Coronavirus, les dernières nouvelles d’Italie et du monde sur Covid – Corriere della Sera

Les cas de coqueluche dans le monde dépassent 124 millions selon les données publiées par l’Université Johns Hopkins, tandis que les décès confirmés dépassent 2,7 millions depuis le début de la pandémie. Et en Italie, le dernier bilan est de 21 267 nouveaux cas et 460 décès. (ici le bulletin avec les données et ici tous les bulletins montrant la situation depuis le début de la pandémie : ici ceux de 2021, ici ceux de 2020). Voici la carte de la contagion.




17:43 – Aujourd’hui en Italie, on dénombre 23 696 cas et 460 décès.
Plus d’infections, 23 696, avec moins d’écouvillons (349 472). Le taux de positivité passe à 6,8% (hier 5,8%). Les admissions ordinaires sont en baisse (-14), après des semaines de croissance, mais pas les soins intensifs. Voici le bulletin complet.

17.31 heures – Ministère de la Santé, les donneurs de sang sont vaccinés après avoir été fragilisés
Pour l’instant, il n’existe pas de “voies rapides” d’accès aux vaccins pour les donneurs de sang, et cette catégorie ne peut être immunisée qu’à un stade plus avancé que les catégories déjà identifiées, qui présentent un risque clinique plus important. La note du Ministère de la Santé a été envoyée aux associations de donneurs et aux départements régionaux et fait référence à un document antérieur du Ministère, daté du 21 janvier, avec des instructions pour les donneurs : il était prévu qu’ils puissent être soumis à la vaccination à un stade plus tardif que les catégories fragiles à risque.

17.09 – D’ici la fin du mois de mars, le saut des arrivées : 4,5 millions de doses de vaccin supplémentaires
On attend, pour la dernière semaine de mars, l’arrivée de 4,5 millions de doses supplémentaires, entre Pfizer, AstraZeneca et Moderna. Il s’agirait de la plus forte augmentation des charges depuis le début de la campagne de vaccination. Informations provenant de sources gouvernementales.
L’apporofondament : les nouvelles directives pour la campagne de vaccination italienne

16.48 – Thermo Fisher va produire Pfizer à Monza
Les vaccins anticovidaux de Pfizer Biotech seront également produits en Italie. La société Thermo Fisher – explique une note de Thermo Fisher elle-même – fournira des services de remplissage stérile et de préparation de produits finis dans son usine de Monza au cours de l’année 2021.

16.35 – Obligation du test anti-Covid pour qui entre en Allemagne
A partir de dimanche en Allemagne sera obligatoire un test-anticovid généralisé pour toute personne entrant dans le pays par avion. C’est ce qu’a annoncé aujourd’hui le ministère allemand de la santé.

16h22 – USA, Biden : 200 millions de doses de vaccin dans les 100 premiers jours.
Joe Biden s’apprête à annoncer un nouvel objectif de 200 millions de doses de vaccins administrées aux États-Unis au cours de ses 100 premiers jours à la Maison Blanche.

15 h 57 – Le Val d’Aoste prêt à anticiper les mesures restrictives
Le Val d’Aoste vise à anticiper les mesures restrictives, peut-être même la zone rouge, déjà à partir de samedi 27 mars. L’hypothèse à laquelle la région travaille dans ces heures après l’aggravation de la contagion, en particulier dans certaines municipalités (Ayas, Donnas et Courmayeur). Des mesures sont envisagées pour limiter les déplacements et les rassemblements sur le territoire pendant le week-end. Au cours des 7 derniers jours, les nouveaux cas dans la région ont été de 291 pour 100 000 habitants et l’indice Rt a ponctuellement augmenté à 1,75. (Ici les nouvelles couleurs des régions).

15.45 heures -AstraZeneca, Suède reprend les vaccinations, uniquement pour les plus de 65 ans.
L’agence de santé publique suédoise a annoncé qu’elle allait reprendre l’administration des doses du vaccin d’AstraZeneca aux personnes âgées de plus de 65 ans, mais recommande de poursuivre la suspension du sérum (qui a débuté le 16 mars) pour les autres groupes d’âge dans l’attente de données supplémentaires. Le vaccin est très utile pour les personnes âgées, car de nombreuses personnes tombent gravement malades de Covid-19 chaque jour, a déclaré le directeur de l’agence suédoise, Johan Carlson, dans une note. Dans le même temps, nous n’avons pas constaté le risque de ces effets secondaires rares et graves chez les personnes âgées. C’est pourquoi nous annulons la pause pour les personnes âgées de plus de 65 ans, a-t-il répété.

