Des mesures sévères chez Implenia – Real Estate Business

Implenia annonce une vaste restructuration. Le groupe de construction prévoit de se concentrer en grande partie sur ses marchés principaux, la Suisse et l’Allemagne, et de céder certaines unités commerciales. Implenia prévoit d’enregistrer une perte en 2020.

Implenia annonce une restructuration en profondeur du groupe (Image : Implenia Ltd.)

La direction d’Implenia n’est pas satisfaite de la mise en œuvre de la nouvelle stratégie du premier groupe de construction de Suisse, et estime que les mesures doivent être intensifiées et accélérées. Ce faisant, elle annonce des “mesures inévitables et douloureuses”.

Implenia a indiqué mardi qu’elle entendait se concentrer à l’avenir sur les services de construction et d’immobilier en Suisse et en Allemagne. Seuls les projets de construction de tunnels et d’infrastructures doivent être poursuivis sur d’autres marchés.

Implenia prévoit de vendre ou d’abandonner divers secteurs d’activité qui ne sont pas stratégiques, rentables ou qui ne font pas partie de son activité principale. En outre, le groupe a l’intention de réduire ses participations dans d’autres sociétés afin d’améliorer son ratio de fonds propres.

Fin pour les zones non rentables dans le bâtiment et le génie civil

Le génie civil (division Génie civil) est particulièrement touché par ces mesures. Les activités en Suède, en Norvège, en Autriche et en Roumanie doivent être vendues ou abandonnées ; l’activité de construction de tunnels en France est en cours d’examen. Implenia a également l’intention de se concentrer sur certaines régions de Suisse.

Dans le secteur de la construction, au sein de la division Bâtiments, les unités commerciales non rentables, telles que l’entreprise allemande Implenia Bau GmbH, seront fermées. Les activités en Autriche doivent être transférées à un nouveau propriétaire. Dans la division Spécialités, qui opère en tant qu’entrepreneur général dans le domaine de la construction et de l’ingénierie, des unités commerciales non stratégiques ou non rentables seront également vendues ou abandonnées, comme Implenia Modernbau GmbH, basée à Sarrebruck.

En revanche, il est prévu de développer la division “Immobilier” : La division doit poursuivre sa croissance en Suisse avec son portefeuille de développement et s’étendre également en Allemagne, a déclaré Implenia. À l’avenir, il est également prévu de fournir des services de gestion de portefeuille et d’actifs et de développer des produits immobiliers évolutifs pour les marchés internationaux.

Implenia s’enfonce dans le rouge

La restructuration annoncée aujourd’hui concernera environ 2 000 postes à temps plein d’ici 2023, selon l’entreprise. Implenia prévoit 750 licenciements, dont environ 250 en Suisse. Les 1 250 emplois restants seront transférés à d’autres propriétaires. Implenia prévoit des économies annuelles de plus de 50 millions de francs et une réduction de 20% des actifs d’ici 2023. Les coûts de restructuration sont estimés à environ 60 millions.

Pour l’exercice 2020, Implenia prévoit un EBITDA d’environ -70 millions. Cela comprend l’effet de la transaction Ina-Invest (+49 millions), les effets de la pandémie de Corona (-50 millions), les corrections de valeur extraordinaires sur les projets pour un montant de 200 millions et les coûts de restructuration (60 millions). Le carnet de commandes s’élèverait à environ 6,1 milliards.

Pour 2021, Implenia vise un EBIT de plus de 100 millions, ou un EBITDA de plus de 200 millions. A moyen terme, le Groupe vise une marge EBIT de 4,5%, ce qui correspond approximativement à une marge EBITDA de 6,5%. (ah)