Coronavirus, les dernières nouvelles d’Italie et du monde sur Covid – Corriere della Sera

Les cas de coqueluche dans le monde dépassent 124 millions selon les données publiées par l’Université Johns Hopkins, tandis que les décès confirmés dépassent 2,7 millions depuis le début de la pandémie. Et en Italie, le dernier bilan est de 18 765 nouveaux cas et 551 décès. (ici le bulletin avec les données et ici tous les bulletins montrant la situation depuis le début de la pandémie : ici ceux de 2021, ici ceux de 2020). Voici la carte de la contagion.

Le site Courrier a créé un bulletin d’information sur le coronavirus. gratuit : inscrivez-vous ici

14h00 – Nas à Anagni, contrôle des lots d’AstraZeneca destinés à la Belgique
Samedi, la Commission européenne a demandé au gouvernement italien de vérifier certains lots de vaccins dans une usine de production à Anagni (Rome). Le Premier ministre Mario Draghi a informé le ministre de la Santé, Roberto Speranza, qui a envoyé une inspection, qui a eu lieu entre samedi et dimanche par les Carabinieri NAS. Tous les lots inspectés se sont révélés être destinés à la Belgique. Tous les lots quittant Anagni – assurent des sources officielles italiennes – sont contrôlés par le Nas.


13.25 – France, les pompiers à l’œuvre dans 38 maladies vaccinales
Nouvelle étape dans l’accélération de la vaccination anti-Covid en France : le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé ce matin l’ouverture de 38 vaccinodromes gérés par les pompiers, dans lesquels jusqu’à 530 000 doses pourront être injectées chaque semaine, soit une moyenne de 2 000 par jour, en fonction des doses disponibles. Invité dans les studios de BFM-TV, M. Darmanin a ajouté que 25 000 pompiers seront formés dans les prochains jours pour apprendre à vacciner. Une centaine de véhicules destinés à la vaccination mobile seront déployés dans les zones rurales du pays, plus éloignées des centres de population. Toutes ces structures, y compris les 38 vaccinodromes, seront ouvertes dans les prochains jours et resteront ouvertes 7 jours sur 7 (ici le podcast : deux mois de vaccinations : comment ça s’est passé en Italie, en France et aux États-Unis).

13.13 – UE : sur les doses stockées à Anagni décide AstraZeneca, mais la société est en retard avec les livraisons européennes
C’est à la société AstraZeneca de décider où vont les doses stockées à Anagni, a déclaré le vice-président de la Commission européenne, Valdis Dombrovskis, lors d’une conférence de presse, en faisant référence aux doses de vaccin stockées dans l’usine italienne. Mais il a ajouté : “Nous ne pouvons nous empêcher de remarquer qu’AstraZeneca est très en retard dans ses livraisons à l’Union européenne : la société pharmaceutique s’était engagée à livrer 120 millions au premier trimestre, alors que jusqu’à présent moins de 30 millions sont arrivés, rapporte M. Dombrovskis.

13.10 – Début de la thérapie avec des médicaments monoclonaux à Umberto I à Rome
L’administration de l’anticorps monoclonal a commencé ce matin pour les sujets qui ont été testés positifs au virus et qui n’ont pas encore présenté de symptômes évidents de la maladie. Le premier patient, un homme de 59 ans souffrant de maladies cardiovasculaires et d’hypertension, a reçu la dose au Centre d’administration du monoclonal Covid des maladies infectieuses du Policlinico Umberto I, dirigé par le professeur Claudio Mastroianni, et a réagi positivement.

12h54 -Veneto, 2 042 nouveaux cas et 28 décès en 24 heures
Ils sont encore plus de deux mille, 2 042 pour être exact, les nouveaux cas de Covid-19 enregistrés en 24 heures en Vénétie. C’est ce qu’annonce le Bulletin régional, le total depuis le début de la pandémie étant de 371 544 cas. Les décès enregistrés depuis hier sont au nombre de 28 (nombre total de victimes, 10 442). Le nombre de positifs actuels est de 39 128, soit 90 de plus qu’il y a 24 heures. La croissance des données hospitalières se poursuit, avec 39 nouvelles admissions dans les zones non critiques et 1 792 patients au total ; dans les soins intensifs, il y a 7 admissions de plus, avec 267 places occupées.

