Corona : Les événements du 22 au 28 mars – BR24

23.00 : Le nombre de voyageurs aériens aux États-Unis dépasse 1,5 million.

Le nombre de personnes voyageant par avion aux États-Unis a dépassé dimanche 1,5 million pour la première fois depuis le début de la pandémie de Corona. C’est le onzième jour consécutif où plus d’un million de personnes ont franchi les points de contrôle de sécurité dans les aéroports du pays. Le pic pandémique des voyageurs dimanche a été attribué en partie au nombre croissant de personnes vaccinées par Corona et à l’augmentation des voyages en raison des “vacances de printemps”. Les dirigeants des compagnies aériennes ont signalé une augmentation des réservations au cours des dernières semaines. Toutefois, les voyages restent bien en deçà des niveaux de 2019.

22h50 : Le Quad Round consulte sur la sortie du conflit sur les voyages.

Les consultations du gouvernement fédéral et des États fédérés ne sont toujours pas rentrées dans un grand tour. Selon les cercles de négociation, la chancelière Angela Merkel, le maire de Berlin, Michael Mueller, le premier ministre de Bavière, Markus Söder, et le vice-chancelier Olaf Scholz discutent actuellement d’une issue au conflit concernant les voyages intérieurs allemands à Pâques. Auparavant, le SPD négociait depuis longtemps entre eux, tout comme les chefs d’État de la CDU/CSU. Les lignes de conflit se situaient, par exemple, entre la Saxe et le Schleswig-Holstein du côté des États dirigés par l’Union, et Hambourg et le Mecklembourg-Poméranie occidentale du côté du SPD, dit-on. En toile de fond, on trouve le souhait des États côtiers, par exemple, d’autoriser des “vacances à faible contact” dans leurs États fédérés pendant la période de Pâques, malgré l’augmentation des chiffres d’infection.

22h40 : Miami Beach prolonge l’état d’urgence jusqu’à la fin des vacances semestrielles.

Alors que la pandémie de Corona continue d’attirer une foule de visiteurs fêtards, les autorités de Miami Beach ont prolongé l’état d’urgence par mesure de précaution. Elle s’appliquera désormais jusqu’à la fin des vacances semestrielles, le 13 avril, si nécessaire, a déclaré lundi une porte-parole de la ville. Miami Beach, dans l’État américain de Floride, attire chaque année de nombreux étudiants de tout le pays pendant les vacances semestrielles, appelées Spring Break. Malgré la pandémie de Corona, de nombreux jeunes étaient à nouveau arrivés pour célébrer des fêtes sauvages dans la métropole balnéaire. Le maire Dan Gelber a cependant parlé d’un nombre de fêtards nettement supérieur à celui des années précédentes. Il soupçonne que de nombreux autres touristes ont été attirés par Miami Beach parce que peu d’autres endroits étaient également ouverts.

22 h 15 : L’Espagne approuve désormais le vaccin Corona d’Astrazeneca pour les plus de 55 ans.

Le vaccin Corona de la société pharmaceutique Astrazeneca peut désormais être utilisé en Espagne pour les personnes âgées de 55 à 65 ans. C’est ce qu’a annoncé la ministre de la Santé, Carolina Darias, lundi à Madrid. Jusqu’à présent, les Espagnols n’étaient pas autorisés à avoir plus de 55 ans pour se faire vacciner avec ce vaccin. Plusieurs États avaient initialement imposé des restrictions au motif qu’il n’existait que des données “insuffisantes” pour l’utilisation chez les personnes âgées. Cependant, des essais cliniques ont depuis confirmé son efficacité chez les personnes âgées. L’Agence européenne des médicaments (EMA) n’avait imposé aucune restriction aux personnes âgées dans sa recommandation d’approbation. Le vaccin de la société pharmaceutique britannico-suédoise avait été approuvé dans l’UE en janvier. L’Université d’Oxford a participé à son développement.

21 h 50 : Expert de l’OMS : le nombre de décès dus à l’effet corona dans le monde est de nouveau en hausse

Selon un expert de l’Organisation mondiale de la santé, le nombre de décès par Corona dans le monde augmente à nouveau chaque semaine. Après environ six semaines de baisse des nouvelles infections dans le monde, Maria van Kerkhove, épidémiologiste et directrice technique de Covid-19 à l’OMS, a qualifié lundi la résurgence de “signe inquiétant”. Elle a déclaré que cette hausse était en partie due à la propagation croissante d’une variante du virus découverte pour la première fois au Royaume-Uni.

21h05 : Pas d’assouplissement des règles de contact pour les visites à Pâques.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des États fédérés ne veulent pas assouplir les règles strictes de contact pour les visites de parents pendant la période de Pâques. C’est ce que l’Agence de presse allemande a appris lundi de plusieurs sources issues des consultations du gouvernement fédéral et des gouvernements des Länder. Toutefois, la décision finale sur les mesures à prendre n’a pas encore été prise. Avant les consultations, il a été question d’assouplir légèrement les règles de contact pendant la période de Pâques et d’autoriser les visites des proches à une plus grande échelle qu’auparavant. Plus précisément, il a été proposé d’autoriser les réunions avec quatre personnes en dehors de son propre foyer, plus les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans du cercle familial immédiat. C’est l’un des points d’un projet de résolution envoyé par le bureau du chancelier lundi matin. Elle a déclaré, en guise de proposition, que “contrairement à la fermeture pendant la période de Pâques l’année dernière, les visites des proches devraient être possibles cette année.” Début mars, le gouvernement fédéral et les États fédérés avaient décidé d’assouplir la loi, de sorte que les réunions privées de son propre ménage sont à nouveau possibles avec un autre ménage, mais limitées à un maximum de cinq personnes. Les enfants de 14 ans et moins ne sont pas comptés. Les couples comptent comme un seul ménage.

20h55 : L’OMS met en garde contre la vaccination comme seule stratégie contre la crise de Corona.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrié l’écart croissant entre les pays pauvres et les pays riches en matière de taux de vaccination Corona. Le Directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a déclaré lundi à Genève que l’écart “se creuse chaque jour et devient chaque jour plus grotesque”. Dans de nombreux pays riches, a-t-il déclaré, “des personnes plus jeunes, en bonne santé et à faible risque de maladie” sont déjà vaccinées, “au détriment de la vie des travailleurs de la santé, des personnes âgées et d’autres groupes à risque dans d’autres pays.” Il s’agit non seulement d’un “scandale” sur le plan moral, mais aussi d’un danger sur le plan épidémiologique, a poursuivi M. Tedros. En effet, dans les pays où le nombre de cas est élevé, il existe une menace de nouveaux mutants qui pourraient s’immuniser contre les vaccins existants. Selon les chiffres de l’OMS, plus de 430 millions de doses de vaccin ont été administrées dans le monde jusqu’à présent, la plupart dans les pays riches. D’autres pays, en revanche, attendaient toujours leur première livraison, malgré l’initiative internationale d’aide de Covax.

20 h 45 : Les compagnies aériennes allemandes veulent tester elles-mêmes les rapatriés de Majorque

Les compagnies aériennes allemandes veulent tester elles-mêmes les retours de Majorque sur Corona. C’est ce qu’a rapporté le journal “Bild” lundi soir. Cette information a été confirmée à la Deutsche Presse-Agentur par les milieux gouvernementaux. Le journal a cité les compagnies aériennes Tui, Condor, Eurowings et Lufthansa, qui souhaitaient toujours effectuer des essais sur l’île. Des lieux sont actuellement recherchés, dit-on, pour accueillir jusqu’à 40 000 rapatriés à Pâques. Le ministre des transports Andreas Scheuer (CSU) avait fait un lobbying massif ces dernières heures pour que les compagnies aériennes fassent des essais.

20:40 : Acte de deuil et minute de silence pour les morts de la Corona de Bavière.

