Coronavirus, les dernières nouvelles d’Italie et du monde sur Covid – Corriere della Sera

Les cas de coqueluche dans le monde dépassent 118 millions selon les données publiées par l’Université Johns Hopkins, tandis que les décès confirmés dépassent 2,6 millions depuis le début de la pandémie. En Italie, le dernier bilan, arrêté au mercredi 10 mars, fait état de 22 409 nouveaux cas et de 332 décès. (ici le bulletin avec les données et ici tous les bulletins montrant la situation depuis le début de la pandémie). Voici la carte de la contagion.

15.48 – Belotti du Torino guéri du Covid
Andrea Belotti est guéri du coronavirus : le capitaine du Torino a été testé négatif après plus de deux semaines de maladie. Il va maintenant passer des examens médicaux et une fois qu’il aura été autorisé, il pourra rejoindre le groupe, probablement dès demain. Avec le staff médical du club et l’entraîneur Nicola, ils décideront s’ils le font entrer sur le banc pour le match de dimanche contre l’Inter.


15.47 – Prof de vaccination suspendu à Cosenza après l’arrêt du lot par Aifa
a été suspendue l’administration du vaccin contre le Covid-19 dans le centre de vaccination géré par l’armée à Cosenza, après la communication de l’Aifa, qui a interdit l’utilisation de doses appartenant au lot ABV2856 du vaccin AstraZeneca. Le vaccin injecté aujourd’hui au personnel scolaire appartient au lot indiqué dans la communication de l’Agence italienne du médicament. Selon les informations, il y a 173 patients qui ont reçu le vaccin appartenant au lot bloqué qui sera maintenant suivi par pharmacovigilance par l’hôpital de Cosenza.

15h17 – Friuli Venezia Giulia vers la zone rouge
Le Frioul-Vénétie Julienne devrait passer en zone rouge dès lundi selon les paramètres qui seront officiellement connus dans les prochaines heures, dont certaines rumeurs ont filtré. En effet, Friuli Venezia Giulia présenterait des données qui déclenchent les mesures prévues pour la zone rouge. Il s’agirait notamment d’un indice Rt d’environ 1,3.

15 heures – L’Italie de plus en plus rouge sur les cartes Ecdc
La Campanie, les Marches et la Lombardie, le Frioul-Vénétie-Julienne, l’Émilie-Romagne et les provinces autonomes de Trente et de Bolzano sont les zones colorées en rouge foncé sur la carte actualisée du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). La semaine dernière, les zones où l’incidence de Covid était la plus élevée en Italie étaient les provinces autonomes et l’Émilie-Romagne. Dans le reste de l’Europe, la situation continue de s’améliorer dans la péninsule ibérique, en Irlande et au Danemark, tandis qu’elle se dégrade en Hongrie et dans le nord de la Pologne.

14h59 – Donini (E-R) : Je m’attends à ce que toute la région soit dans la zone rouge.
Avec les données qui émergent qui passent toute la région dans la zone rouge dans les choses. net la position du conseiller régional pour la santé en Emilia-Romagna Raffaele Donini, sur Skytg24. L’incidence des cas – a-t-il rappelé – est supérieure à 250 pour 100 mille habitants par semaine et dans les services nous avons une saturation à 45% dans les soins intensifs et 49% dans les services de Covid (ici le reportage de Bologne).

14.41 – La France assouplit les règles relatives aux voyages hors de l’UELa France a annoncé l’assouplissement des règles pour les voyages à destination et en provenance de 7 pays hors de l’Union européenne, dont la Grande-Bretagne. A partir de demain, il ne sera plus nécessaire de justifier par une raison impérative les voyages à destination ou en provenance de l’Australie, de la Corée du Sud, d’Israël, du Japon, de la Nouvelle-Zélande, de la Grande-Bretagne et de Singapour, compte tenu de la très large diffusion de la variante britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays. Dans tous les cas, un prélèvement moléculaire négatif doit être effectué au moins 72 heures avant le départ.