12h52 – Von der Leyen annonce le durcissement de l’UE sur l’exportation de vaccins
Alors que nos États membres sont confrontés à une troisième vague de pandémie et que les entreprises ne remplissent pas toutes leur contrat, l’UE est le seul grand producteur de l’OCDE qui exporte encore des vaccins à grande échelle vers des dizaines de pays. Mais les routes doivent être ouvertes dans les deux sens. C’est par ces mots que la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté les nouvelles règles – plus strictes – d’autorisation de l’exportation de doses de vaccin en dehors de l’UE. La Commission européenne introduit en effet les principes de réciprocité et de proportionnalité dans le mécanisme d’autorisation existant. Les demandes seront évaluées au cas par cas, mais l’objectif est que les demandes d’exportation ne constituent pas une menace pour la sécurité de l’approvisionnement en sérums pour les 27 pays de l’UE. L’initiative lève l’exemption pour 17 pays, tandis que les 92 pays Covax à revenu faible ou intermédiaire restent exclus du champ d’application de l’instrument.

12h16 – Ombrie : blocage des réservations pour les catégories de services essentiels. Les catégories prioritaires restent
Le commissaire régional extraordinaire pour le coronavirus d’urgence en Ombrie, Massimo D’Angelo, a donné un mandat pour suspendre, avec effet immédiat, la possibilité de réserver la vaccination contre le Covid-19, par AstraZeneca, pour toutes les catégories de services essentiels. Ceci a été annoncé par la Région. Maintien des réservations ouvertes pour les catégories prioritaires, déjà identifiées dans le nouveau plan national de vaccination : personnel enseignant et non enseignant, scolaire et universitaire, forces armées, personnel de police et services pénitentiaires.

12 h – Chine, début des essais cliniques sur le vaccin en spray CanSino Biologics
Le fabricant chinois de médicaments CanSino Biologics a reçu l’autorisation nationale de commencer les essais cliniques de son dernier vaccin Covid, qui a la particularité d’être administré sous forme d’inhalation. Cette version est moins douloureuse et plus accessible, notamment pour les enfants et les personnes vulnérables, affirment des chercheurs cités par la Global Times qui a annoncé la nouvelle.

11.28 – Istat, pour deux citoyens sur trois, il est facile de comprendre ce qu’il faut faire en cas de suspicion d’infection
Pour deux citoyens sur trois, il est facile de comprendre ce qu’il faut faire en cas de suspicion d’infection. C’est ce qui ressort du rapport de l’Istat. Citoyens pendant la deuxième vague épidémique : 12 décembre 2020 – 15 janvier 2021On a demandé aux citoyens dans quelle mesure ils trouvaient difficile de comprendre ce qu’il fallait faire en cas de suspicion d’infection par le Covid sur une échelle de 1 à 7, où 1 signifie très difficile et 7 très facile.Le rapport montre également que 91,4 % des Italiens sont informés des urgences sanitaires principalement devant la télévision. Interrogés sur la probabilité d’être infectés, environ la moitié des citoyens considèrent cette possibilité comme élevée ou très élevée.

11h26 – Marche arrière d’Angela Merkel sur le renforcement du verrouillage de Pâques : c’était une erreur

La chancelière allemande, Angela Merkel, a annulé le renforcement des restrictions anti-covirus prévu en Allemagne du 1er au 5 avril. Cette mesure avait été convenue il y a deux jours par Mme Merkel avec les premiers ministres des Laender. Le plan, sévèrement critiqué par plusieurs parties, prévoyait un verrouillage total pendant la période de Pâques. Entre autres, seuls les magasins d’alimentation au sens strict du terme devaient être ouverts et uniquement le 3 avril. J’en prends la responsabilité. Ceux-ci, selon Der Spiegeltels sont les premiers mots d’Angela Merkel, au début du sommet État-Régions.

11.21 a.m. – Après l’approbation de l’Ema, la production du vaccin Sputnik pour l’UE démarre en Bavière
La société pharmaceutique R-Pharm commencera à produire le vaccin Sputnik V dans l’usine d’Illertissen en Bavière au début du mois de juin, a déclaré le chef du département d’économie de la santé de la société russe, Aleksandr Bykov, dans une interview à l’agence de presse. Dpa. Nous mettons tout en œuvre pour démarrer la production en été, a-t-il expliqué. Nous attendons la décision de l’Ema, car l’autorisation de l’organisme de réglementation européen est la base juridique pour lancer la production. Les vaccins produits en Bavière seront ensuite distribués aux pays de l’UE.