Le parlement et le gouvernement du Land de Bavière commémoreront les morts de la Corona demain, mardi, par une minute de silence et un acte de deuil dans tout le Land. Prendront la parole lors de l’acte de deuil le ministre-président Markus Söder, la présidente du Parlement d’État Ilse Aigner et la présidente du Conseil d’éthique de Bavière, l’ancienne évêque protestante régionale Susanne Breit-Keßler. Rien qu’en Bavière, plus de 12 000 personnes sont mortes à ce jour en rapport avec la pandémie. Tous les bâtiments publics de l’État libre sont sous un drapeau de deuil. Les églises du centre-ville de Nuremberg feront sonner leurs cloches les plus basses pendant cinq minutes à 14 heures. En outre, une minute de silence sera observée dans tout le pays à 14h30.

20:30 : Manifestations contre les mesures Corona en Bosnie-Herzégovine

Des centaines de personnes ont protesté dans la partie de la Bosnie-Herzégovine contrôlée par les Serbes contre le renforcement des mesures de confinement de Corona. “A bas les mesures”, ont scandé lundi des manifestants dans la ville de Banja Luka, dans le nord du pays. Ils ont réclamé une aide du gouvernement pour les propriétaires de bars, de restaurants et d’autres commerces touchés par la crise. Les autorités de l’entité serbe de Bosnie ont fermé des stations de ski, entre autres, pour faire face à la situation. Les médecins avaient mis en garde contre une perte de contrôle et une raréfaction des lits dans les hôpitaux. Les vaccinations de masse n’ont pas encore eu lieu en Bosnie-Herzégovine. Les Serbes de Bosnie ont en partie été vaccinés en Serbie voisine. La Bosnie-Herzégovine a jusqu’à présent reçu 5 000 doses de vaccin de la part d’Astrazeneca, à titre de don de la Serbie, et attend toujours ses propres livraisons.

20 h 20 : Mallorca ferme l’intérieur des restaurants

En raison de l’augmentation récente du nombre de Corona, le gouvernement régional de Majorque veut fermer les intérieurs de cafés, restaurants et pubs qui n’ont été rouverts que récemment. La mesure devrait être mise en œuvre cette semaine, a écrit lundi le journal germanophone “Mallorca-Zeitung”. Le nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants dans les sept jours sur les îles Baléares, auxquelles appartient Majorque, est passé à 26,45, selon le ministère de la Santé à Madrid lundi soir. La semaine dernière, l’incidence sur sept jours était encore inférieure à 20. Par rapport à l’Allemagne, cela reste une valeur relativement faible. Au cours du week-end, selon les autorités, près de 8 000 entrées étrangères ont été contrôlées à l’aéroport de l’île, la plupart étant des vacanciers venus d’Allemagne. Lors de l’entrée, un test PCR négatif datant de moins de 72 heures doit être présenté. Au total, 121 voyageurs qui présentaient des anomalies dans leur formulaire d’entrée ont été soumis à un second test. Aucun d’entre eux ne s’est avéré positif.

20h10 : Une association caritative pour les enfants s’inquiète des problèmes de santé mentale des jeunes.

Le président du Fonds allemand pour l’enfance, Thomas Krüger, juge “alarmantes” les conclusions de la Fondation Bertelsmann sur la situation des jeunes dans la pandémie de Corona. Selon l’étude, qui sera présentée mardi, 64 % des jeunes se sentent aujourd’hui psychologiquement accablés. “Nous ne devons pas permettre que les problèmes psychologiques, la solitude et la peur de l’avenir déterminent de plus en plus la vie des jeunes”, a déclaré M. Krüger. Dans de nombreux cas, les jeunes sont moins à même de faire face à des situations de crise car leur résilience n’est pas encore aussi prononcée.M. Krüger demande que des possibilités de loisirs soient offertes aux jeunes malgré les restrictions de la Corona. “En particulier lorsque les écoles ferment leurs portes, il y a un besoin d’offres extrascolaires qui permettent une interaction sociale, maintiennent des offres d’exercice et de nutrition pour les enfants et les adolescents, et fournissent un point de contact dans les situations familiales difficiles”, a déclaré Krüger.

20 h 05 : L’infectiologue Bernd Salzberger s’inquiète de l’incidence des infections en Bavière

L’infectiologue en chef de l’hôpital universitaire de Regensburg, Bernd Salzberger, a exprimé son inquiétude quant à l’incidence croissante de la corona en Bavière dans l’émission “Rundschau” de la télévision BR. Bien que les jeunes de 15 à 30 ans soient de plus en plus souvent infectés, M. Salzberger s’est dit préoccupé par cette évolution : “Nous avons toujours constaté qu’il ne faut pas longtemps avant que l’incidence augmente également chez les personnes plus âgées. Malheureusement, il n’y a pas de groupes d’âge définis, mais cela commence à un moment donné. Et je pense que si tu dois répondre, tu ferais mieux de le faire maintenant.” Selon M. Salzberger, lors de l’évaluation de l’incidence des infections, il faut tenir compte, en plus des valeurs d’incidence, de la situation d’occupation des hôpitaux. En Bavière orientale, les patients de la deuxième vague ne sont pas encore sortis des hôpitaux. Les unités de soins intensifs y sont très remplies, a-t-il dit. “Et si ce que Christian Drosten a déjà dit l’année dernière se produit, qu’une vague déferle maintenant sur nous, dans laquelle les personnes âgées de 40 à 70 ans ou de 80 ans tombent malades, alors que les personnes au-dessus sont vaccinées, alors cela représente un lourd fardeau pour les hôpitaux. Et ça va vraiment faire exploser les soins intensifs. Les gens là-bas sont épuisés.” L’infectiologue a également souligné dans l’interview que les vaccinations actuelles arriveraient trop tard pour la vague qui déferle actuellement.

19h55 : Hüther, chef d’IW : “La direction politique n’est pas la bonne”.

Le directeur de l’Institut de l’économie allemande (IW) a vivement critiqué le leadership politique dans la pandémie de Corona. “Où sommes-nous ? Sommes-nous en crise ou dans un parc d’attraction où chacun fait ce qu’il veut ?”, a déclaré Michael Hüther sur “Bild live” lundi. “Si nous sommes en crise, alors il faut aussi se mettre sacrément lentement en mode crise en politique”. Mme Hüther a appelé à plus de pragmatisme et d’unité dans la lutte contre la pandémie, en gardant à l’esprit les délibérations du gouvernement fédéral et des États fédérés. “La direction politique est la mauvaise que nous avons dans le pays en ce moment”, a-t-il déclaré. La crise doit être mieux gérée, a-t-il déclaré. “Nous nous enlisons parce que nous pensons que cela doit être discuté de très nombreuses fois”, a déclaré Mme Hüther.

19 h 45 : L’association des services d’incendie demande au ministre de la santé d’ajuster les priorités.

Le comité d’association de l’association des pompiers de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a adopté à l’unanimité une résolution adressée aux ministres de la santé du gouvernement fédéral et du Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Jens Spahn et Karl-Josef Laumann. “Nous demandons aux ministres de la santé de donner enfin la priorité aux pompiers du service d’urgence dans l’ordre de vaccination en fonction de nos dangers opérationnels. Le soutien du service de secours est désormais le type de déploiement le plus courant dans de nombreuses villes et communes. Si nous soutenons constamment le service de secours avec notre force musculaire ou avec des échelles tournantes pour le transport des patients, les risques d’infection sont comparables pour nous à ceux du service de secours. De nombreux volontaires dans les corps de sapeurs-pompiers ont de plus en plus de mal à faire accepter par leur famille les risques d’infection liés au travail volontaire”, rapporte Bernd Schneider (Siegen), vice-président de l’association des corps de sapeurs-pompiers de NRW.

19.25 : Un test positif au coronavirus avant le début des championnats du monde de patinage artistique

Deux jours avant l’ouverture des Championnats du monde de patinage artistique à Stockholm, un test positif au coronavirus a été détecté. L’Union internationale de patinage a annoncé lundi qu’un cas positif avait été identifié lors de l’un des tests. “L’ISU et le comité d’organisation respecteront la vie privée de la personne concernée et informeront en interne les autres participants à l’événement de la situation”, indique-t-il dans un communiqué.