14.26 – Ema approuve le vaccin Johnson&Johnson. Hope : un instrument à dose unique particulièrement utile
L’Agence européenne des médicaments (Ema) a recommandé d’accorder une autorisation de mise sur le marché conditionnelle au vaccin Covid-19 de Janssen (par Johnson &amp ; Johnson) pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Après une évaluation approfondie, le Comité des médicaments à usage humain (Chmp) de l’Ema a conclu par consensus que les données sur le vaccin étaient solides et répondaient aux critères d’efficacité, de sécurité et de qualité. Le vaccin de Janssen est le quatrième à être autorisé dans l’UE pour prévenir le coronavirus. Maintenant nous avons un outil de plus pour combattre le Covid-19. Un outil particulièrement utile car il s’agit du premier vaccin à dose unique, a commenté le ministre Speranza (voici le rapport de J&J sur le vaccin).

14.14 – La Norvège et l’Islande suspendent également le vaccin AstraZeneca
Peu après, le Danemark, la Norvège et l’Islande ont également suspendu par mesure de précaution et jusqu’à nouvel ordre l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca contre le Covid en raison de craintes de formation de caillots sanguins, malgré les assurances de l’Agence européenne des médicaments, l’Ema, et du fabricant. La décision du Danemark, ainsi que celles de l’Islande et de la Norvège, affecte temporairement tous les vaccins AstraZeneca qui leur sont accessibles.

13.56 – L’Aifa interdit le lot d’AstraZeneca en Italie
Interdiction de l’utilisation en Italie d’un lot du vaccin AstraZeneca suite aux rapports de certains événements indésirables graves sur notre territoire. C’est ce qu’a annoncé l’Agence italienne des médicaments, expliquant qu’à la lumière des événements indésirables liés à l’administration de doses appartenant au lot ABV2856 du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca, elle a décidé, par mesure de précaution, d’interdire l’utilisation de ce lot dans tout le pays et se réserve le droit de prendre d’autres mesures, si nécessaire, même en étroite coordination avec l’EMA, l’Agence européenne des médicaments. L’Agence procède à toutes les vérifications nécessaires mais, pour l’instant, aucun lien de causalité entre l’administration du vaccin et ces événements n’a été établi. Le lot suspendu n’est pas le même que celui qui a provoqué la suspension dans plusieurs pays européens.

13h48 -Downing Street : le vaccin d’AstraZeneca est sûr et efficace.
Le vaccin Covid d’AstraZeneca est sûr et efficace selon les données scientifiques compilées au Royaume-Uni, où un total d’environ 23 millions de personnes ont été vaccinées à ce jour en utilisant cet antidote et celui produit par Pfizer dans une mesure similaire. C’est ce qu’a déclaré un porte-parole de Downing Street en réponse à une question sur l’arrêt de précaution imposé ces dernières heures par le Danemark.

13.30 – Variante sud-africaine, Moderna effectuera des tests sur des candidats
La société américaine Moderna a annoncé que des doses ont été administrées aux premiers participants de l’étude évaluant les candidats au vaccin de rappel Covid-19 contre la variante sud-africaine. Les premiers participants ont reçu les vaccins Covid-19 modifiés de Moderna. Au total, l’étude recrutera 60 participants précédemment vaccinés avec mRna-1273 en phase 2, dans le but d’évaluer deux candidats vaccins de rappel à différents niveaux de dose contre la variante B.1.351 identifiée pour la première fois en Afrique du Sud. Un autre protocole pour évaluer une dose de rappel unique de 50 μg de mRna-1273 chez les participants de l’étude de phase 2 déjà en cours. (pour en savoir plus : Combien de variantes y a-t-il en Italie ?).

13.12 – Ema : Il n’y a aucune indication que le vaccin d’AstraZeneca ait causé une thrombose.
L’Agence européenne des médicaments intervient également sur les effets secondaires présumés du vaccin d’AstraZeneca. L’EMEA a expliqué que rien n’indique que le vaccin soit responsable d’un cas de thrombose et d’un autre d’embolie pulmonaire signalés en Autriche. Les autorités autrichiennes avaient bloqué un lot après qu’une personne a été diagnostiquée avec une thrombose multiple et est décédée dix jours après la vaccination, et qu’une autre a été hospitalisée pour une embolie pulmonaire après avoir été vaccinée. Certains pays de l’UE ont ensuite suspendu le lot par mesure de précaution, tandis qu’une enquête approfondie se poursuit.

