Coronavirus, alerte dans les hôpitaux de Paris : “Jamais vu une telle situation, même après le Bataclan”. Le Royaume-Uni donne son feu vert aux réunions de groupes en plein air – Open – Open

FRANCE

EPA/BENOIT TESSIER | Le président français Emmanuel Macron

Alarme dans les services de réanimation parisiens

Si la troisième vague de Coronavirus continue à se développer en France, selon 41 médecins de la région parisienne travaillant dans les services de réanimation devront bientôt choisir qui soigner et qui ne pas soigner. Dans un article publié dans le Journal du DimancheLes médecins ont tout d’abord critiqué la lenteur de la campagne de vaccination française, qui crée ainsi ” une situation médicale catastrophique. ” Comme le rappelle le New York Times, le nombre de patients graves dans le pays a atteint 4 900, soit presque autant que les unités de soins intensifs remplies l’année dernière au début de la pandémie. “Nous n’avons jamais connu une telle situation”, écrivent les médecins, “même lors des pires attentats de ces dernières années”, en référence, par exemple, aux attaques du Bataclan en 2015, où 130 personnes sont mortes.

Depuis quelques semaines, le gouvernement français a repris le zonage du pays, y compris de la région parisienne, en imposant un couvre-feu national à partir de 19 heures et la fermeture de toutes les activités non essentielles. Des mesures qui n’ont pourtant pas empêché les rassemblements dans les parcs et le long de la Seine dimanche, quand complice de la belle journée plusieurs Parisiens se sont pressés dans les espaces verts de la ville pour manger et boire, puis porter des masques.

ROYAUME-UNI

EPA/ANDY RAIN | Une voiture de police patrouille dans St. Jame’s Park à Londres à la veille du nouvel assouplissement du confinement.

Au Royaume-Uni, nouvelle étape vers la sortie du verrouillage des frontières

À partir d’aujourd’hui 29 mars, le Royaume-Uni fait un pas de plus vers une sortie progressive du verrouillage, avec une diminution des restrictions sur les rassemblements de plusieurs personnes en plein air et la reprise d’une grande partie du sport organisé. Dans un message publié tard dans la soirée du dimanche 28 mars, le Premier ministre Boris Johnson a toutefois appelé à la prudence : “Avec l’augmentation des cas en Europe et les nouvelles variantes qui menacent la campagne de vaccination. Malgré les libertés accrues d’aujourd’hui, chacun doit continuer à respecter les règles du jeu.” Le feu vert donné aux réunions de groupe dans les parcs, par exemple, est l’une des ouvertures les plus significatives depuis que le gouvernement a levé le blocus sur le pays le 8 mars, non seulement en rouvrant les écoles mais aussi en permettant aux couples de se rencontrer en plein air.

La deuxième phase de la sortie du Royaume-Uni du verrouillage commencera le 12 avril, lorsque les magasins, les salles de sport et les hébergements extérieurs rouvriront leurs portes. Le 17 mai, la troisième phase débutera, avec le feu vert pour des réunions en salle pouvant accueillir jusqu’à six personnes ou deux familles au maximum et des nuitées dans des hôtels. La sortie définitive du blocus national et la limitation des contacts sociaux sont fixées au 21 juin, avec le début de l’été.

Lisez aussi :