15.40 – Hope : hier, plus de 230 mille doses administrées
Hier, plus de 230 000 doses de vaccins ont été administrées, un chiffre en augmentation – déclare le ministre de la Santé Roberto Speranza -. Il est maintenant essentiel d’accélérer pour achever la vaccination des plus de 80 ans et des plus fragiles. Pour les prochaines étapes de la campagne de vaccination, nous travaillons à la participation d’installations de production qui peuvent garantir les normes de sécurité nécessaires.

15.05 – Écoles, si le Latium orange rouvre les jardins d’enfants et les écoles primaires
La Région du Latium a pris une décision : Si les données épidémiologiques font revenir le Latium dans la zone orange à partir du lundi 29 mars, les écoles maternelles, les crèches, les écoles élémentaires et les collèges rouvriront avec des activités en présence – a annoncé Claudio Di Berardino, conseiller pour le travail, l’école et la formation de la Région du Latium – Quant aux lycées, ceux-ci resteront fermés tout en continuant à assurer la distance d’enseignement. La décision concerne les jours précédant les vacances de Pâques, c’est-à-dire les 29, 30 et 31 mars, et sera officialisée dans les prochaines heures par un décret régional signé par le président de la région du Latium.

14h55 – AstraZeneca n’a livré que 18 millions de doses.
AstraZeneca n’a livré qu’environ 18 millions de doses au total à l’Union européenne, selon des sources européennes. Selon le contrat, la société anglo-suédoise s’était engagée à livrer 120 millions de doses pour le premier trimestre, un chiffre que la société pharmaceutique a ensuite ramené à 30 millions, ce qui a mis en difficulté plusieurs pays de l’UE, qui avaient misé sur la société pharmaceutique basée à Oxford pour leurs campagnes de vaccination.

14.40 – Puglia, vous n’aurez pas besoin de réservation pour le vaccin
Dans les Pouilles également, comme en Vénétie, vous n’aurez pas besoin de réserver pour vous faire vacciner contre le Covid. Quant aux personnes fragiles, âgées de plus de 80 ans et handicapées, ce sont les médecins de famille qui prendront contact avec les patients pour fixer le rendez-vous, à domicile ou dans un centre de soins ambulatoires. En ce qui concerne, en revanche, le reste de la population entre 79 et 60 ans, la date et le lieu de la vaccination seront fixés directement par la Région en suivant l’ordre établi par les dates de naissance : elle commencera du plus âgé au plus jeune. Le jour, l’heure et le lieu de l’inoculation seront visibles sur le site Puglia ti vaccina qui sera activé dès lundi prochain. Le citoyen n’aura qu’à confirmer sa disponibilité et, le cas échéant, pourra demander un changement de date ou de lieu. Seront affectés les lieux les plus proches du lieu de résidence.

14h10 – UE : 77 millions de doses de vaccin exportées en 4 mois
L’UE a exporté du 1er décembre 2020 à ce jour environ 77 millions de doses de vaccins anti-Covid à 33 pays. Le bilan a été fait par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, lors du Conseil européen en vidéoconférence. Covax, un programme dans lequel l’UE est un donateur important, a livré 31 millions de doses de vaccins à 54 pays. D’ici la fin de la semaine, un total de 88 millions de doses anti-Covid auront été distribuées dans l’UE grâce à la stratégie menée par Bruxelles. Parmi eux, 62 millions ont été inoculés, 18,2 millions d’Européens ayant reçu les deux injections, soit 4,1 % du total de l’UE. Au deuxième trimestre de 2021, l’UE prévoit la livraison de 360 millions de doses de vaccins Covid.

14.05 – Vaccins : enquête du procureur d’Aoste sur le plan de vaccination de la région
Le procureur d’Aoste a ouvert un dossier modèle 45, puis pour des faits ne constituant pas un crime, sur l’application du plan de vaccination en Vallée d’Aoste. Le Procureur Francesco Pizzato a délégué le Nas des Carabiniers pour vérifier l’application du plan de vaccination élaboré au niveau ministériel et pour savoir s’il y a eu des signalements de personnes vaccinées, mais non éligibles au même plan du Ministère.