19 h 20 : Montée en puissance de Corona en raison du faible taux de vaccination, frustration et ouvertures.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde contre les stratégies corona qui reposent essentiellement sur la vaccination. L’assouplissement des mesures, associé à des taux de vaccination encore faibles et à la lassitude de Corona, entraîne une augmentation des nouvelles infections en Europe et dans d’autres régions, ont déclaré des responsables de l’OMS lundi à Genève. L’augmentation mondiale est encore alimentée en Europe par des variantes de virus plus contagieuses, a déclaré Maria Van Kerkhove, la principale experte en corona de l’agence des Nations Unies. “C’est une combinaison très dangereuse”, a-t-elle déclaré. Le nombre hebdomadaire de décès liés au Covid-19 a légèrement augmenté au cours de la semaine précédente, pour la première fois depuis environ un mois et demi, a indiqué M. Van Kerkhove. Le nombre d’infections dans le monde a augmenté de 8 % d’une semaine à l’autre. En Europe, il était de douze pour cent. Le continent américain et l’Afrique ont été les seules régions du monde à connaître une légère tendance à la baisse.

19 h 15 : Le différend sur l’approvisionnement en vaccins déprime le livre.

L’interdiction imminente des exportations de vaccins contre le coronavirus de l’UE vers la Grande-Bretagne frappe la livre sterling. Il se déprécie de 0,3 % à 1,1608 euro. “Du point de vue du marché, il est positif pour l’euro que l’UE s’assure une plus grande part des vaccins pour sa propre population”, déclare Kenneth Broux, stratégiste d’investissement à la banque Société Générale.

19.05 : La Bulgarie offre sa coopération à Biontech

La Bulgarie a proposé une coopération dans le domaine de la production de vaccins à Uğur Şahin, le fondateur de Biontech, fabricant du vaccin I mpregnant Corona, basé à Mayence. Selon le gouvernement de Sofia, lors d’un appel téléphonique avec Şahin lundi, le chef du gouvernement bulgare Boiko Borissov a souligné la “longue tradition” de son pays dans la production de médicaments et de vaccins. M. Borissov a ensuite invité M. Şahin à se rendre en Bulgarie pour voir de ses propres yeux l’entreprise BulBio, qui appartient au ministère de la santé. Des médicaments et aussi un vaccin contre la tuberculose y sont produits pour l’exportation. “Le tournant dans la lutte contre le Covid-19 est la création de vaccins”, a déclaré M. Borissov.

19.00 : Aucun assouplissement des règles de contact pour les visites effectuées pendant la période de Pâques.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des États fédérés ne veulent pas assouplir les règles strictes de contact pour les visites de parents pendant la période de Pâques. C’est ce que l’Agence de presse allemande a appris lundi de plusieurs sources issues des consultations du gouvernement fédéral et des gouvernements des Länder. Toutefois, la décision finale sur les mesures à prendre n’a pas encore été prise. Avant les consultations, il a été question d’assouplir légèrement les règles de contact pendant la période de Pâques et d’autoriser les visites des proches à une plus grande échelle qu’auparavant. Plus précisément, il a été proposé d’autoriser les réunions avec quatre personnes en dehors de son propre foyer, plus les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans du cercle familial immédiat. C’est l’un des points d’un projet de résolution envoyé par le bureau du chancelier lundi matin. Elle a déclaré, en guise de proposition, que “contrairement à la fermeture pendant la période de Pâques l’année dernière, les visites des proches devraient être possibles cette année.”

18 h 55 : Le gouvernement tchèque prolonge l’état d’urgence jusqu’à la fin avril.

Le gouvernement minoritaire de la République tchèque veut prolonger l’état d’urgence de Corona d’un mois, jusqu’au 27 avril. Cette décision a été prise par le cabinet à Prague lundi. Il est nécessaire de “terminer le combat”, a déclaré le ministre de l’Intérieur Jan Hamacek. Le Parlement doit encore donner son accord, mais il pourrait opter pour une période plus courte. Dans le cadre de l’état d’urgence, la liberté de circulation est notamment restreinte. Actuellement, les personnes ne sont autorisées à quitter leur district que dans des circonstances exceptionnelles. La situation de Corona dans ce pays de 10,7 millions d’habitants s’améliore, bien que lentement. Au plus fort de la crise, la République tchèque avait demandé à d’autres pays comme l’Allemagne et la Pologne de l’aider à traiter les patients de Corona. Ces demandes ont maintenant été retirées, a déclaré M. Hamacek. “Actuellement, il semble que nous pouvons contrôler la situation avec nos propres ressources.”

18h50 : Perturbation des négociations entre le gouvernement fédéral et l’État…

Il y a une pause dans les négociations entre les premiers ministres des États membres et la chancelière Angela Merkel. Auparavant, les dirigeants des États et le gouvernement fédéral étaient restés bloqués sur la question de savoir quels déplacements devraient être possibles compte tenu du nombre croissant d’infections à Pâques. Il n’y avait déjà pas eu d’accord à ce sujet dans le cercle des premiers ministres des États fédérés, car les États côtiers insistent sur les “voyages à faible contact” dans leur pays.

18 h 45 : L’association des enseignants se rebelle contre le gouvernement de l’État

L’association des enseignants de Bavière (BLLV) monte sur les barricades. Dans une lettre incendiaire adressée au ministre-président Markus Söder (CSU), BLLV a exigé lundi de manière ultimative une offre de vaccination pour tous les enseignants et a accusé le ministère de la Culture de directives illégales. Le ministère a souhaité que des autotests Corona volontaires soient effectués par les élèves sous la supervision des enseignants. Le BLLV s’est plaint que les enseignants pouvaient être infectés par le virus parce qu’ils n’ont pas reçu de combinaisons de protection et de masques de protection comme le personnel de contrôle en médecine. Les jeunes élèves pouvaient se blesser avec un coton-tige dans le nez pendant l’autotest – les enseignants n’étaient pas formés à la médecine d’urgence. En outre, la protection des données n’était pas garantie et le temps d’enseignement était également perdu. Pour ces raisons, les instructions du ministre de l’éducation et des affaires culturelles sont illégales et doivent être retirées immédiatement.

18 h 35 : La Suisse autorise le vaccin J&J, mais ne l’achète pas.

En Suisse, le vaccin Corona de la société de santé américaine Johnson &amp ; Johnson a été approuvé. Il s’agit du troisième vaccin mis sur le marché par l’organisme de réglementation des médicaments Swissmedic. Cependant, la Suisse n’a pas commandé de doses de vaccin à J&J, invoquant une livraison tardive qui n’interviendrait que dans le courant de l’année. La république alpine a jusqu’à présent obtenu environ 36 millions de doses auprès d’autres fabricants. Les vaccins de Pfizer/BioNTech et Moderna ont également été approuvés jusqu’à présent. AstraZeneca, CureVac et Novavax n’ont pas encore reçu d’autorisation.

18 h 25 : L’Autriche reporte d’autres ouvertures

L’Autriche continue d’interdire l’hospitalité en plein air. Les Gastgartens n’ouvriront pas le samedi comme prévu en raison de l’augmentation rapide des infections à Corona. Les premières mesures seront prises après Pâques, dès que la situation dans les unités de soins intensifs le permettra, déclare le chancelier Sebastian Kurz après des entretiens avec des experts, des dirigeants provinciaux et l’opposition. En raison des taux d’incidence élevés dans la capitale Vienne et dans l’est du pays, des mesures distinctes pour la région doivent être élaborées dans les prochains jours.

18h20 : Les pays ont accès à des tests Corona “suffisants”.

