues.

Culture, loisirs

Les cinémas, théâtres et musées peuvent augmenter le nombre de visiteurs, jusqu’à 65% de leur capacité (contre 35% depuis le 19 mai), avec une capacité maximale de 5 000 personnes.

La capacité devrait revenir à 100 % fin juin.

Les gymnases ouvriront pour la première fois depuis octobre, tout comme les piscines intérieures, les spas, les casinos et les parcs d’attractions.

Le parc d’attractions Parc Astérix sera ouvert à partir du 9 juin à 65% de sa capacité, avec une exigence de masque. Disneyland Paris ouvrira le 17 juin.

Grands événements

Les salles de concert et les stades sportifs peuvent accueillir jusqu’à 5 000 personnes munies d’un carnet de santé attestant de leur certificat de vaccination complet ou d’un résultat négatif au test Covid.

Les grands événements culturels et les foires commerciales peuvent s’ouvrir, avec les mêmes restrictions.

L’un des premiers événements sera la conférence technologique Vivatech, dédiée aux startups, qui s’est tenue pour la dernière fois en mai 2019. La conférence de cette année est prévue du 16 au 19 juin. L’entrée sera autorisée pour les personnes munies d’un justificatif de vaccination ou d’un test Covid négatif.

Travail à domicile

Les règles de travail seront assouplies à partir du 9 juin, les exigences en matière de télétravail étant progressivement levées.

Les entreprises décideront du nombre de jours par semaine que les employés peuvent être sur place, les employés publics ayant droit à trois jours de travail à distance chaque semaine.

Les employés n’auront plus à manger seuls dans les cantines de travail, qui auront des règles comme les restaurants, avec une capacité de 50% et six personnes maximum par table.

Voyage

Comme annoncé précédemment, la France ouvrira ses frontières aux touristes le 9 juin, avec un système de code couleur, indiquant les exigences de test pour chaque pays d’origine.

La majeure partie de l’Europe est classée « verte », les voyageurs vaccinés étant autorisés à entrer sans test Covid. Les autres pays de cette liste comprennent l’Australie, Israël, le Japon, le Liban, la Nouvelle-Zélande, Singapour et la Corée du Sud.

Les visiteurs des pays « oranges », soit la majeure partie du monde, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, n’auront plus besoin de justificatif pour entrer en France et n’auront pas besoin de se mettre en quarantaine à leur arrivée, mais devront justifier d’un Covid négatif. test : un test PCR négatif réalisé dans les 72 heures suivant l’arrivée, ou un test antigénique dans les 48 heures.

Les arrivées en provenance des pays « rouges », qui connaissent des poussées d’infections ou des augmentations de variantes, ne seront pas autorisées à se rendre en France. La liste comprend actuellement 16 pays, dont le Brésil, l’Inde et l’Afrique du Sud.