13:00 – Le sous-secrétaire Costa positif au Covid
Le sous-secrétaire à la santé Andrea Costa a été testé positif au Covid19 à la suite d’un dépistage de routine préalablement programmé, a-t-il expliqué. Je me suis immédiatement placé en isolement et je suis dans un hôtel Covid à Rome. Mes collaborateurs, qui ont été testés négatifs à l’écouvillon, sont cependant en isolement fiduciaire, a-t-il expliqué. Le sous-secrétaire dit qu’il va bien. Je n’ai que de légers symptômes et je continue à travailler à distance. Mais n’oubliez pas que le risque de contagion est toujours élevé et que nous ne devons jamais baisser la garde.

12 h 40 – Florence, le premier cas de variante indienne enregistré
A Florence, le premier cas de la variante indienne de Covid a été enregistré. À ce jour, 347 cas de cette variante ont été signalés en Italie et il n’y a que quelques milliers de cas dans le monde. La mutation du virus a touché une infirmière qui avait terminé le cycle de vaccination avec Pfizer. La femme est tombée malade et a été hospitalisée, mais elle s’est rétablie par la suite. Voici comment mettre à jour les vaccins des variantes.

12.35 – Le CIO achète des vaccins à la Chine pour les Jeux Olympiques
Le Comité international olympique (CIO) achètera à la Chine des vaccins anti-covirus pour les sportifs qui participeront aux Jeux de Tokyo et de Pékin. C’est ce qu’a annoncé le président du Comité, Thomas Bach.

12h20 – AstraZeneca : la sécurité des vaccins largement étudiée
La société pharmaceutique AstraZeneca, suite à l’annonce par l’autorité sanitaire danoise de la suspension de l’administration du vaccin en raison de rapports faisant état de possibles problèmes de coagulation, a publié une note officielle indiquant qu’elle est au courant de la déclaration faite aujourd’hui par Sundhedsstyrelsen selon laquelle elle enquête actuellement sur des événements indésirables potentiels liés à la vaccination Covid, ajoutant que la sécurité des patients est la priorité absolue d’AstraZeneca. La société souligne que les autorités de réglementation appliquent des normes claires et strictes en matière d’efficacité et de sécurité pour l’approbation de tout nouveau médicament, y compris le vaccin Covid d’AstraZeneca. La sécurité du vaccin a fait l’objet d’études approfondies dans le cadre d’essais cliniques de phase III et les données évaluées par des pairs confirment que le vaccin est généralement bien toléré.

12h15 – Exportations de vaccins, l’UE prolonge jusqu’en juin
L’UE prolonge jusqu’au mécanisme de juin les autorisations d’exportation de doses de vaccins. Ce mécanisme, qui constitue le seul moyen de défense face au non-respect des livraisons des entreprises pharmaceutiques aux États de l’UE sur la base de contrats signés par la Commission et les États eux-mêmes, a expiré fin mars. Six semaines après l’entrée en vigueur du mécanisme de contrôle des exportations de doses, 249 demandes d’exportation vers 31 pays différents ont été autorisées pour un total de 34 090 267 doses. C’est ce qu’a annoncé la Commission européenne. La seule demande non acceptée a été celle d’AstraZeneca pour 250 000 doses de l’Italie vers l’Australie. (Ici tous les retards et erreurs de l’Europe et de l’Italie sur la livraison des vaccins).

12h07 – Grippe, effet Covid : les cas diminuent
Grippe non reçue cette année en Italie. Au cours de la semaine du 1er au 7 mars, l’incidence des syndromes grippaux reste stable et inférieure au seuil, avec 1,86 cas pour mille assistés. La saison dernière, au cours de cette même semaine, on a enregistré 5,3 cas pour mille assistés, note l’Istituto Superiore di Sanit (Iss), soit environ 112 000 cas pour un total de près de 2 millions depuis le début de la surveillance.

11h53 – L’armée israélienne est la première à avoir une immunité collective
L’armée israélienne (IDF) est la première au monde à atteindre une immunité de groupe pour Covid. Le général Itzik Turgeman l’a annoncé. Après 10 semaines – a-t-il dit – je peux dire que l’IDF est la première au monde à avoir atteint une immunité de groupe avec 81% de personnes immunisées ou guéries de l’infection. Au cours de la semaine prochaine, le pourcentage dépassera les 85%. Le médecin en chef des FDI, le général Alon Glasberg, a déclaré que l’immunité collective permettra aux soldats de retrouver leur routine, même s’il leur sera toujours demandé de porter des masques et de respecter l’espacement.