Le gouvernement fédéral espère que les États disposeront de suffisamment de tests corona dans les semaines à venir. Le groupe de travail sur la logistique des tests a fait en sorte que les États disposent de quotas récupérables de plus de 130 millions d’autotests pour les mois de mars et d’avril, comme le montre un aperçu du ministère fédéral de la santé, qui précise qu’il y a également suffisamment de tests rapides à utiliser par le personnel qualifié – 150 millions pourraient être commandés pour le seul mois de mars. Au total, le contingent disponible s’élève à près de 900 millions de tests. Selon le rapport, les États sont responsables de la commande et de la distribution des tests. Selon une résolution de l’État fédéral, chaque personne en Allemagne devrait pouvoir bénéficier d’au moins un test rapide gratuit par semaine.

18.05 heures : Etude : Les infections principalement dans le secteur privé

Selon les scientifiques, la troisième vague de Corona entraînera des niveaux d’incidence nettement plus élevés que lors de la deuxième vague. Même l’avancement du programme de vaccination, un éventuel frein d’urgence de la part du gouvernement fédéral et des États fédérés, ainsi qu’un temps plus chaud ne pourraient rien y changer, selon les simulations de l’Université technique de Berlin. Ils montrent également que le risque d’infection est plus élevé lorsque les personnes passent de longues périodes dans la même pièce sans masque. “Les infections ne se produisent pratiquement qu’à l’intérieur, dans les zones de son propre foyer, des visites privées, du travail et de l’école, lorsqu’il y a un contact prolongé et non protégé – c’est-à-dire sans masque”, indique un communiqué de presse de la TU Berlin.

17 h 50 : New York autorise les personnes de 50 ans et plus à se faire vacciner.

La campagne de vaccination Corona progressant bien aux États-Unis, l’État de New York élargit encore les personnes pouvant bénéficier de la vaccination. À partir de demain, tous les citoyens âgés de 50 ans et plus pourront se faire vacciner avec l’un des trois agents disponibles, a annoncé le gouverneur Andrew Cuomo. En outre, les personnes présentant des conditions préexistantes spécifiques ou exerçant certaines professions, comme les enseignants, les concierges ou les employés de restaurant, sont autorisées à se faire vacciner depuis un certain temps. Dans l’ensemble, plus de 25 % des habitants de cet État d’environ 19 millions d’habitants ont déjà reçu au moins une dose du vaccin. La situation est similaire dans tout le pays.

17 h 45 : Le ministre de l’Intérieur menace les organisateurs du défilé du carnaval de Marseille.

Un défilé de carnaval non sanctionné, composé essentiellement de jeunes, à Marseille, a des répercussions en France. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé lundi que les organisateurs devaient être retrouvés afin de les poursuivre. La porte-parole du ministère, Camille Chaize, avait auparavant qualifié d'”inacceptable” l’événement, auquel la plupart des 6 500 participants au total ne portaient pas de masque, selon les médias. C’est un affront aux infirmières et au personnel médical, a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision BFMTV. L’événement n’a pas été enregistré auprès de la préfecture. Yannick Ohanessian, l’un des adjoints au maire de la ville portuaire, a exhorté les participants via BFMTV à se faire dépister dès que possible. La police était déjà intervenue dimanche soir près du Vieux Port, dans le centre ville, pour disperser l’événement. M. Darmanin, en visite dans la région parisienne, a déclaré qu’il y avait de nombreuses familles avec des enfants, ce qui explique pourquoi la police s’est initialement retenue. Il a également déclaré qu’environ 400 personnes du camp de la gauche radicale y avaient participé. Neuf personnes ont été arrêtées et des dizaines ont reçu des avertissements à charge, a rapporté l’agence de presse AFP, citant la porte-parole du ministère.

17h30 : Le gouvernement tchèque va prolonger l’état d’urgence jusqu’à la fin avril.

Le gouvernement minoritaire de la République tchèque veut prolonger l’état d’urgence de Corona d’un mois, jusqu’au 27 avril. Cette décision a été prise par le cabinet à Prague lundi. Il est nécessaire de “terminer le combat”, a déclaré le ministre de l’Intérieur Jan Hamacek. Le Parlement doit encore donner son accord, mais il pourrait opter pour une période plus courte. Dans le cadre de l’état d’urgence, la liberté de circulation est notamment restreinte. Actuellement, les personnes ne sont autorisées à quitter leur district que dans des circonstances exceptionnelles.

17 h 25 : le chef du Kremlin, Poutine, veut être vacciné contre le Corona.

Le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, a désormais l’intention de se faire vacciner contre le coronavirus ce mardi, après avoir longtemps hésité. “D’ailleurs, j’ai l’intention de le faire moi-même demain”, a déclaré le président lundi lors d’une vidéoconférence sur la campagne de vaccination en Russie. M. Poutine n’a toutefois pas révélé quel agent lui serait administré. Son porte-parole, Dmitry Peskov, a déclaré, selon l’agence d’État Tass, que M. Poutine recevrait l’un des trois vaccins russes. Les trois sont bons et fiables, a-t-il dit. La Russie dispose de deux autres vaccins en plus du Sputnik V, connu dans le monde entier : EpiVacCorona et, depuis un mois, CoviVac. Pendant des mois, M. Poutine, 68 ans, n’a cessé de laisser planer le doute sur le moment où il se ferait vacciner, en réponse à de multiples questions de journalistes. Sputnik V est sur le marché russe depuis plus de six mois, mais n’est approuvé pour les personnes de plus de 60 ans que depuis fin décembre. Selon M. Poutine, seuls 4,3 millions de personnes ont été vaccinées en Russie, soit un peu moins de trois pour cent de la population de l’empire géant. 6,3 millions de personnes ont jusqu’à présent reçu le premier des deux volets de la vaccination.

17h15 : La Cour constitutionnelle laisse l’ordonnance Corona actuelle en vigueur.

L’ordonnance Corona actuelle de la Bavière reste pleinement en vigueur, y compris les restrictions qui continuent de s’appliquer dans les hotspots. Dans une décision publiée lundi, la Cour constitutionnelle bavaroise a refusé de suspendre certaines dispositions par une injonction temporaire.

Les pétitionnaires avaient intenté un procès populiste contre les exigences de Corona qui s’appliquent en principe ou seulement lorsque le seuil d’une incidence de 100 sur sept jours est dépassé. Selon le tribunal, ils avaient fait valoir que la réglementation sur l’enseignement à distance dans les écoles, la fermeture des crèches, l’interdiction d’ouvrir certains établissements commerciaux et de services et le maintien de la fermeture d’établissements de restauration et culturels étaient contraires aux droits fondamentaux.

Cependant, la Cour constitutionnelle a refusé d’émettre une injonction provisoire. Après un examen sommaire, il n’y avait pas lieu de supposer que l’action populaire serait évidemment couronnée de succès sur le fond. “Au stade actuel, il n’apparaît pas que les dispositions contestées puissent être manifestement inconstitutionnelles en raison de leur contenu réglementaire.”

17h00 : Le verrouillage en Allemagne est prolongé jusqu’au 18 avril.

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des États fédérés ont convenu, lors de consultations, de prolonger le confinement jusqu’au 18 avril, selon les rapports de plusieurs agences de presse. Cela n’a pas été contesté, selon les rapports des consultations de la chancelière Angela Merkel avec les 16 premiers ministres des États fédérés.

16h00 : Söder insiste sur le ” frein d’urgence ” au niveau du comté.

Le ministre-président de la Bavière, Markus Söder, insiste dans les discussions entre les ministres-présidents, selon des informations provenant des cercles de participants, pour que le “frein d’urgence” à une incidence de 100 sur sept jours ne s’applique pas à l’ensemble du Land, mais uniquement au niveau des comtés. Il avait contredit le maire de Hambourg, Peter Tschentscher, qui avait proposé d’introduire des mesures plus strictes en cas de valeur supérieure à 100 dans l’ensemble du Land concerné. Söder, a-t-il dit, veut garder ouverts les comtés dont l’incidence est inférieure à 100 ou même à 50. Par conséquent, une “mise en œuvre régionale” était importante.