11 h 10 – Lazio, Vénétie et Calabre, ont vacciné 11 000 patients atteints de cancer
Le Latium, la Vénétie et la Calabre terminent la vaccination des malades fragiles, comme le rapporte tout le monde.Ansa Le président de la Fédération des oncologues, cardiologues, hématologues (Foce) Francesco Cognetti : Nous avons donc déjà sécurisé environ 11 000 patients atteints de cancer. Certaines régions, à savoir le Latium, la Vénétie et la Calabre – explique Cognetti – avaient déjà décidé d’accepter notre demande et d’anticiper les déterminations ministérielles jugeant urgente la vaccination de ces patients fragiles et donc à haut risque de mortalité en cas d’infection.

10h54 – Weber (PPE), arrêtez immédiatement l’exportation d’AstraZeneca produit dans l’UE.
Des explications sont nécessaires de toute urgence ! AstraZeneca stocke des dizaines de millions de doses tout en ne respectant pas le contrat européen. C’est inacceptable. L’urgence est énorme. Nous devons refuser catégoriquement toute exportation d’Astra Zeneca produite en Europe. Le président du groupe PPE au Parlement européen, Manfred Weber, s’est exprimé aujourd’hui sur Twitter.
Le nœud de l’exportation de vaccins et des livraisons d’Astrazeneca à l’UE : voici l’étude approfondie

10h35 – Toscane, 1.197 nouveaux cas. Via Pise jusqu’à l’essai de Reithera
Les nouveaux cas enregistrés en Toscane sont au nombre de 1 197 sur 26 059 tests dont 16 369 écouvillons moléculaires et 9 690 tests rapides. Le taux de nouveaux positifs 4,59%. Sur Facebook, le président de la Toscane, Eugenio Giani, anticipe les données du bulletin régional sur l’évolution de l’épidémie de coronavirus et annonce le début des tests du vaccin italien Reithera à l’hôpital de Pise.

10h22 – La Vallée d’Aoste proche de la zone rouge
Pour la semaine prochaine les données sont à la limite entre le scénario de type 3 et de type 4, donc la Vallée d’Aoste assez proche de la zone rouge. Le président de la région Erik Lavevaz au Conseil régional a donné les données de la contagion dans la région : Les données sont de nouveau en croissance dans toute la région, – il a ajouté – les courbes prédictives pour les prochaines semaines ne donnent malheureusement pas de signes d’aplatissement, donc il ya “un peu” d’appréhension pour ces aspects. Selon les rapports, il y a trois municipalités avec l’incidence la plus élevée de la contagion : Ayas, Courmayeur et Donnas.

10h15 – Allemagne, la Covid coûtera 405 milliards entre 2020-2022. Merkel convoque les Laender pour les nouvelles restrictions
Les coûts de l’épidémie de coronavirus, pour l’Allemagne, entre 2020 et 2022, s’élèveront à environ 405 milliards d’euros. C’est l’estimation de l’institut allemand Ifo, qui a même revu à la baisse les prévisions de croissance pour 2021. Entre-temps, Angela Merkel a invité de manière surprenante les ministres des Laender à de nouvelles consultations sur les mesures anti-violence pour aujourd’hui à 11 heures. Cette invitation intervient après les critiques formulées à l’encontre des décisions prises il y a deux jours de renforcer le verrouillage pour les jours de Pâques et de prolonger les fermetures jusqu’au 18 avril.

10h11 – Federfarma : sur les vaccinations en pharmacie, nous travaillons avec le ministère.
Nous travaillons dans ces heures à l’accord avec le ministère de la Santé et de développer le protocole opérationnel, qui met en sécurité à la fois ceux qui travaillent et les patients, pour la vaccination dans les pharmacies, Marco Cossolo, président de Federfarma explique donc que le document en cours de discussion et sera vu par les parties avant d’être rendu public. L’accord doit être signé rapidement.

