Coronavirus, les dernières nouvelles d’Italie et du monde sur Covid – Corriere della Sera

Les cas de coqueluche dans le monde dépassent 126 millions selon les données publiées par l’Université Johns Hopkins, tandis que les décès confirmés dépassent 2,7 millions depuis le début de la pandémie. Et en Italie, le dernier bilan – au samedi 27 mars – est de 23 839 nouveaux cas et 380 décès. (ici le bulletin avec les données et les bulletins montrant la situation depuis le début de la pandémie : ici ceux de 2021, ici ceux de 2020). Voici la carte de la contagion dans le monde.

Le site Courrier a créé un bulletin d’information sur le coronavirus. gratuit : inscrivez-vous ici

18h25 – Fontana : améliorer les données en Lombardie
Parle de signes d’amélioration en Lombardie Gouverneur Attilio Fontana qui écrit sur Facebook : après Pâques l’objectif de commencer la vaccination de masse et de rouvrir les activités pour le retour à la normale.


18.21 – La Maison Blanche au travail sur le passeport vaccinal
L’administration américaine travaille également à l’élaboration d’un passeport vaccinal pour les citoyens américains qui ont pris le vaccin contre le Covid. Le Washington Post écrit qu’il sera gratuit et disponible sous la forme d’une application pour les téléphones mobiles.

17.07 – Médecins de Paris : Les hôpitaux risquent une surcharge catastrophique
Urgence totale en France pour le nombre élevé de contagions, notamment à Paris, où 41 médecins dans une lettre publiée dans le Journal du Dimanche tirent la sonnette d’alarme pour une surcharge catastrophique des structures hospitalières. Nous n’avons jamais vu une telle situation, écrivent-ils.

16h50 – Plus de 30 millions de Britanniques ont reçu leur première dose de vaccin.
Plus de 30 millions de personnes en Grande-Bretagne ont reçu la première dose du vaccin Covid-19, soit exactement 30 millions 151 mille et 287, ou 57% de la population adulte, tandis que 3 millions 527 mille et 481 ont également reçu la seconde. C’est ce qu’a annoncé le ministère de la Santé.

15h31 – Dans le Piémont, premier cas de variante brésilienne identifié
Après la variante anglaise, la variante brésilienne de Covid fait également son apparition dans le Piémont. Le séquençage qui a permis de découvrir la mutation du virus a été effectué par le laboratoire de l’Institut de recherche et de traitement scientifique de Candiolo pour le compte de la Région Piémont et dans le cadre du plan de surveillance de la variante requis par l’IST.

14h55 – Réouverture demain du sommet Franceschini-Regions
Alors que la protestation des théâtres ne faiblit pas, avec le cloître du Piccolo à Milan occupé par l’assemblée permanente des travailleurs du spectacle, demain est prévue une rencontre du ministre de la Culture Dario Franceschini avec les régions. Une occasion, pour autant qu’on puisse en juger, de parler de la réouverture des théâtres et des lieux de culture avec quelques certitudes. La demande des conseillers régionaux d’éviter les ouvertures et les fermetures dans les hoquets constatés ces derniers mois. L’idée d’ouvertures avec des entrées contingentées, réservées, masque obligatoire, toute la semaine (donc même le week-end) et pas seulement dans la zone jaune mais aussi orange.

14.38 – Sileri : 50% des personnes âgées ont reçu la première dose du vaccin. Pour les prestataires de soins de santé qui refusent le vaccin, tolérance zéro.
Environ 2 200 000 personnes âgées, soit 50 % d’entre elles, ont reçu la première dose du vaccin et ces chiffres augmentent de manière significative. La première semaine d’avril, la plupart des plus de 80 ans auront reçu la première dose. Une fois les personnes fragiles et âgées protégées, le nombre de contagions diminuera de façon spectaculaire, vous verrez qu’il diminuera de façon significative, a déclaré le sous-secrétaire d’État à la santé, Pierpaolo Sileri, à l’occasion d’une conférence de presse. RaiUno. Le personnel de santé qui refuse de vacciner – a-t-il précisé – est incompatible avec le cursus qu’il a suivi et avec la mission qu’il accomplit. Pour moi, tolérance zéro. Inacceptable(ici l’histoire de Brindisi : 400 agents de santé pas de vax, l’Asl : changer le travail).