15.50 Horloge : Scholz prévoit à nouveau 81,5 milliards d’euros de nouvelles dettes pour 2022

En raison de la crise de Corona, le ministre des finances Olaf Scholz (SPD) veut contracter une nouvelle dette d’environ 81,5 milliards d’euros l’année prochaine. Selon les rapports du ministère des finances lundi, un budget supplémentaire avec 60,4 milliards d’euros de dette supplémentaire est également prévu pour l’année en cours 2021.

14h45 : Un employé de la clinique meurt après avoir été vacciné à Corona

Un employé de la clinique d’Immenstadt est tombé gravement malade peu après une vaccination Corona et est décédé hier. Cette annonce a été faite par le district d’Oberallgäu et l’association des cliniques de Kempten. La femme avait récemment reçu le premier vaccin Astrazeneca. Un lien de causalité avec le vaccin n’est pas exclu, dit-on à l’hôpital. Afin de clarifier définitivement la cause du décès, le corps sera autopsié. Le département sanitaire d’Oberallgäu a informé le ministère bavarois de la santé de l’incident dès que les circonstances ont été connues, explique le district.

L’Institut Paul Ehrlich, qui est chargé de gérer les complications liées à la vaccination, a déjà été informé par la clinique. Le ministère de la Santé a déjà demandé à l’Institut Paul-Ehrlich et à la Commission permanente des vaccinations si le vaccin d’Astrazeneca devait être administré en priorité aux personnes de plus de 60 ans, par exemple. – L’employée décédée avait moins de 55 ans, elle travaillait comme assistante sanitaire et infirmière à la clinique d’Immenstadt.

14 h 40 : Johnson : la troisième vague du continent se fera sentir aussi.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’attend à ce que le Royaume-Uni soit également touché par la troisième vague de coronavirus sur le continent européen. L’homme politique conservateur s’est exprimé lundi lors de la visite d’une entreprise à Preston, dans le nord de l’Angleterre. “Les habitants de ce pays ne doivent pas se faire d’illusions. L’expérience montre qu’une vague qui frappe nos amis atterrira aussi sur nous”, a déclaré M. Johnson. C’est pourquoi, a-t-il dit, le programme de vaccination se poursuivra à plein régime. Le développement et la production de vaccins sont des projets internationaux qui nécessitent une coopération internationale, a-t-il souligné.

14h30 : 3000 encore : le nombre de patients covidés dans les unités de soins intensifs augmente.

Après un premier relâchement prudent de la pandémie, le nombre de patients atteints de la maladie de Corona dans les unités de soins intensifs d’Allemagne a de nouveau augmenté. Avec plus de 3000 lits occupés, la charge actuelle est à nouveau aussi élevée qu’aux heures de pointe de la première vague du printemps 2020, selon le registre de l’Association interdisciplinaire allemande pour les soins intensifs et la médecine d’urgence (Divi).

“Nous entamons maintenant la troisième vague dans les unités de soins intensifs et à un niveau très élevé. Nous avions déjà lancé un avertissement à ce sujet fin février et cela nous inquiète beaucoup”, a déclaré Gernot Marx, président de Divi. Selon les données de Divi, 3 145 patients du Covid 19 ont été traités dans les unités de soins intensifs allemandes lundi. “Nous nous attendons à une augmentation rapide du nombre de patients dans les semaines à venir, car la vague de patients en soins intensifs suit toujours de deux à trois semaines celle des infections”, a ajouté M. Marx. Il a ajouté qu’il ne serait donc possible de modifier les chiffres que pour la période à partir de la mi-avril.

13h54 : Les dirigeants lituaniens vaccinés contre Corona avec Astrazeneca

En Lituanie, les dirigeants politiques du pays ont été vaccinés contre la Corona devant les caméras. Le président Gitanas Nauseda et la chef du gouvernement Ingrida Simonyte ont chacun reçu la première des deux doses du vaccin d’Astrazeneca à Vilnius. Il s’agissait de démontrer la confiance dans le médicament après l’arrêt temporaire des vaccinations Corona. La présidente du Parlement, Viktorija Cmilyte-Nielsen, et le ministre de la Santé, Arunas Dulkys, devaient également recevoir un vaccin de protection lundi.

La Lituanie, comme de nombreux autres pays européens, avait temporairement suspendu les vaccinations avec le vaccin d’Astrazeneca la semaine précédente afin de vérifier les éventuels effets secondaires. Une fois autorisé par l’Agence européenne des médicaments, le médicament sera à nouveau injecté dans le pays balte de l’UE.

13 h 50 : Giffey en faveur de tests de Corona à l’échelle nationale, y compris pour les enfants en crèche.

La ministre fédérale de la Famille Franziska Giffey (SPD) a demandé que les tests Corona soient effectués dans tout le pays, y compris pour les enfants Kita. “Les niveaux d’incidence chez les enfants des crèches ont manifestement augmenté ces derniers jours”, a déclaré Giffey à Berlin. Il est donc nécessaire de prendre en compte tous les âges dans les auto-tests réalisés dans les écoles et les crèches. Dans ce contexte, les enfants des crèches “doivent faire l’objet d’une plus grande attention”.

Il ne suffisait pas de tester régulièrement les adultes et le personnel des établissements, a expliqué M. Giffey. “Si nous voulons maintenir l’accueil de jour à Kitas et dans les crèches, nous ne pourrons pas éviter de tester également les enfants.” Les parents doivent s’en charger avant de visiter l’établissement.

13 h 44 : La chancellerie d’État appelle les demandes de BLLV à un mauvais style.

Le chef de la Chancellerie d’Etat Florian Herrmann (CSU) n’a aucune sympathie pour l’annonce faite par l’association d’enseignants BLLV selon laquelle les éducateurs non vaccinés ne pourront pas retourner en classe après les vacances de Pâques. “L’ultimatum est un mauvais style”, a déclaré le coordinateur bavarois de Corona, surtout lorsqu’il est adressé à l’employeur. Tout le monde ne pouvait pas s’arrêter de travailler simplement parce qu’il n’avait pas encore été vacciné.

M. Herrmann a évoqué, par exemple, la situation des agents de police qui, contrairement aux enseignants, ont souvent des contacts physiques avec des étrangers au cours de leurs missions – et ces agents ont continué à travailler, avec ou sans vaccination.

Le plus grand syndicat d’enseignants de Bavière avait déjà écrit dans une lettre au ministre-président Markus Söder (CSU) : “Si les enseignants et tous les employés des écoles doivent remettre les pieds à l’école le 1er jour de classe après les vacances de Pâques, chacun doit avoir reçu une offre de vaccination à l’avance.” Sinon, les personnes concernées ne pourraient proposer qu’un enseignement à distance. La vaccination doit précéder l’ouverture, ont-ils dit.

13 h 38 : Fermeture partielle de dix jours en Bulgarie.

Un confinement partiel est à nouveau en vigueur en Bulgarie depuis lundi en raison de l’augmentation inquiétante du nombre de cas de Corona. Les restaurants et les cafés, les gymnases et les centres sportifs ainsi que les crèches, les écoles et les universités fermeront leurs portes jusqu’à la fin du mois de mars – pour la troisième fois depuis le début de la pandémie de Corona. Les théâtres, les cinémas et les musées, ainsi que les grands magasins non alimentaires, ont également été contraints de fermer. Les pubs et les magasins ont encore accueilli des clients pendant le week-end. La plupart des restrictions sur le Corona n’ont été levées dans le pays de l’UE qu’au début du mois de mars.

Le pays des Balkans a enregistré 483 nouvelles infections pour 100 000 personnes en deux semaines, selon les chiffres officiels de jeudi dernier. La Bulgarie figure depuis dimanche sur la liste des zones à forte incidence de l’Allemagne. La capitale, Sofia, ainsi que les régions de Burgas et de Varna, sur la mer Noire, font partie des points chauds.

