Covid-19: la France s’attaque aux variantes du virus alors qu’elle se prépare pour les touristes – Khaleej Times

La France compte plusieurs grappes de la variante, identifiées pour la première fois en Inde et censées alimenter une augmentation des infections dans la Grande-Bretagne voisine.

Les autorités sanitaires françaises se précipitent pour contenir les cas épars de la variante plus contagieuse du virus delta, alors que la France se prépare à rouvrir ses frontières aux visiteurs vaccinés et célèbre la chute des taux d’infection et d’hospitalisation de Covid-19.

Le ministre de la Santé, Olivier Veran, a déclaré dimanche que la France comptait plusieurs clusters de la variante, identifiés pour la première fois en Inde et susceptibles d’alimenter une augmentation des infections dans la Grande-Bretagne voisine, notamment dans la région sud-ouest des Landes. S’exprimant à la télévision BFM, Veran a déclaré que la variante ne s’était pas largement répandue dans la communauté et que les enquêteurs de la santé travaillaient pour suivre les cas.

Dans l’ensemble, a-t-il insisté, “la situation épidémique continue de s’améliorer fortement dans tout le pays”, mais a déclaré que le gouvernement ne se préparait pas à lever les exigences en matière de masques de sitôt. Avec un nombre croissant de personnes s’entassant dans les cafés-terrasses, les parcs et les quais au bord de la rivière à Paris, Veran a averti qu’il était trop tôt pour que les gens baissent leur garde, notamment jusqu’à ce que davantage soient complètement vaccinés.

Le dernier rapport épidémiologique hebdomadaire de l’Agence française de santé publique montre une baisse soutenue des infections virales, des taux d’hospitalisation et des décès, même après que la France a commencé à rouvrir les écoles, les magasins et les restaurants le mois dernier. Plus de la moitié de la population adulte a reçu au moins une dose de vaccin et 23 % sont complètement vaccinés.

Enhardi par les signes que le virus recule, l’un des pays les plus visités au monde rouvre ses frontières aux voyageurs vaccinés en provenance des États-Unis et d’une grande partie du monde à partir de mercredi.

La variante delta est désormais dominante en Grande-Bretagne et sa propagation a incité la France et certains autres pays à imposer de nouvelles restrictions aux visiteurs du Royaume-Uni. L’agence de santé publique britannique a déclaré que les premières preuves suggèrent qu’il pourrait y avoir un risque accru d’hospitalisation à cause de la variante delta.

L’agence sanitaire française a signalé des cas de variante delta dans plusieurs régions françaises, la plupart liés à des personnes arrivant d’Inde. Alors que le nombre de cas reste faible, a déclaré l’agence, “la multiplication des épisodes … augmente le risque de transmission locale de cette variante”.

La France a enregistré plus de cas de virus que n’importe quel pays d’Europe et parmi les taux de décès liés au virus les plus élevés au monde, avec plus de 109 000 vies perdues.