Crise de Covid: la France entame la deuxième phase de sa mission de solidarité; L’UE annonce un soutien de 2,2 millions d’euros – WION

La deuxième partie de la mission de solidarité de la France en Inde d’envoi d’aide anti-Covid débutera fin mai. Dans le cadre de cela, un deuxième envoi aérien de matériel médical et d’usines de production d’oxygène sera envoyé à New Delhi.

La France va également envoyer de l’oxygène liquide depuis les usines de la société française Air Liquide dans la région vers l’Inde par voie maritime, y compris avec l’aide des forces armées indiennes. Le premier envoi d’O2 liquide arrivera dans les prochains jours.

Des sources bien informées ont déclaré à WION que l’armée de l’air indienne pourrait également être impliquée dans l’approvisionnement de la France. L’armée de l’air indienne joue déjà un rôle clé et a transporté ces derniers jours 900 bouteilles d’oxygène vides du Royaume-Uni, quatre conteneurs d’oxygène cryogénique de Perth, en Australie.

Dans le cadre de sa mission de solidarité, la France avait envoyé huit générateurs d’oxygène médical la semaine dernière. Chaque générateur peut rendre un hôpital indien autonome en approvisionnement en oxygène pendant environ 10 ans. Le pays a également envoyé du matériel médical spécialisé comprenant 28 ventilateurs ainsi que 200 pousse-seringues électriques.

La France soutient l’Inde dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’UE (MPCU). Dans le cadre de ce mécanisme, plus de 15 membres de l’Union européenne envoient de l’aide à New Delhi. Entre-temps, la Commission européenne a annoncé qu’elle allouerait un financement d’urgence initial de 2,2 millions d’euros pour répondre à la crise actuelle du COVID en Inde.

«Nous apportons un soutien supplémentaire de l’UE à la lutte contre le COVID-19 en Inde. Cela s’ajoute à l’aide généreuse et rapide des États membres de l’UE qui ont intensifié leur action dans le cadre de Team Europe pour offrir des approvisionnements essentiels en oxygène, ventilateurs et médicaments ces derniers jours », a déclaré le commissaire européen chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič.

Les États membres de l’UE qui ont déjà mobilisé des fournitures d’oxygène, de ventilateurs et de médicaments dont le besoin est urgent sont l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, la Finlande, la France, l’Irlande, l’Italie, le Luxembourg, les Pays-Bas, le Portugal, la Roumanie, l’Espagne et la Suède.