14 h – L’Allemagne va commencer à explorer les vaccins de l’UE Sputnik
Lors de la vidéoconférence des dirigeants européens, l’Allemagne soutiendra la possibilité que la Commission entame des discussions avec la société qui produit Sputnik V, afin d’examiner si l’inclusion du vaccin russe dans la stratégie de l’Union pourrait être une solution viable. Ceci en attendant que l’Agence européenne des médicaments fasse toutes les évaluations nécessaires sur la sécurité et l’efficacité de la formulation.

13.25 – Inde, augmentation des infections pour une nouvelle variante : blocage des exportations de vaccins AstraZeneca
L’Inde a décidé de bloquer les exportations du vaccin d’AstraZeneca – qui a jusqu’à présent exporté plus de 60 millions de doses vers 76 pays – en raison de l’augmentation des infections dans le pays, où une nouvelle variante s’est répandue : les nouveaux cas sont d’environ 50 000 par jour contre 11 000 par jour en février. Il s’agit d’une suspension temporaire, a déclaré le ministre de la santé de New Delhi, mais qui pourrait durer plusieurs semaines. (Ici l’article).

13.19 – Projet d’UE, situation grave de Covid : maintenir les restrictions
La situation épidémiologique du Covid reste grave, notamment en raison des défis posés par les variantes. Les restrictions, y compris en ce qui concerne les voyages non essentiels, doivent donc être maintenues pour le moment, tandis que la circulation sans entrave des biens et des services au sein du marché unique doit continuer à être garantie, y compris en utilisant les corridors verts. comme l’indique le projet de conclusions de la vidéoconférence des dirigeants de l’UE, qui vient de commencer.

13 h 14 – Le Conseil européen a débuté par vidéoconférence.
Le Conseil européen a débuté en vidéoconférence, présidé par Charles Michel en liaison depuis Bruxelles avec les capitales pour faire le point sur la situation et les vaccinations. La réunion a débuté par la traditionnelle intervention du Président du Parlement européen, David Sassoli. Il y a des épidémies en Europe avec des variantes très dangereuses – a déclaré M. Sassoli -. Nous devons renforcer la production de vaccins et accélérer leur distribution et leur administration à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne.

12h51 – Campanie, une partie du passeport vaccinal
170 000 cartes de vaccination ont été remises au personnel de santé de la Campanie, qui a terminé l’administration de la deuxième dose. Environ 4 millions de cartes de passeport de vaccination ont déjà été commandées et seront livrées à tous les citoyens vaccinés. L’objectif – a déclaré le président Vincenzo De Luca – est d’utiliser cette certification pour stimuler des secteurs économiques entiers, en particulier le secteur du tourisme, en essayant de lier l’offre extraordinaire de nos territoires à la certification d’immunité des opérateurs du secteur.

12h47 – Vaccins, en Sicile ils seront fabriqués dans les paroisses
Pour accélérer la campagne de vaccination en Sicile, le gouvernement régional a passé un accord avec la Conférence épiscopale de l’île. Pas moins de 500 paroisses seront impliquées dans le plan de vaccination pour le samedi de Pâques. Il y aura des doses pour 50 mille soixante-dix ans – plus précisément pour les personnes âgées de 69 à 79 ans -. En Sicile, la ligne du Premier ministre Draghi de mettre en œuvre des méthodes efficaces pour accélérer la campagne de vaccination pleinement partagé. Et compte tenu du fort ancrage territorial de l’Église en Sicile, la Conférence épiscopale veut faire sa part pour donner un nouvel élan à la campagne de vaccination. Le conseiller régional pour la santé de la région de Sicile, Ruggero Razza, a organisé 500 lieux de vaccination dans autant de paroisses des 18 diocèses de Sicile. Notre région – dit Razza – aspire plus que tout au droit de gagner une vie normale après les longs mois de pandémie qui ont emporté des milliers de citoyens et qui ont changé notre vie quotidienne. Cette année, ce sera une véritable Pâques de renaissance et c’est pourquoi, après avoir invoqué l’aide et la contribution de tous, les pères de l’église sicilienne ont répondu à notre invitation à sensibiliser tous les citoyens à participer à la campagne de vaccination. Pour comprendre l’importance de cette décision, qui peut devenir un modèle pour l’Italie, le vice-président national de la CEI, Antonino Raspanti (qui dirige le diocèse d’Acireale), explique au Corriere : “Notre volonté est de prendre soin de la communauté, et d’embrasser spirituellement le voisin. Le christianisme, c’est aussi un engagement dans les questions sociales. Nous donnons l’hospitalité, seront les installations de santé de la région pour traiter les vaccinations. Les communautés paroissiales ont reçu un formulaire à remplir pour la réservation de la journée du 3 avril et chacune d’entre elles se voit attribuer un maximum de 100 vaccinations (un minimum de 50 adhésions étant requis). (Salvo Fallica)