11h39 – Il y a un an mourait le premier médecin italien de Covid.
Le 11 mars 2020 est mort pour Covid le premier médecin italien : Roberto Stella. Pour se souvenir de lui aujourd’hui la Fédération nationale des médecins et des dentistes, en précisant que, à 12 il y aura une commémoration virtuelle pour se rappeler le collègue un an après sa mort. Depuis lors, le portail Fnomceo inscrit en deuil et les drapeaux du siège de Rome sont en berne (ici les histoires de plus de 300 médecins morts).

11h32 – Le Piémont risque la zone rouge, Cirio : Rt à 1,41
Piedmont se dirige vers la zone rouge. L’Institut national de la santé, dans l’attente du pré-rapport qui n’est pas encore arrivé, a communiqué à la Région les données du Rt, qui est passé à 1,41. Cela a été annoncé par le gouverneur Alberto Cirio aujourd’hui à Cuneo pour l’étape de la tournée d’écoute et de partage du territoire sur la programmation des fonds européens 2021-2027 et le plan de relance. Selon les dernières dispositions, une région passe en zone rouge lorsque l’indice de contagion, précisément le Rt, dépasse 1,25.

11.29am – Ema commence l’examen de deux anticorps
Le comité des médicaments à usage humain de l’Agence européenne des médicaments (Ema) a décidé de commencer l’examen en cours des données sur les anticorps bamlanivimab et etesemivab développés pour être utilisés en association dans le traitement du Covid. L’examen portera également sur le bamlanivimab utilisé seul. C’est l’Ema lui-même qui a annoncé la nouvelle, en précisant qu’il n’est pas encore possible de prévoir le calendrier de la révision.

11.17 – Clash Michel (EU) – Londres : Dites-nous combien de doses de vaccin ont été exportées.
Le clash Bruxelles-Londres sur les vaccins anti-Covid ne s’apaise pas. Après le va-et-vient de ces derniers jours, le président du Conseil européen, Charles Michel, maintient le cap et, dans une interview à Politico, revient à la charge contre le gouvernement britannique. Le Royaume-Uni a nié avoir imposé une interdiction d’exportation, mais nous savons, et je le sais parce que je suis un homme politique, qu’il existe de nombreuses façons d’imposer une interdiction ou des restrictions sur les vaccins ou les médicaments. La question : combien de doses ont-ils exporté ? Une question très simple à laquelle je n’ai pas encore eu de réponse, a déclaré le Belge.

11.08 – Mattarella remet des certificats Alfiere à 28 jeunes gens Le Président de la République, Sergio Mattarella, a remis 28 certificats d’honneur d’Enseigne de la République à des jeunes qui, en 2020, se sont distingués pour leur engagement et leurs actions courageuses et solidaires pendant la pandémie, et représentent, par leur témoignage, l’avenir et l’espoir dans une année qui restera dans l’histoire pour les événements tragiques liés à la pandémie. C’est ce qu’a annoncé le Quirinale.

10h55 – Le TAR confirme : la Basilicate est une zone rouge.
Légitime l’ordre du Ministère de la Santé qui a ordonné la zone rouge dans tout le territoire de Basilicata. Décider du Tar de Basilicata, en rejetant le recours déposé par 9 avocats résidant dans autant de communes de Basilicata. Il n’est pas contestable, compte tenu des documents préliminaires qui soutiennent l’arrêté ministériel contesté, qu’il y avait les conditions pour l’établissement sur le territoire de la région Basilicata d’une “zone rouge”, lit-on dans le jugement, compte tenu des conclusions de la salle de contrôle, à savoir une incidence hebdomadaire de contagions dépassant 50 cas pour 100 mille habitants et un scénario de type 3 avec un niveau de risque au moins modéré.