13 h 22 : L’industrie du tourisme s’oppose à la quarantaine obligatoire pour les voyageurs de retour au pays

L’industrie du tourisme craint que le gouvernement fédéral et les gouvernements des États fédérés ne décident d’une quarantaine obligatoire pour les personnes rentrant de vacances. Dans une lettre adressée au gouvernement fédéral par les associations de lobbying DRV et BDL, on peut lire : “De l’avis de l’industrie du voyage et de l’aviation, une telle décision serait disproportionnée, non intentionnelle et surchargerait également les autorités sanitaires.”

Si les politiciens devaient tout de même mettre en œuvre cette mesure, une compensation serait nécessaire pour l’industrie, a-t-il déclaré, car l’activité s’est presque totalement arrêtée depuis mars 2020. Les aides d’État précédentes ne couvraient qu’une partie des coûts : “La décision proposée mettrait en danger des dizaines de milliers d’emplois et menacerait l’existence des entreprises en difficulté.

La résolution, maintenant débattue, d’une quarantaine obligatoire de facto “vise manifestement, entre autres, à empêcher les voyages de Pâques à Majorque”, ont critiqué DRV et BDL. Les associations de lobbyistes ont souligné que l’incidence à Majorque est très faible et que les exigences sont très strictes.

13.14 : Sonnerie de cloches et croix de craie pour les victimes de Corona en République tchèque

La République tchèque a commémoré les victimes de la pandémie du virus Corona, un an après son déclenchement. À midi, les cloches des églises ont sonné dans tout le pays. Les églises et une initiative citoyenne l’avaient demandé. Selon les chiffres officiels, plus de 24 800 personnes qui avaient été testées positives au virus du Sars-CoV-2 sont décédées à ce jour. Cet État membre de l’UE compte environ 10,7 millions d’habitants.

Des milliers de croix de craie sont apparues sur une place centrale de Prague ce matin pour commémorer les morts. L’initiative civique anti-gouvernementale “Un million de moments pour la démocratie” était à l’origine de l’action sur la place de la vieille ville. “Beaucoup d’entre eux sont morts inutilement”, a écrit son président Benjamin Roll sur Twitter. Le gouvernement en porte la responsabilité.

13 h 01 : L’ancien chancelier Schröder appelle à l’utilisation de Spoutnik V.

L’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder appelle à tester, approuver et utiliser rapidement le vaccin russe Corona Sputnik V. “Il faut laisser l’idéologie de côté et dire : nous prendrons ce que nous pouvons obtenir et ce qui nous aide”, a déclaré M. Schröder lors de la vidéocast “19 – die Chefvisite”. Surtout, l’Agence européenne des médicaments (EMA) “devrait avancer plus rapidement”.

Schröder a reproché au gouvernement allemand de “ne pas avoir constitué une réserve nationale de vaccination” : “Des erreurs ont été commises à ce niveau.” La bureaucratie de l’UE était “surchargée” pour fournir des vaccins à tous les États membres. En outre, c’était une erreur de ne pas se concentrer sur une stratégie de test et de recherche de contacts. Au vu du nombre croissant d’infections, la Conférence des ministres-présidents qui se réunit aujourd’hui avec la chancelière Merkel (CDU) n’aura probablement à se prononcer que sur “un renforcement au moins régional du verrouillage”.

12.48 : Le ministère de la santé a besoin de 5,86 milliards d’euros supplémentaires

Le ministère fédéral de la santé a demandé au ministère des finances une dépense supplémentaire d’environ 5,86 milliards d’euros pour faire face à la pandémie de Corona. Selon l’agence de presse Reuters, cela ressort d’une soumission du ministère des finances à la commission du budget du Bundestag. Selon le projet, jusqu’à 3,3 milliards d’euros doivent être dépensés pour les tests dits “citoyens” et d’autres dépenses de test à la charge du gouvernement fédéral. Environ 1,5 milliard d’euros ont été budgétisés pour le remboursement des vaccinations dans les cabinets médicaux au cours des mois d’avril à juin. Pour le mois d’avril, un total de 3,5 millions de vaccinations dans les cabinets médicaux est prévu. Ce nombre doit passer à 7,5 millions de vaccinations par semaine en juin. En outre, un milliard d’euros a été prévu pour le versement de nouvelles indemnités aux hôpitaux.

12:29 : La Haute Cour administrative annule les restrictions dans le commerce de détail en NRW

Le tribunal administratif supérieur (OVG) de Rhénanie-du-Nord-Westphalie à Münster a partiellement annulé les restrictions Corona dans le commerce de détail. Comme l’a annoncé le tribunal, la limite de clients par mètre carré ainsi que la prise de rendez-vous précédemment requise seront abandonnées avec effet immédiat. Selon la Cour, le règlement “dans sa forme actuelle” viole le principe constitutionnel d’égalité de traitement.

Conformément à l’ordonnance de protection de Corona en vigueur dans l’État, tous les détaillants ont pu rouvrir leurs portes depuis le 8 mars. Pour les magasins précédemment exemptés de fermeture, comme les supermarchés, l’ordonnance autorise un client par dix ou vingt mètres carrés de surface de vente. Dans le reste du commerce de détail de NRW, en revanche, l’accès était limité à un client par 40 mètres carrés, sous réserve d’un rendez-vous préalable. L’OVG a maintenant suspendu cette réglementation.

Dans le cas de la lutte contre la pandémie, explique la Cour, le législateur dispose d’une marge de manœuvre. Toutefois, le législateur a dépassé sa marge de manœuvre lorsqu’il n’y avait pas de raison plausible pour une différenciation supplémentaire. La décision est sans appel.

12:25 p.m. : D’autres domaines skiables terminent une saison qui n’a jamais commencé.

Après les domaines skiables de l’Allgäu et de Garmisch-Partenkirchen, les domaines de Sudelfeld, Spitzingsee et Brauneck ont eux aussi définitivement annulé leur saison. Étant donné que de nouvelles mesures d’ouverture sont probablement hors de question avec l’augmentation des chiffres d’infection en Bavière, il n’y aura plus de ski dans les zones Alpen Plus, a annoncé l’association lundi.

“Le fait que l’on en arrive à une fermeture d’un mois et que nous ne soyons pas autorisés à offrir nos services du tout cette saison d’hiver n’était pas prévu et nous ne nous y serions jamais attendus”, a déclaré Peter Lorenz, porte-parole de l’association Alpen Plus : “C’est vraiment amer et cela nous fait mal à l’âme, d’autant plus qu’avec les conditions d’enneigement de cette année dans nos régions, il se passe beaucoup de choses malgré l’interdiction d’exploitation.” Les clients des forfaits de ski saisonniers seront remboursés ou pourront transférer leur forfait à la saison suivante.

12 h 11 : Économistes – Un blocage plus long freine la reprise.

La prolongation attendue du blocage jusqu’au 18 avril retarde la reprise économique en Allemagne, selon les économistes. “La reprise qui était en fait attendue au printemps est maintenant plus susceptible de commencer au début de l’été”, a déclaré Stefan Schneider, économiste en chef de la Deutsche Bank pour l’Allemagne, à l’agence de presse Reuters. Bien qu’il y ait encore une chance de croissance notable au cours du deuxième trimestre à venir, même avec un verrouillage prolongé jusqu’au 18 avril, il a déclaré. “Cependant, il est peu probable qu’il soit aussi fort que nous le pensions au départ.” Il a déclaré qu’il s’attendait maintenant à ce que le produit intérieur brut n’augmente que de deux pour cent par rapport au trimestre précédent. Auparavant, les économistes de la Deutsche Bank avaient tablé sur une augmentation deux fois plus forte.

“Nous allons encore connaître quelques semaines de hauts et de bas”, a déclaré Claus Michelsen, responsable de la recherche économique à l’Institut allemand de recherche économique (DIW). Le pic de la vague d’infection devrait être atteint après les vacances de Pâques avant de se calmer. “À partir d’août, nous pensons qu’une reprise plus durable est possible, une fois que le stop and go de l’économie aura pris fin”, a déclaré M. Michelsen. Il prévoit également une croissance de deux pour cent au deuxième trimestre, après une forte baisse d’environ un et demi pour cent au premier trimestre sortant.