14h21 – La Grande-Bretagne prête à assouplir les restrictions de confinement
La Grande-Bretagne se prépare à assouplir les restrictions en matière de confinement, tout en gardant un œil attentif sur la vague de contagions qui frappe ses voisins européens. Les taux de vaccination contre le Covid ayant dépassé ceux de l’UE, les Anglais pourront se réunir par groupes de six en plein air à partir de lundi et reprendre les sports de plein air tels que le basket, le tennis et le golf. D’autres régions du Royaume-Uni – l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande du Nord – prennent des mesures largement similaires. Au Pays de Galles, des milliers de personnes se sont massées sur les plages samedi après que les autorités ont levé les restrictions en vigueur depuis décembre.

13.50 – Viminale, 100.334 personnes contrôlées, amendes pour 2.668 personnes
Plus de 100 mille personnes (100 334 pour être précis) ont été contrôlées samedi par la police dans le cadre des mesures anti-Covid : 2 668 personnes ont reçu une amende, 36 ont été dénoncées. Les contrôles ont porté sur 13 245 activités / entreprises, avec 170 propriétaires sanctionnés, 35 fermetures. Alors sur Twitter le Viminale.

12h56 – Inter, tampon négatif pour Handanovic
Bonne nouvelle pour l’Inter d’Antonio Conte. Samir Handanovic n’est plus positif pour Covid. Le gardien de but sera donc disponible samedi à Bologne, lors de la reprise du championnat. Dans l’équipe restent positifs D’Ambrosio, De Vrij et Vecino.

12h51 – Le Breton confirme : Vers une immunité de troupeau dans l’UE le 14 juillet. Et montre le passeport santé en direct
Le commissaire européen en charge des vaccins, Thierry Breton, a confirmé sa prévision selon laquelle les citoyens de l’UE auront atteint l’immunité collective pour le Covid d’ici le 14 juillet. Nous avons maintenant la capacité de produire et de livrer à nos concitoyens européens les 360 millions de doses de vaccin attendues à la fin du trimestre et les 420 millions de doses attendues à la fin du mois de juillet, qui sont nécessaires pour commencer à parler de cette immunité collective et la réaliser, a-t-il déclaré lors d’une interview par Le Figaro. Le commissaire a également montré à quoi ressemblera le “passeport sanitaire” auquel l’UE songe pour une réouverture en toute sécurité. Il y aura une version smartphone et une version papier pour le “passeport santé” européen (vidéo ici).

Heures 12.36 – En Ligurie, les vaccinations commencent dans les pharmacies. Il s’agit de la première région italienne à offrir ce service.
Afin d’accélérer la campagne de vaccination, la Ligurie, première région d’Italie, a fait appel même aux pharmacies, où, à partir de mardi prochain, vous pourrez entamer le chemin de la vaccination avec Covid. Pour l’instant, 52 pharmacies sont incluses dans le programme. Les vaccins AstraZeneca seront injectés par des médecins ou du personnel autorisé. Demain, les vaccins arriveront dans les pharmacies. Le service, à ce stade, est dédié aux personnes âgées de 70 à 79 ans. Nous devons vacciner beaucoup et rapidement pour redémarrer, dit le président de la Ligurie Giovanni Toti en rappelant que lundi à la Fiera del Mare de Gênes sera inauguré le plus grand centre de vaccination de la région.