9.28 – IL PUNTO – Draghi : prévoir l’ouverture des écoles immédiatement après Pâques
Le Premier ministre Mario Draghi, lors de son discours de ce matin au Sénat, a réitéré la nécessité de planifier les réouvertures. En partant de l’école : pendant que la campagne de vaccination se poursuit bien, commencez à réfléchir et à planifier les réouvertures. Nous suivons attentivement les données sur les contagions mais, si la situation épidémiologique le permet, nous commencerons à rouvrir l’école en premier lieu. Et nous commencerons à rouvrir les écoles primaires et les jardins d’enfants dans les zones rouges lorsque les restrictions actuelles expireront, ou, espérons-le, juste après Pâques.
Le discours sera répété à 15h30 dans l’hémicycle avant le Conseil européen des 25 et 26 mars.

9h11 – Bertolaso – A Côme, le poste de vaccination était laid, indigne de la beauté de la ville.
Je parcours la région à la recherche de centres de vaccination à construire. Quand j’étais à Côme, l’endroit que j’ai vu était tout simplement nul (à Muggi, Note de l’éditeur), n’était pas digne d’une réalité et d’une beauté comme la ville de Côme et ensuite vacciner les gens dans un endroit désert, un parking sale et pas bien connecté m’a semblé une opération honteuse pour un lieu si important. Guido Bertolaso, conseiller de la Région Lombardie pour la campagne de vaccination, a répondu à Sky Tg24, à la controverse sur la construction du centre de vaccination à Côme. J’ai donc eu droit à la réalité de la Villa d’Erba, l’une des meilleures et des plus impressionnantes de la région. Ce centre sera prêt juste après Pâques et pourra vacciner environ 20 000 personnes par jour. La vérité n’est souvent pas d’un côté ou de l’autre, mais se trouve au milieu.

Ore 8.59 – Rasi (Ex Ema), bon vaccin mal géré par les producteurs
Les chiffres continuent d’aller dans le sens non seulement de la sécurité mais aussi d’une grande efficacité. Le vaccin AstraZeneca méritait un meilleur laboratoire pharmaceutique : un vaccin mal géré au niveau de la communication par les fabricants et les autorités et c’est dommage car un bon vaccin. Guido Rasi, microbiologiste et ancien directeur exécutif de l’Ema, s’exprimant lors de la conférence de presse de la Commission européenne. Agor on Raitre fait ses considérations sur le sérum de l’entreprise pharmaceutique anglo-suédoise. L’Angleterre – rappelle Rasi – l’a utilisé massivement et sans limite d’âge, à partir de 18 ans, comme l’EMEA l’avait indiqué dès le premier jour et sans jamais changer d’avis. Après les cas rapportés par l’Allemagne et la nouvelle analyse de l’Ema, le rapport risque-bénéfice a été jugé encore meilleur qu’au moment de l’autorisation.

8h34 – France, Ministre de l’Intérieur : nous avons des semaines difficiles devant nous
Le ministre français de l’Intérieur, M. Darmain, a déclaré que le pays avait encore des semaines difficiles devant lui. Hier, le Président de la République avait rappelé la nécessité d’accélérer la campagne de vaccination : le cœur de la bataille dans les semaines et les mois à venir sera la vaccination. Matin, après-midi et soir.

7.50 h Chine, Shanghai offre des vaccins aux résidents étrangers
La ville de Shanghai offre des vaccins contre le Covid-19 aux résidents étrangers. C’est ce qu’ont annoncé les autorités locales hier soir, le 23 mars. Shanghai est la première ville de Chine à mettre des vaccins à la disposition de la population non chinoise. Selon un avis public, à partir du 29 mars, les étrangers en âge de le faire pourront prendre rendez-vous en ligne pour recevoir un vaccin développé au niveau national.

1h50 – Nombre record de décès au Brésil : 3 251 décès en 24 heures.
Avec les 3 251 victimes des dernières 24 heures, le nombre total de décès dus à des maladies attribuables à l’infection par le nouveau coronavirus au Brésil atteint 298 676. C’est ce que rapporte le ministère de la santé. Il s’agit du record absolu de décès en un jour depuis le début de la pandémie. Le pays a également enregistré la moyenne quotidienne de décès la plus élevée depuis le début de la pandémie, avec 2 349 décès par jour au cours des sept derniers jours, soit 43 % de plus que la moyenne des deux dernières semaines.

24 mars 2021 (édité le 24 mars 2021 | 14:03)

© REPRODUCTION RÉSERVÉE