12:32 – La Toscane devrait rester orange
Bien que les nouveaux cas positifs de Covid enregistrés en Toscane soient de 1 518 sur 24 739 tests, avec un taux de nouveaux positifs de 6,14%, la région Toscane doit rester orange. L’incidence des positifs pour 100 000 reste en effet dans la semaine à 248, dans la limite de 250 fixée pour la zone rouge.

12h16 – Danemark, utilisation d’AstraZeneca suspendue pour trois semaines supplémentaires
Au Danemark, les vaccinations avec le sérum anti-Covid d’AstraZeneca resteront suspendues pendant encore trois semaines, bien que l’Agence européenne des médicaments Ema ait assuré que le produit anglo-suédois était efficace et sûr. C’est ce qu’ont rapporté des sources citées par la chaîne de télévision locale Tv2. L’arrêt de l’utilisation du vaccin anti-Covid au Danemark a été déclaré le 11 mars en raison du risque d’effets secondaires potentiellement graves.

12.00 – Lombardie, le conseil d’administration d’Aria spa démissionne en bloc
Tous les membres du conseil d’administration d’Aria Spa ont démissionné, à la demande du président de la région Lombardie, Attilio Fontana. Le directeur général de la société, Lorenzo Gubian, a été nommé administrateur unique de la société. C’est ce qu’a annoncé le vice-président de la commission budgétaire du Conseil régional de Lombardie, Marco Colombo, lors de l’audition de Gubian, à qui l’on a souhaité un bon travail.

11.12 – L’affaire de la Slovaquie se termine sur Science : des tests de tapis pour tout le monde
Il est confirmé que le suivi global est crucial dans la lutte contre la pandémie. C’est ce que démontre le cas de la Slovaquie, où dans les zones où deux séries de tests antigéniques rapides ont été effectuées, avec isolement consécutif des positifs, les cas ont été réduits de plus de moitié en une semaine, alors que les écoles primaires et les lieux de travail sont restés ouverts. C’est le résultat d’une étude publiée dans la revue Science par des chercheurs du ministère slovaque de la santé et de l’Institut d’analyse sanitaire de Bratislava, en collaboration avec la Commission européenne. École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres.

11.10 – Conférence épiscopale italienne : Inquiétude quant à la stabilité sociale du pays
A l’issue du Conseil permanent, la CEI se dit préoccupée par la stabilité sociale du pays. Dans cette phase délicate, il est urgent de porter un regard lucide sur la situation actuelle qui se traduise par une présence d’espoir de la part de la communauté chrétienne, mais aussi par des actions concrètes de soutien aux familles et aux citoyens, en particulier les plus vulnérables, peut-on lire dans le communiqué final.

10-50 heures – Israël, la moitié de la population a reçu deux doses du vaccin
La moitié de la population israélienne a reçu deux doses du vaccin Covid. C’est ce qu’a annoncé sur Twitter le ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein, qui a précisé que près de 4,7 millions de personnes ont été vaccinées, tandis que 5,2 millions ont reçu une dose du vaccin. Environ 30 % de la population israélienne est âgée de moins de 16 ans et ce groupe n’a pas été vacciné jusqu’à présent. La campagne de vaccination en Israël a débuté en décembre et est considérée comme l’un des modèles à suivre. Dans le pays, le nombre de nouveaux cas et de patients hospitalisés a considérablement diminué ces dernières semaines (voici une vidéo du premier retour à la normale).