10.49 – Le Danemark suspend (par mesure de précaution) le vaccin AstraZeneca
L’autorité sanitaire nationale danoise a suspendu par mesure de précaution l’administration du vaccin AstraZeneca après que plusieurs cas graves de caillots sanguins ont été signalés. La même autorité a annoncé dans un communiqué. Ces cas font l’objet d’une enquête pour établir tout lien avec l’administration du vaccin, mais pour l’instant – précise la même Autorité – il n’y a aucune preuve d’une corrélation entre ces épisodes de caillot et l’administration du vaccin. Nous sommes au milieu du plus grand et du plus important programme de lancement de la vaccination de l’histoire du Danemark. Et en ce moment, nous avons besoin de tous les vaccins que nous pouvons obtenir. Par conséquent, interrompre un des vaccins n’est pas une décision facile à prendre. Mais c’est précisément parce que nous vaccinons autant que nous devons réagir rapidement lorsque nous prenons connaissance d’éventuels effets secondaires graves, déclare Soren Brostroem, directeur de l’Institut européen de recherche sur le cancer. Autorité sanitaire nationale. La suspension durera 14 jours et est conçue comme une mesure de précaution.

10h26 – Démarrage de la Conférence des Régions : focus sur les vaccins
a commencé peu après 10 heures la réunion de la Conférence des régions et des provinces autonomes convoquée pour discuter du nouveau plan de vaccination élaboré par le gouvernement et des nouvelles mesures pour l’urgence Covid-19 à venir (ici le texte complet). A partir de 14.30 attendu la Conférence unifiée avec les ministres Gelmini (Affaires régionales) et Speranza (Santé) et les représentants des municipalités et des provinces.

10.19 AM – Orlando, bientôt des protocoles pour les vaccins au travail
Nous devons relever de toute urgence le défi de la campagne de vaccination sur le lieu de travail, pour laquelle nous avons préparé un accord avec les syndicats et les organisations patronales, qui fait également appel aux médecins d’entreprise pour l’administration des vaccins. Il y a déjà un groupe technique qui travaille sur la préparation des protocoles. Ainsi, la ministre du travail et de la politique sociale, Andrea Orlando, rendant compte en commission au Sénat des lignes politiques du ministère (ici l’approfondissement : Vaccination dans l’entreprise pour les employés, ça commence en Lombardie. Mais il faut une assurance pour les médecins).

Ore 10.06 – Ricciardi : seul le vaccin ne suffit pas pour revenir à la normaleit
Nous devons vacciner le plus rapidement possible, le plus grand nombre de personnes possible, mais nous devons aussi comprendre que le vaccin de masse ne garantira pas un retour à la normale. Donc Walter Ricciardi, conseiller du ministre de la santé Speranza. La vaccination seule – a-t-il expliqué – ne suffit pas, car il faut vacciner la quasi-totalité des gens, je parle de 5 à 96 % des personnes, et c’est très difficile. En outre, il faut considérer que l’immunité est temporaire et qu’il faut donc agir sur plusieurs fronts (voici la carte actualisée des vaccinations en Italie).

Heures 10.04 – La demande de Toti : Une loi-cadre pour simplifier le système des vaccins. Je ne vois pas la discontinuité de Draghi.
Il faut une loi-cadre sur les vaccinations qui simplifie le système, parce qu’on peut prendre sur le terrain qui on veut, mais ensuite on ne peut pas vacciner. C’est la demande du Président de la Région Ligurie Giovanni Toti, concernant l’éventuelle implication de l’Armée et de la Protection civile dans la campagne d’administration du vaccin. Quand j’entends parler de la défense civile et de l’armée – dit-on… La7 – Si nous voulons battre le Covid avec des fusils et des canons, l’armée peut être utile, mais si nous devons réfléchir à qui administre les vaccins, nous avons besoin de personnes qui savent les injecter. Du gouvernement Draghi – a-t-il tonné – nous nous attendions à un changement de cap, mais ensuite nous avons le Dpcm comme Conte, anticipé à la presse.

10 h – LE POINT SUR LE SYSTÈME DE SANTÉ – Gimbe : la contagion avance, les soins intensifs sous pression dans 11 régions
Le suivi indépendant de la pandémie en Italie par la Fondation Gimbe montre, pour la semaine du 3 au 9 mars, par rapport à la semaine précédente, une nouvelle augmentation des nouveaux cas (145 659 contre 123 272) et, pour la première fois en 8 semaines, une augmentation des décès (2 191 contre 1 940). Les cas actuellement positifs sont en augmentation (478 883 vs 430 996), les personnes en isolement à domicile (453 734 vs 409 099), les admissions avec symptômes (22 393 vs 19 570) et les soins intensifs (2 756 vs 2 327). S’inquiéter de la situation des hospitalisations, avec des services et surtout des soins intensifs sous pression. Sur le front hospitalier – lit-on dans le rapport – l’occupation des lits par les patients Covid dépasse le seuil de 40% dans 7 régions du secteur médical, avec une moyenne nationale de 35% ; même les soins intensifs, dont l’occupation au niveau national dépasse le seuil d’alerte de 31%, sont sous pression dans 11 régions. Depuis trois semaines consécutives – rapporte l’étude – on observe une augmentation progressive des nouveaux cas avec un renversement de toutes les courbes, ce qui confirme le début de la troisième vague.