12h14 – De Luca : Spoutnik ? Le gouvernement s’engage à vérifier
J’espère que le gouvernement, au lieu de dire des chiffres en vain, s’engage pour que l’Alfa vérifie les vaccins Sputnik rapidement, et non pendant des mois. C’est ce qu’a déclaré le président du Conseil régional de Campanie, Vincenzo De Luca, à Camposano (Naples), où l’Asl Na 3 Sud a inauguré des centres de vaccination publics-privés pour les patients sous dialyse. Nous ne sommes pas dans l’administration ordinaire, mais en guerre – a-t-il ajouté – et comme il s’agit de vaccins déjà administrés à des millions de citoyens, on peut sans risque en tester l’efficacité en un mois, et non en six. Et la Campanie n’est pas la seule à s’intéresser à l’utilisation de Sputnik : la dernière à se déclarer en faveur de son utilisation a été l’Ombrie hier. Et aussi le Lazio a avancé des demandes et des programmes pour l’utilisation ou le test du vaccin russe, tandis qu’en Sardaigne la discussion est ouverte.

12h10 – Pape : Semaine Sainte en pandémie, nous sommes éprouvés
Avec la célébration du dimanche des Rameaux, nous sommes entrés dans la semaine sainte. Pour la deuxième fois, nous le vivons dans le contexte de la pandémie. L’année dernière, nous étions plus choqués, cette année nous sommes plus éprouvés. Et la crise économique est devenue grave, a déclaré le Pape au cours de la célébration.

11h23 – Situation critique en France : Macron prend son temps
Rien n’est décidé sur un éventuel nouveau durcissement des règles sanitaires en France, pays que le gouvernement considère désormais dans une situation critique quant à la propagation de la pandémie, avec une moyenne de 40 000 contagions quotidiennes ces derniers jours. C’est ce qu’a déclaré le président Macron dans une interview à Le Journal du Dimanchedans lequel il n’exclut toutefois pas une nouvelle répression, ce qui signifierait le verrouillage strict du plan national qu’il a jusqu’à présent refusé de déclarer. Macron promet de rattraper les Britanniques dans quelques semaines en termes de nombre de vaccins : Dans les prochains jours – souligne-t-il – nous verrons l’efficacité des mesures de freinage et prendrons, si nécessaire, celles qui sont imposées. Mais jusqu’à présent, il n’y a rien de décidé, a-t-il conclu, revenant défendre le choix de ne pas avoir fermé le pays de manière drastique à la fin du mois de janvier.

11.10 – Venezuela, Guaid positif : symptômes légers et quarantaine
Le chef de l’opposition vénézuélienne, Juan Guaid, a annoncé qu’il était positif au Covid, une maladie dont il présente de légers symptômes et qui l’a contraint à un régime de quarantaine pour quelques jours.

10:53 – Le Mexique est le pays qui compte le plus de décès par habitant.
Le budget des victimes du coronavirus au Mexique a été corrigé à la hausse par le gouvernement, ce qui se traduit par une augmentation de 60 % par rapport à ce qui a été rapporté jusqu’à présent : il y a eu 321 000 décès depuis le début de la pandémie, un chiffre qui fait passer le pays à la deuxième place dans le classement des pays les plus touchés après les États-Unis, la première par rapport au nombre d’habitants, comme l’a rapporté le Gardien. Ce nouveau bilan dépasse celui du Brésil (310 550 selon Johns Hopkins), actuellement en deuxième position pour le nombre de décès après les États-Unis. Mais la population du Mexique, qui compte 126 millions d’habitants, est bien inférieure à celle de ces deux pays.

10.44 – Londres fournit 3,7 millions de vaccins à l’Irlande avant Pâques
Le Royaume-Uni va livrer 3,7 millions de vaccins Covid à l’Irlande voisine, une décision qui risque de tendre davantage les relations avec l’Union européenne. Ceci a été rapporté aujourd’hui par le Sunday Timescitant des sources gouvernementales britanniques, selon lesquelles ce serait la première fois que le Royaume-Uni exporte des vaccins vers l’UE, dans un contexte de tensions liées aux retards de livraison des doses d’AstraZeneca. Selon les sources, cette mesure viserait à répondre aux exigences de Bruxelles tout en aidant Dublin à éviter une épidémie de Covid à ses frontières.