10h00 – GIMBE : Après quatre semaines, le nombre de nouveaux cas est en baisse.
Légère réduction des nouveaux cas (150 033 au lieu de 157 677) et des décès (2 327 au lieu de 2 522), tout en augmentant toujours le nombre de patients actuellement positifs (560 654 – 536 115), ceux en isolement à domicile (528 680 – 506 761), les admissions avec symptômes (28 428 au lieu de 26 098) et les soins intensifs (3 546 au lieu de 3 256). Ce sont les données du monitoring indépendant de la Fondation Gimbe rapportées à la semaine 17-23 mars 2021 par rapport à la précédente (ici le bulletin d’hier). Au milieu de la troisième vague – dit Nino Cartabellotta, président de la Fondation – nous pouvons voir les premiers signes d’amélioration : après quatre semaines consécutives, la tendance des nouveaux cas hebdomadaires est inversée et le pourcentage d’augmentation des nouveaux cas est réduit. Cependant, les données nationales sont affectées par des situations régionales très hétérogènes : en effet, dans 10 régions, le pourcentage d’augmentation des nouveaux cas continue de croître et dans 14 régions, le nombre de cas actuellement positifs augmente. Raison pour laquelle le gouvernement envisage d’étendre les restrictions.

9h30 – Mattarella : Une période de reconstruction nous attend
Une période de reconstruction nous attend désormais, exigeante mais pleine d’opportunités pour repenser les modèles de développement sur lesquels reposent nos sociétés et les rendre plus durables et dynamiques : c’est ainsi que le Président de la République, Sergio Mattarella, a parlé de l’urgence Covid dans un message adressé à la Présidente de la République hellénique, Katerina Sakellaropoulou, à l’occasion du bicentenaire du début de la révolution grecque.

9h16 – La France, inquiète de l’augmentation des cas dans les écoles
Inquiétude en France face à une augmentation des cas de coronavirus dans les écoles. Comme le rapporte la chaîne de télévision BfmTv, les dernières données publiées le 18 mars montrent une forte augmentation du nombre d’infections, qui est passé de 9 000 à 15 000 en une semaine. Cependant, les classes fermées ne sont que 2 018, soit 0,4 % du total du pays. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a expliqué que le gouvernement n’envisage la fermeture des écoles qu’en dernier recours, car le coût éducatif, le coût social d’une telle restriction est connu. Même si les syndicats d’enseignants protestent : L’ouverture des écoles “à son coût n’est plus possible”, écrivent les sections franciliennes du syndicat d’enseignants FSU, majoritaire dans le primaire, qui appellent à la grève pour renforcer la lutte contre le Covid-19.

9h15 – Vaccins, groupe de travail des commissaires en Molise et Basilicata
Dans les prochaines heures, une task force envoyée par le commissaire aux urgences Francesco Paolo Figliuolo sera opérationnelle dans le Molise et la Basilicate pour soutenir les structures déjà actives dans la campagne de vaccination. La task force, selon des sources au sein de la structure, sera composée d’un médecin et de deux infirmières et sera notamment utilisée pour les vaccinations dans les pays et lieux plus isolés. Le commissaire, quant à lui, sera en personne aujourd’hui et demain en Calabre et en Sicile pour visiter les points de vaccination dans les deux régions et tenir une série de réunions avec les autorités locales. Le gouvernement avait prévu d’intervenir pour soutenir les régions en retard.

9h10 – Toscane, Giani : Rouge ? Je dirais que non.
Selon le président de la région Toscane, Eugenio Giani, sa région ne devrait pas devenir rouge, la direction dans laquelle iraient les nouvelles restrictions du gouvernement : Je dirais non : nous sommes à 248 nouveaux cas pour 100 000 habitants, et nous avons un Rt de 1,09-1,10, donc nous sommes dans la zone orange, a-t-il déclaré à Radio24 (ici le bulletin de la Toscane d’hier).

9h00 – USA, arrêt par la Fda du monoclonal bamlanivimab utilisé seul
Arrêt aux États-Unis de l’anticorps monoclonal anti-Covid bamlanivimab en monothérapie. Compte tenu de l’augmentation soutenue aux Etats-Unis de variants du virus Sars-CoV-2 résistants au bamlanivimab administré seul, et compte tenu de la disponibilité d’autres thérapies avec des anticorps monoclonaux autorisés qui devraient maintenir une activité contre ces variants, le gouvernement américain, en coordination avec Eli Lilly and Company, arrêtera la distribution du bamlanivimab seul à partir du 24 mars 2021, a annoncé la Food and Drug Administration (Fda) (ici l’étude approfondie sur le monoclonal).