9h55 – Clash De Magistris-De Luca sur l’ordonnance qui ferme les places, parcs et promenades en Campanie
Limiter pendant une phase où les journées commencent à être plus douces la possibilité pour les personnes de se promener, par exemple dans un grand parc extérieur où il n’y a pas de risque d’infection, est incompréhensible. C’est ainsi que le maire de Naples, Luigi de Magistris, a commenté l’ordre émis hier par le président de la région Campanie, Vincenzo De Luca, avec lequel, à partir d’aujourd’hui, dans toute la région, sont fermés les places, les fronts de mer, les parcs, les jardins et les villas. Le maire, rappelant que Naples et la Campanie sont déjà dans la zone rouge avec de fortes restrictions, il a ajouté : De Luca nous a habitués à cette façon de travailler pour laquelle il participe à la Conférence État-Régions, renifle ce qui est plus ou moins l’orientation du gouvernement et l’anticipe avec un effet de surprise politique, la propagande.

9h36 – Emiliano (Puglia) : Les contagions augmentent chez les jeunes
Les contagions se multiplient chez les jeunes, mais tout était prévisible et attendu. Nous savions que la variante anglaise conduirait à cette accélération. C’est pourquoi j’ai signé l’ordonnance qui prévoit que, du 12 mars au 6 avril, dans toutes les écoles de tous les niveaux des provinces de Bari et de Tarente, les cours se dérouleront exclusivement à distance. Le poids de ces mesures est considérable sur les enseignants, les garçons, voire sur l’économie. Pour lancer l’alerte, le président de la région des Pouilles, Michele Emiliano, sur SkyTg24 (ici le podcast d’aujourd’hui : contagions Pi chez les jeunes, écoles fermées : était-ce inévitable ?).

9h30 – Nouveau record de décès au Brésil : 2 286 dans les dernières 24 heures. Pression sur les hôpitaux : 80% des unités de soins intensifs sont occupées.
Le Brésil a dépassé pour la première fois le nombre de 2 000 décès en 24 heures dus au coronavirus, alors que la deuxième vague d’infections dans le pays continue de croître, marquée par l’effondrement du système de santé dans plusieurs villes moyennes. Le ministère brésilien de la santé a indiqué – en fait – qu’au cours des dernières 24 heures, 2 286 décès ont été enregistrés. Le précédent record avait été établi mardi avec 1 954 décès. La situation des hôpitaux du pays est également préoccupante : selon l’institut Fiocruz, dans 25 des 27 capitales d’État, plus de 80% des places dans les unités de soins intensifs pour les patients Covid-19 sont déjà occupées. (voici l’étude approfondie : Bolsonaro refuse de promulguer de nouvelles restrictions).

9 h 19 – Il y a un an, l’OMS déclarait le Covid comme une pandémie mondiale.
Il y a un an, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que le Covid était une pandémie mondiale. Depuis lors, plus de 118 millions de cas et 2,6 millions de décès ont été enregistrés dans près de 200 pays. Les États-Unis sont en tête de liste, avec près de 30 millions d’infections et plus de 529 000 décès. Depuis le début de la campagne de vaccination, plus de 326 millions de doses ont été administrées : en tête, on trouve Israël.

9h10 – Vaccins : priorité aux écoles, aux militaires, à la police et aux communautés
Les catégories suivantes sont également considérées comme prioritaires, indépendamment de l’âge et des conditions pathologiques : le personnel enseignant et non enseignant, l’école et l’université, les forces armées, la police et l’aide publique, les services pénitentiaires et d’autres communautés résidentielles. comme indiqué dans le projet de la nouvelle mise à jour du Plan stratégique national pour la vaccination contre le Covid, qui ira aujourd’hui dans la Conférence unifiée (ici l’étude approfondie de Lorenzo Salvia : Le ballet des chiffres et des livraisons).

