Covid-19: la France va imposer des restrictions d’entrée aux voyageurs en provenance d’Inde – Khaleej Times

La France imposera de nouvelles restrictions d’entrée aux voyageurs en provenance d’Inde pour lutter contre une variante contagieuse du coronavirus qui se propage dans ce pays, a déclaré mercredi un responsable.

Les restrictions viennent s’ajouter à celles précédemment annoncées concernant quatre autres pays – le Brésil, l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud – qui seront mises en œuvre à partir de samedi.

>>> LIRE AUSSI: Ces pays ont imposé des interdictions de voyage, des restrictions à l’Inde

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a également confirmé que la France lèverait son interdiction des voyages intérieurs comme prévu le 3 mai, mais maintiendrait son couvre-feu nocturne, désormais en vigueur de 19 heures à 6 heures du matin. Les magasins non essentiels, fermés depuis le verrouillage partiel du pays début avril, ne rouvriront pas avant la mi-mai, a-t-il déclaré.

La France a suspendu tous les vols en provenance du Brésil plus tôt ce mois-ci dans le but de freiner la propagation d’une nouvelle variante de Covid-19 trouvée dans le pays sud-américain. La mesure temporaire doit être remplacée samedi par des restrictions de voyage strictes concernant une liste de désormais cinq pays, y compris une quarantaine obligatoire de 10 jours avec des contrôles de police pour s’assurer que les personnes arrivant en France respectent l’exigence.

La France exige également des tests plus stricts pour le coronavirus sur les voyageurs en provenance de ces pays, qui devront passer un test antigénique obligatoire à leur arrivée, en plus d’un test PCR avant l’embarquement.

Une variante identifiée pour la première fois en Angleterre est désormais responsable d’environ 80% des cas de virus en France, tandis que les variantes observées pour la première fois au Brésil et en Afrique du Sud représentent moins de 4% des infections françaises, a déclaré le ministre de la Santé Olivier Veran la semaine dernière.

Attal a déclaré mercredi que le nombre quotidien de nouvelles infections avait tendance à diminuer dans le pays – mais qu’elles atteignent toujours plus de 30 000 personnes par jour en moyenne. Avec près de 6 000 patients atteints de Covid-19 dans des unités de soins intensifs et des hôpitaux proches de leurs capacités, Attal a déclaré que la France pourrait être sur le point d’atteindre un «pic».

Il a noté des signes «encourageants», mais ce n’est «pas assez».

«L’épidémie diminue deux fois plus lentement qu’en novembre, notamment en raison de la variante anglaise», a-t-il déclaré. «La pression sur les hôpitaux est extrêmement forte.»

Les écoles maternelles et primaires rouvriront le 26 avril après une fermeture de trois semaines comme prévu, suivies des lycées le 3 mai, a déclaré Attal.

La France entend rouvrir progressivement les magasins non essentiels, certains de ses lieux culturels et terrasses de cafés et de restaurants à partir de la mi-mai.

Le président Emmanuel Macron a salué mardi l’accélération de la campagne de vaccination dans le pays, avec plus de 2,5 millions de piqûres injectées la semaine dernière.

La France a signalé plus de 100 000 décès au cours de la pandémie de Covid-19.