10h38 – Le Pape célèbre la messe du dimanche des Rameaux : la procession traditionnelle a été supprimée conformément à la réglementation anti-covide.
Le pape François est arrivé dans la basilique du Vatican où il célèbre la messe du dimanche des Rameaux. Environ cent vingt fidèles sont présents tandis qu’à l’autel se trouvent une trentaine de religieux, dont les cardinaux concélébrants et le maître de cérémonie. En l’absence de la procession traditionnelle, en raison des règles anti-covides, les branches d’olivier sont bénies avec les fidèles à leur place parmi les bancs.

10h20 – Le Japon vers un passeport numérique pour les personnes vaccinées
Le Japon se prépare à introduire un certificat numérique pour les citoyens qui ont été vaccinés, à l’instar de la décision prise en Chine et dans d’autres pays de l’UE, afin de permettre une reprise progressive des voyages aériens. Pour anticiper l’actualité, le journal en ligne Nikkeien expliquant que le certificat sera conforme aux normes internationales et pourra être téléchargé via une application sur mobile.

9h40 – Sileri : En mai, la phase la plus difficile sera terminée.
Faisons un dernier effort et alors, si le diable et les variantes ne nous mettent pas les cornes, à partir du mois de mai toute l’Italie sera en jaune et certaines Régions aussi en blanc. Ainsi, dans une interview avec Corriere della Sera Pierpaolo Sileri, M5S Vice-ministre de la Santé. La tendance est à une légère amélioration, signe que les mesures restrictives fonctionnent, mais il s’agit encore d’un premier chiffre qui doit être consolidé. Nous devons descendre beaucoup avec la Rt. Nous avons besoin de trois semaines supplémentaires pour revenir à une situation plus calme, explique-t-il. Il est clair que la variante anglaise circule parmi les jeunes, mais en attendant, nous sécurisons les personnes âgées et fragiles. Il n’est pas exclu – pour – que nous devions répéter la vaccination l’année prochaine, mais à ce moment-là, nous aurons beaucoup de vaccins.

9 h 10 – Le troisième vaccin russe CoviVac est disponible aujourd’hui.
Le troisième vaccin russe contre le Covid (le CoviVac), développé par le centre de recherche Chumakov, sera mis en circulation pour la population aujourd’hui. C’est ce qu’a annoncé mardi le vice-Premier ministre Tatiana Golikova à la chaîne de télévision Rt: A partir de la fin du mois de mars, nous commencerons à augmenter la production de vaccins EpiVacCorona, 500 000 doses seront bientôt mises en circulation pour la population civile. Je crois que les premières livraisons de CoviVac depuis le centre de Chumakov auront lieu le 28 mars.

8h30 – Cartabellotta (Gimbe) : faux que les fermetures sont inutiles. Ceux qui le disent aident le virus, pas le pays.
Je comprends le sens du message que le Premier ministre a voulu donner : insuffler de l’optimisme à un moment particulier de la pandémie, alors qu’entre autres, une inquiétante colère sociale monte, sur laquelle soufflent des forces politiques qui n’ont peut-être pas une vision claire de la situation sanitaire. Cos Nino Cartabellotta, 56 ans, président de la fondation Gimbe, dans une interview avec le Corriere della Sera. La deuxième vague est en fait en train de descendre, mais de manière très lente et irrégulière, tandis que la troisième est en train de monter. Le chiffre le plus inquiétant est la surcharge des hôpitaux. Même dans les zones les plus exposées, le rouge relatif, les villes ne sont pas vides du tout, mais cela fonctionne, à condition de ne pas abandonner trop tôt. Si après Pâques tout rouvrait, nous serions de retour à la case départ, conclut-il.

8 heures – Expérience à Barcelone : concert en direct avec 5 mille personnes
Presque comme avant la pandémie, un concert sans distanciation sociale a eu lieu samedi soir dans la ville catalane. Tous les participants ont d’abord été soumis à un test antigénique. Seuls six d’entre eux ont été testés positifs et n’ont donc pas pu entrer au Palau de Sant Jordi, où se déroulait le spectacle du groupe. L’amour des lesbiennes.

28 mars 2021 (édité le 28 mars 2021 | 18:58 PM).

© REPRODUCTION RÉSERVÉE