11 h 32 : Pas de supporters lors du match au sommet Leipzig vs. Munich

Les espoirs de voir les supporters revenir pour le match de football de première division entre le RB Leipzig et le Bayern Munich à Pâques ont été anéantis pour le moment. Le maire de Leipzig, Burkhard Jung, a déclaré lundi qu’il était “complètement illusoire à l’heure actuelle de jouer au football en Saxe devant des spectateurs”. Ce n’est pas envisageable dans les prochaines semaines.” Le politicien du SPD faisait aussi explicitement référence au duel du 3 avril, où il était prévu d’admettre 999 spectateurs dans le cadre d’un projet modèle. M. Jung s’est toutefois référé à l’ordonnance de protection de Saxon Corona en vigueur, qui ne permet pas un retour rapide des supporters.

11:12 : Spahn : Neuf pour cent des Allemands ont été vaccinés au moins une fois.

Selon le gouvernement allemand, neuf pour cent des Allemands ont maintenant été vaccinés au moins une fois, soit plus de 7,5 millions de citoyens. Une protection complète après la deuxième vaccination aurait 3,3 millions, écrit le ministre de la Santé Jens Spahn sur Twitter. Selon le rapport, environ 8,5 millions de doses de Pfizer/Biontech, 1,9 million de doses d’Astrazeneca et 410 000 doses de Moderna ont été vaccinées jusqu’à présent.

11 h 11 : Le nombre d’animaux domestiques touchés par la pandémie augmente de près d’un million

Le nombre d’animaux de compagnie a augmenté de près d’un million pendant la pandémie, pour atteindre près de 35 millions. C’est probablement aussi pour cette raison que les consommateurs allemands ont dépensé beaucoup plus d’argent pour leurs animaux de compagnie au cours de l’année Corona 2020. Dans l’ensemble, les ventes de l’industrie allemande des animaux de compagnie ont augmenté d’un bon 5 % pour atteindre environ 5,5 milliards d’euros, comme l’ont annoncé lundi l’Industrieverband Heimtierbedarf (IVH) et le Zentralverband Zoologischer Fachbetriebe Deutschlands (ZFF). La pandémie a eu un impact notable sur le développement, a souligné le président du ZFF, Norbert Holthenrich. “Pour de nombreuses personnes, les animaux de compagnie sont des membres de la famille pour la santé desquels les propriétaires sont prêts à dépenser de l’argent.

11:07 : Projet : Proposition de quarantaine obligatoire pour les rapatriés de vacances.

Au cours de leurs consultations, le gouvernement fédéral et les gouvernements des États fédérés discuteront également des éventuelles exigences de quarantaine pour les voyages à l’étranger. C’est ce qui ressort d’un nouveau projet de consultation dont dispose l’agence de presse Reuters. Le projet mentionne plusieurs options pour le sujet controversé des voyages : “Les voyages, en particulier les voyages de vacances à l’étranger, doivent être … indépendamment de l’incidence dans le pays de destination, être soumis à une quarantaine épidémiologique et à des tests obligatoires avant le retour et à l’entrée en République fédérale d’Allemagne”, peut-on lire dans une version. Dans une deuxième version, de moindre portée, il est indiqué que le gouvernement fédéral “devrait décider rapidement, dans le cadre des possibilités légales, dans quels cas une obligation de test et dans quels cas une quarantaine à l’entrée est nécessaire, indépendamment des incidences dans le pays de destination”. Cela pourrait également affecter les voyages à Majorque.

10 h 52 : Patron de Kik : une nouvelle fermeture du commerce serait une ” catastrophe totale “.

Le patron du détaillant de vêtements à prix réduits Kik s’attend à des mois de conséquences pour l’entreprise, même après la fin complète des restrictions. “Même si tout revenait à la normale dès demain, il nous faudrait au moins un an et demi pour remettre nos processus en ordre”, a déclaré Patrick Zahn à la chaîne de télévision NTV, selon la version éditoriale. Pour l’instant, a-t-il dit, des millions sont versés pour des espaces de stockage afin que les produits ne soient pas jetés. Cet argent manque pour les investissements dans la numérisation et les expansions, par exemple. Une nouvelle fermeture du commerce serait une “catastrophe totale”, déclare M. Zahn à la chaîne.

10.24 : Le commissaire au tourisme défend la libération de Majorque

Le commissaire au tourisme du gouvernement allemand, Thomas Bareiß, défend la levée de l’avertissement aux voyageurs pour Majorque. Un avertissement n’est plus approprié en raison de l’incidence qui y est de moins de 30 cas pour 100 000 habitants, déclare M. Bareiß à la chaîne Phoenix, selon la version éditoriale. Un voyage à Majorque est sûr, a-t-il dit. “Pour moi, il était amer que nous rendions Majorque possible et qu’il n’y ait plus d’avertissement de voyage là-bas, mais l’hôtel de la Forêt-Noire ou l’hôtel de la mer Baltique doivent rester fermés.”

10:24 : Grütters : prioriser la culture dans les ouvertures

À la lumière des restrictions actuelles de Corona, la ministre d’État à la culture Monika Grütters (CDU) a demandé que “la culture soit considérée comme prioritaire dans toutes les stratégies d’ouverture.” En particulier en ces temps, la culture est nécessaire en tant qu’espace de débat démocratique et d’échange social, a expliqué M. Grütters lundi à Berlin.

10h22 : Troisième vague Corona : beaucoup plus de personnes infectées.

La situation de l’infection en Allemagne se détériore rapidement. Récemment, près de 60 % de personnes supplémentaires ont été infectées par le virus corona par rapport à il y a deux semaines. L’Institut Robert Koch a indiqué lundi matin que l’incidence sur 7 jours – c’est-à-dire le nombre de nouvelles infections pour 100 000 habitants et par semaine – était de 107,3. C’est le niveau le plus élevé depuis le 26 janvier. Il y a quinze jours, l’incidence était de 68,0. L’incidence de l’infection avait jusqu’à présent atteint un pic autour de Noël. Ensuite, les chiffres ont considérablement diminué jusqu’à la mi-février environ. L’une des raisons de cette nouvelle augmentation – malgré les mesures de verrouillage – est probablement la variante B.1.1.7 de Corona, plus infectieuse et probablement aussi un peu plus dangereuse, qui domine désormais l’incidence des infections en Allemagne.

Les experts craignent que le soulagement saisonnier tant attendu au printemps grâce à la variante soit plus faible qu’espéré. En principe, les facteurs environnementaux tels que les rayons UV et les températures plus élevées, ainsi que le fait de passer plus de temps à l’extérieur pendant la saison chaude, contribuent à ralentir l’incidence de l’infection, a déclaré le virologue Ulf Dittmer à la Deutsche Presse-Agentur. “Cet avantage pourrait maintenant – et c’est un peu un danger – être dévoré par les mutants.”

10 h 17 : Johnson s’entretient avec l’UE au sujet de l’approvisionnement en vaccins.

Dans le conflit qui oppose l’UE à une éventuelle interdiction des exportations de vaccins Corona vers le Royaume-Uni, le Premier ministre britannique Boris Johnson cherche maintenant à entamer des discussions. M. Johnson prévoit de faire pression sur la chancelière Angela Merkel et le président français Emmanuel Macron avant le sommet européen de cette semaine pour qu’ils ne bloquent pas les exportations, a rapporté la BBC lundi. La secrétaire d’État à la santé, Helen Whately, a déclaré à la BBC Radio 4 qu’aucun pays, y compris l’UE, ne devrait autoriser “le nationalisme ou le protectionnisme en matière de vaccins”. Le week-end dernier, Ursula von der Leyen, chef de la Commission européenne, avait menacé d’imposer de nouvelles restrictions à l’exportation en raison de la pénurie de vaccin Corona dans l’UE.