8.24h – Vaccins, le point en Italie
Il y a 8 506 277 doses de vaccin contre le Covid-19 administrées en Italie, soit 85,8% du total de celles délivrées : 9 911 100 (en détail 6 610 500 Pfizer / BioNTech, 826 600 Moderna et 2 474 000 AstraZeneca). L’administration réalisée dans 1 948 centres de la Péninsule a touché 5 118 816 femmes et 3 387 461 hommes. Les personnes qui ont reçu les deux doses sont au nombre de 2 706 381. dernière mise à jour du rapport en ligne du commissaire extraordinaire pour l’urgence sanitaire. Les doses ont été administrées à 2 911 043 travailleurs de la santé, 469 229 unités de personnel non médical, 526 462 hôtes d’établissements résidentiels, 2 600 070 personnes de plus de 80 ans, 212 481 unités des forces armées, 847 623 unités de personnel scolaire, 939 369 autres.

8h15 – Rings : Il y a encore des médecins non vaccinés…
Les médecins devaient être tous vaccinés avant le 31 janvier, alors qu’aujourd’hui il y a encore des médecins non vaccinés : pour tirer la sonnette d’alarme, le président de la Fédération nationale des ordres des chirurgiens et des dentistes, Filippo Anelli, s’est adressé à Radio Anch’io. Les médecins ont payé un prix très élevé dans la pandémie. Mais ne reculez pas. Maintenant que sera présenté le nouveau plan de vaccination, il serait approprié selon Anelli que dans chaque centre il y a un des 160-200 mille médecins et dentistes qui ont donné la disponibilité : Notre présence serait appropriée parce que le vaccin a deux caractéristiques : la première est que le médecin évalue sur la base de l’état de santé du citoyen si elle peut subir le vaccin ou non, la deuxième question – il conclut – le traitement des complications rares avec une action immédiate.

Ore 8.14 – Russie, les restrictions seront levées d’ici le 9 mai
Les autorités de Moscou prévoient de lever l’interdiction des manifestations de masse imposée pour contenir les contagions du Covid-19 d’ici la fin du mois d’avril, afin de pouvoir organiser le rassemblement du régiment immortel et le défilé de la Victoire le 9 mai. L’information, parue dans le journal Rbk, aurait été fournie par des sources proches de l’administration présidentielle. Pour l’instant, nous supposons que la marche aura lieu comme d’habitude, mais les décisions finales seront prises lorsque nous nous rapprocherons de cette date et en fonction de la situation épidémiologique, a rapporté l’une des sources. La source de Rbk a également déclaré que le 26 avril, Moscou pourrait accueillir un festival dédié à la Pâque orthodoxe avec des célébrations de masse. Les restrictions ont été assouplies en Russie depuis fin janvier, après que le vaccin et la distanciation sociale aient fait sentir leurs effets.

8h00 – AstraZeneca, révision à la baisse du taux d’étude aux Etats-Unis
Le vaccin Covid-19 d’AstraZeneca est efficace à 76 % contre les cas symptomatiques de la maladie, a annoncé la société pharmaceutique anglo-suédoise, après avoir mis à jour ses données sur l’essai clinique mené aux États-Unis, au Pérou et au Chili. AstraZeneca a donc revu à la baisse le taux d’efficacité de son vaccin, ainsi que la réponse du groupe pharmaceutique accusé d’avoir publié des données incomplètes ces derniers jours. Mene Pangalos, vice-président exécutif d’AstraZeneca, a toutefois déclaré que la réévaluation montre que les données sont cohérentes avec les chiffres annoncés précédemment, qui parlaient d’un taux d’efficacité de 79 % : Les résultats de l’analyse primaire des études de phase III (du vaccin) aux États-Unis ont confirmé que (son) efficacité est cohérente avec les données annoncées lundi. La société a également tenu à souligner que l’efficacité de son vaccin était de 100% dans la prévention des cas graves de Covid-19, comme annoncé précédemment. AstraZeneca s’était engagé mardi à fournir des données récentes dans les 48 heures aux autorités sanitaires américaines, qui avaient critiqué des données obsolètes sur son vaccin Covid.