COVID, CAS AUGMENTATION DANS DEUX-TROISIEME-TROISIEME ETATS EUROPEENS – Abruzzoweb.it

Les nouveaux cas positifs au virus à SarsCov2 montrent une tendance à la croissance dans 28 pays, soit environ les deux tiers des pays européens. La France affiche une nette augmentation, tandis que l’Italie fait partie des pays qui ont atteint le sommet, comme la Norvège et la Finlande, et malheureusement l’Espagne commence à montrer des signes de reprise; En revanche, la tendance à la baisse se poursuit en Albanie, en République tchèque et en Slovaquie, avec l’ajout de l’Estonie et du Monténégro. C’est ce qu’indique l’analyse menée par le mathématicien Giovanni Sebastiani, de l’Institut «Mauro Picone» pour les applications de calcul du Conseil national de la recherche (Cnr-Iac).

Par rapport à la valeur moyenne de l’incidence en Europe, qui est actuellement d’environ 40 nouveaux cas par jour pour 100 000 habitants, l’Italie est légèrement en dessous, avec 37 nouveaux cas par jour pour 100 000 habitants. Les pays au-dessus de la moyenne européenne peuvent être regroupés en cinq groupes, dont trois sont contigus: la France (avec 58 nouveaux cas par jour pour 100 000 habitants), le Luxembourg (46), la Belgique (45) et les Pays-Bas (43); le deuxième groupe comprend la Suède (83) et le troisième est l’Estonie (93); la quatrième République tchèque (77) et la Pologne (74) et la cinquième le Kosovo (144), la Hongrie (95), le Monténégro (67), la Serbie (65), la Bosnie (61), la Macédoine (55), la Bulgarie (47) et Slovénie (46). Si la Slovaquie dépasse le seuil, nous n’aurons que quatre groupes, dont l’un s’étend de la mer Baltique à la mer Noire.

Une fois la phase de descente terminée, les courbes du Portugal et de la Russie continuent de s’aplatir et les courbes du Royaume-Uni et de la Lettonie sont désormais plates. «Il faut au contraire observer le changement de tendance inquiétant de la courbe de l’Espagne qui, au lieu de continuer à s’aplatir après la descente, a recommencé à croître. La Lituanie et la Slovénie sont également en croissance, et l’Irlande, qui était auparavant stable, est également en croissance », observe Sebastiani.

Selon l’expert, «la situation en France est préoccupante», où l’incidence théorique de 45 cas par jour pour 100 000 habitants a augmenté d’environ 30% et où «peut-être la possibilité de revenir à l’enseignement à distance devrait être reconsidérée», observe Sebastiani. . En outre, “compte tenu des valeurs nettement plus élevées en France et en Slovénie et du fait que l’incidence en Autriche et en Suisse augmente, il est important de contrôler l’entrée en Italie de ces pays et de vacciner les travailleurs qui traversent fréquemment notre frontière avec ces États »et, conclut-il,« étant donné la situation générale dans les États européens, il serait bon de minimiser les flux touristiques entrant et sortant de l’Italie ».

TOUS LES DROITS SONT RÉSERVÉS