Coronavirus, dernières nouvelles: le président Mattarella à Spallanzani pour la deuxième dose de vaccin. Nouveau … – Il Sole 24 ORE

Gouvernement-partenaires sociaux, vers le début d’un accord sur les vaccins dans l’entreprise

Bientôt en route pour les vaccins à la ferme. Aujourd’hui, en effet, c’est le jour où le gouvernement et les partenaires sociaux signeront un accord ad hoc, même les entreprises pourront prendre le terrain contre l’épidémie, renforçant ainsi le réseau de vaccination préparé par l’exécutif contre Covid. Un canal parallèle au réseau ordinaire et non une procédure alternative, celle de l’entreprise, qui servira à renforcer la capillarité nécessaire à l’objectif d’un monde du travail «libre de covid». Tout sera donc prêt même si le fonctionnement réel de l’accord qui porte la signature conjointe du ministre du Travail, Andrea Orlando, et de la Santé, Roberto Speranza, ne peut démarrer que face à un approvisionnement en vaccins enfin pleinement opérationnel. .

L’accord sur lequel le gouvernement, les entreprises et les syndicats travaillent depuis environ un mois, après la disponibilité fortement offerte par les entreprises, sera en tout cas un accord qui sera valable au niveau national sur tout le territoire mais qui ne se traduira pas en règles contraignantes: elle supposera en fait l’adhésion volontaire des employeurs et des travailleurs. Il n’y aura pas non plus d’exigence dimensionnelle minimale pour les entreprises qui pourront donc postuler librement, dans le cas d’un “ partenariat ”, même s’il est évident que les grands groupes, de plus de 250 salariés, plus structurés, auront une plus grande capacité à se conformer aux normes, utilisabilité minimale.

L’objectif est cependant de faire vacciner tous les travailleurs, même ceux des soi-disant micro-entreprises: pour cette raison, le gouvernement utilisera également les cliniques Inail. Une “ puissance de feu ” constante vient cependant des entreprises que près de 7500 se sont rendues disponibles: 75% au Nord, 13% au Centre et 12% entre le Sud et les îles alors qu’il y a plus de 10 mille locaux qui pourraient abriter établissements médicaux. Cependant, seuls les travailleurs pourront accéder au vaccin; la ligne d’exclusion des membres de la famille, comme on le pensait initialement, semble avoir prévalu. Une option avec laquelle beaucoup de gens sont d’accord, de Confapi à CGIL. La vaccination du personnel se fera en tenant compte de certaines priorités cohérentes avec celles adoptées au niveau ordinaire: l’âge et la fragilité.