Décès de Michele Leridon, ex-responsable de l’information de l’AFP – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

Paris (AFP)

La journaliste française Michele Leridon, qui a franchi des plafonds de verre pour devenir la première femme nommée directrice de l’information mondiale de l’Agence France-Presse, est décédée subitement à l’âge de 62 ans, a-t-on annoncé mardi.

Leridon a passé près de 40 ans à l’agence avant de devenir membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) qui supervise la télévision et la radio françaises.

“Femme de conviction, Michèle Leridon était une grande journaliste, unanimement respectée pour sa riche expérience et sa grande rigueur intellectuelle”, a déclaré le CSA dans un communiqué.

Une cause de décès n’a pas été donnée.

Leridon a rejoint l’AFP en 1981 et a occupé de nombreux postes en Europe et en Afrique.

Elle a couvert les conflits en Sierra Leone et au Libéria dans les années 1990 et est devenue plus tard la première femme à superviser toute la couverture de l’Afrique par l’AFP.

Après plusieurs autres postes de haute direction et un passage en tant que chef de bureau à Rome, elle a été nommée directrice de l’information mondiale en 2014, devenant ainsi la première femme à occuper le premier poste de rédaction depuis la création de l’AFP en 1944.

“Michele m’a énormément appris à mon arrivée à l’AFP, alors qu’elle était directrice de Global News”, a déclaré le PDG Fabrice Fries.

“Elle incarnait les valeurs humaines que j’aime à l’Agence: l’empathie, la curiosité pour tout, l’intégrité, le jugement et le sens de l’humour. C’était une personne extraordinaire, qui aimait la vie.”

Au cours de son mandat, elle a fait pression pour une meilleure représentation des femmes dans les contenus de l’AFP, tout en menant l’expansion rapide de ses services de vidéo et de vérification des faits.

“Nous sommes tous choqués et dévastés par la perte soudaine de Michele”, a ajouté Phil Chetwynd, qui a succédé à Leridon en tant que directeur de l’information mondiale.

“Elle était non seulement une journaliste hors pair, mais aussi une dirigeante courageuse de la rédaction de l’AFP qui était grandement admirée pour son honnêteté et son intégrité. C’était un plaisir absolu de travailler à ses côtés.”

“Elle a été le porte-étendard d’une génération de femmes qui se sont battues pour briser le plafond de verre à des postes de direction”, a ajouté l’ex-PDG de l’AFP, Emmanuel Hoog, qui l’a nommée au premier poste.

Leridon, qui a également été membre administratif de Reporters sans frontières pendant plusieurs années, a quitté l’AFP début 2019 pour rejoindre le CSA, petit groupe d’experts qui guide les médias électroniques.

Elle a joué un rôle majeur dans la conception de l’approche de l’ASC concernant les plateformes en ligne et les médias sociaux, et devait occuper ce poste jusqu’en 2025.