Heures 9.07 – Sileri : Première dose de vaccin à plus de 60% des Italiens au début de l’été
Au début de l’été, deux tiers de la population auront reçu au moins une dose, pour octobre également la seconde. Pour rassurer le plan pour l’administration des vaccins aussi le sous-secrétaire de la Santé Pierpaolo Sileri, interviewé sur Radio24.Et, à propos du nouveau renforcement de la lutte contre le virus, il a précisé : “Nous attendons les données de la salle de contrôle, mais nous devons laisser aux gens le temps de s’organiser par rapport à d’éventuelles fermetures localisées.

9 h 03 – Allemagne, plus de 14 000 cas et 321 décès en 24 heures
Les autorités sanitaires allemandes ont signalé aujourd’hui 14 356 nouvelles infections à Coronavirus et 321 nouveaux décès au cours des dernières 24 heures. Selon les données publiées par l’Institut Robert Koch, un total de 2 532 947 personnes ont été infectées depuis le début de la pandémie et 72 810 en sont mortes. L’incidence pour 100 000 habitants au cours des sept derniers jours est de 69,1, avec un total de 57 499 infections au cours de la dernière semaine et environ 123 100 cas actifs.

Heures 8.43 – Moratti : Avec des vaccins dans l’entreprise, droit au travail garanti
Le droit à la santé est un droit fondamental, comme le droit d’étudier. Mais pour notre région, le droit au travail est très important : ce droit, grâce à ce protocole, peut être garanti. C’est ce qu’a déclaré Letizia Moratti, vice-présidente et conseillère aux affaires sociales de la région de Lombardie, en direct sur le site Internet de la Commission européenne. RTL 102.5en expliquant en quoi consiste le protocole signé hier pour les vaccinations sur les sites de production. Nous sommes la première région à avoir signé ce protocole et nous espérons vraiment qu’il sera utile pour assurer la protection de tous, a-t-il ajouté.

8 heures – Hope : Nous attendons jusqu’à 80 millions de doses de vaccins d’ici la fin de l’été. Les prochaines semaines ne seront pas faciles
Nous attendons quelque chose que autour de 50 millions de doses pour le deuxième trimestre et vous pouvez obtenir jusqu’à 80 millions de doses au troisième trimestre, puis, même dans le cas d’une réduction significative, parce que nous avons vu que les entreprises ne respectent pas les contrats à la fin de la campagne de vaccination sera marcer, a clarifié la nuit dernière le ministre de la Santé Roberto Speranza. Après les trois autorisés, nous attendons demain la bonne nouvelle qui vient l’autorisation pour le vaccin Johnson &amp ; Johnson, a déclaré l’invité sur Neuf. C’est aujourd’hui, en effet, que l’Agence européenne des médicaments (EMA) pourrait donner son feu vert au vaccin de Johnson&Johnson. Et sur les mesures restrictives, il conclut : “Je voudrais tout rouvrir, mais les chiffres augmentent, il est juste que les scientifiques demandent des mesures plus strictes pour la présence de variantes. Les prochaines semaines ne seront pas faciles.

7h30 – Zaia : D’autres sacrifices seulement avec des remboursements et des perspectives
Selon le gouverneur de Vénétie Luca Zaia, demander plus de sacrifices aux citoyens ne peut plus être un billet à ordre à signer en blanc. Toute initiative du gouvernement ne sera efficace que si elle peut garantir un revenu, des remboursements et aussi une perspective. Peut-être à partir des bars, des restaurants, des salles de sport, des spectacles : les symboles de ce cauchemar. Dans une interview avec Corriere della Serale gouverneur a clairement indiqué qu’aucun d’entre nous n’est heureux des fermetures du week-end. Mais nous devons être intellectuellement honnêtes et dire que la gratuité pour tous signifierait ne pas avoir de places dans les hôpitaux pour ceux qui tombent malades.

7h00. Les cas de Covid dans le monde dépassent les 118 millions.
Les cas de coronavirus au niveau mondial ont dépassé le seuil des 118 millions : ce qui ressort des comptages de l’Université Johns Hopkins. Le nombre total de morts a atteint 2 619 676.