10:14 : Représentant des patients : plus d’attention à la santé mentale à l’avenir

Selon le commissaire aux patients et aux soins du gouvernement du Land de Bavière, Peter Bauer, les besoins en matière de santé mentale des personnes doivent être davantage pris en compte lors de futures pandémies ou de nouvelles vagues coronaires. Après la santé physique, la santé mentale est le bien suprême, a souligné M. Bauer lundi à Munich. Après un an d’état d’urgence permanent, le représentant des patients a attiré l’attention sur les conséquences psychologiques des événements passés. Aucun autre événement de ces dernières décennies n’a autant touché la population allemande que la pandémie actuelle. Les mesures de distanciation sociale et physique, de confinement et de quarantaine prises dans le monde entier ont laissé des traces évidentes. Non seulement sur ceux qui ont contracté ou sont morts du Covid-19, “mais aussi sur les âmes de nombreux citoyens”, a déclaré M. Bauer. Pour les personnes en détresse émotionnelle, il existe donc un nouveau point de contact à l’échelle de la Bavière. Depuis le 1er mars, le service de crise des districts bavarois a été étendu à l’ensemble de l’État libre et peut être joint gratuitement au 0800 / 655 3000.

10.07 : Espagne : menace d’une quatrième vague après Pâques ?

L’Espagne a déjà connu sa troisième vague féroce de Corona après Noël – et grâce à des restrictions initiales et autres strictes variant d’une région à l’autre, elle est parvenue à la maîtriser raisonnablement. L’incidence sur sept jours est passée d’une moyenne d’un peu plus de 400 à environ 60 dans tout le pays. Mais dans certaines parties du pays, les chiffres commencent à remonter, y compris dans les régions de vacances. Les experts préviennent que l’Espagne pourrait être au début d’une quatrième vague.

09.43 : La Thaïlande commence les essais sur l’homme avec un vaccin national

Des essais sur l’homme ont commencé en Thaïlande avec un vaccin développé dans le pays. Selon le ministère de la santé, elle vise à donner au gouvernement une plus grande marge de manœuvre dans la politique de vaccination. “Le vaccin, qui est fabriqué par des Thaïlandais pour des Thaïlandais, devrait être utilisé l’année prochaine”, a déclaré Piyasakol Sakolsatayadorn, président de la direction de l’université Mahidol.

09.30 : Bedford-Strohm : Un meilleur soutien pour les jeunes lors de la pandémie

Selon l’évêque bavarois Heinrich Bedford-Strohm, il faut accorder une plus grande attention aux charges particulières que les restrictions Corona font peser sur les enfants et les jeunes. Une année de pandémie est beaucoup plus intense dans la vie d’un jeune que dans celle des autres groupes d’âge, parce qu’il franchit d’énormes étapes de développement en très peu de temps, a déclaré l’évêque lundi dans son rapport au synode de l’État protestant, présenté en ligne. Il incombe à chaque adulte, ainsi qu’à l’Église en tant que communauté chrétienne, de faire tout ce qui est en son pouvoir pour que les restrictions et les incertitudes des enfants et des jeunes n’entraînent pas de “dommages internes permanents”, a déclaré l’évêque, qui est également président du Conseil de l’Église évangélique d’Allemagne (EKD).

09.10 : Le président de l’Association des villes appelle à une “formule intelligente” au lieu d’une incidence rigide

Le président de l’association des villes bavaroises, Burkhard Jung, a critiqué l’adhésion à des valeurs d’incidence rigides. Comme base, à partir du moment où les mesures de corona sont renforcées, il faut une formule intelligente, a-t-il déclaré lundi avant la réunion de l’État fédéral à Bayern 2 “radioWelt”. Avant tout, le taux de vaccination est central, a-t-il dit. “Plus les personnes âgées de 80 et 70 ans sont vaccinées, moins les unités de soins intensifs sont sollicitées, le taux de mortalité diminue et, par conséquent, l’incidence seule ne peut plus être significative”, a déclaré M. Jung. Si vous mettez ces valeurs en relation avec l’incidence, vous pouvez agir et vivre beaucoup mieux aujourd’hui qu’en avril 2020 avec une incidence de 100, car le système de santé n’est pas aussi surchargé, a déclaré le président du conseil municipal.

09.07 : Les nouvelles infections par Corona aux États-Unis sont en baisse.

Le nombre de nouvelles infections par Corona continue de diminuer aux États-Unis. Les autorités ont signalé un total de 33 243 nouveaux cas pour la journée de dimanche, selon les données de l’Université Johns Hopkins (JHU) de Baltimore, lundi matin (CET). Le dimanche de la semaine précédente, 38 222 nouvelles infections avaient été enregistrées. Le nombre de nouveaux décès avec une infection confirmée par le coronavirus était de 430, contre 579 une semaine auparavant. Avec plus de 542 000 décès et 29,8 millions d’infections, les États-Unis sont le pays le plus touché par la pandémie de coronavirus en termes absolus. Cependant, plus de 81,4 millions de personnes ont maintenant été vaccinées au moins une fois. Au total, les États-Unis ont une population d’un peu moins de 330 millions d’habitants.

08:59 : Des responsables de la santé publique se plaignent du manque de personnel dans les bureaux de santé publique

Les médecins de santé publique en Allemagne continuent de critiquer la dotation en personnel des bureaux de santé publique. Le personnel spécialisé est “très difficile à obtenir”, a déclaré la présidente des médecins du service de santé publique, Ute Teichert, au “Rheinische Post” lundi. Elle a déclaré que cela était particulièrement vrai pour les médecins, qui “sont toujours mieux payés dans les hôpitaux et les cabinets que dans les services de santé publique”. C’est une raison majeure pour laquelle nous ne faisons pas de progrès en termes de personnel.” Dans la perspective des consultations fédérales et étatiques qui se tiendront lundi après-midi sur la manière de gérer la crise de Corona, M. Teichert a déclaré que si les incidences “continuent à augmenter, la recherche des contacts redeviendra difficile pour les services de santé”.

08.55 : Le commissaire français chargé des vaccinations espère un retour à la normale d’ici l’été.

En France, le commissaire aux vaccinations, Alain Fischer, espère que le pays retrouvera une vie “normale” d’ici l’été ou l’automne. Cela permettra d’accélérer la campagne de vaccination, déclare M. Fischer à la chaîne de télévision BFM. Dans le même temps, il critique le carnaval non autorisé organisé dimanche à Marseille, qu’il juge “totalement irresponsable”.

08.33 : Les ventes dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration ont chuté.

Les hôtels et les restaurants sont parmi les plus durement touchés par les restrictions dues à la pandémie de Corona. De mars 2020 à janvier 2021, les ventes de l’industrie hôtelière ont chuté de 47,1 % par rapport à la même période de l’année dernière, selon l’Office fédéral de la statistique à Wiesbaden, lundi. Le nombre d’employés a diminué de 19,2 % au cours de cette période. Avant la crise de Corona, le chiffre d’affaires de l’industrie hôtelière était de près de 100 milliards d’euros – en 2018, il était de 98,3 milliards d’euros, environ 65 milliards d’euros dans la restauration et environ 33 milliards d’euros dans les établissements d’hébergement.

08.22 : Etude : efficacité du vaccin d’Astrazeneca à 79%.

Le vaccin Covid-19 mis au point par l’Université d’Oxford et la société pharmaceutique britannique Astrazeneca présente une efficacité de 79 % dans une vaste étude menée aux États-Unis. Dans le même temps, il est efficace à cent pour cent contre les maladies graves nécessitant une hospitalisation, selon les données de l’étude. L’Allemagne avait entre-temps interrompu les vaccinations avec le vaccin d’Astrazeneca après des rapports faisant état de caillots sanguins. Le vaccin n’a pas encore été approuvé aux États-Unis.

07.20 : Weil demande de revoir la possibilité de voyages à Majorque

Le Premier ministre de Basse-Saxe, Stephan Weil, demande une révision de la possibilité de se rendre à Majorque. Il faudra discuter lors de l’état fédéral si la décision de ne plus classer Majorque comme zone à risque est “gravée dans le marbre”, déclare le politicien du SPD. En même temps, il suggère dans le ZDF la possibilité de “vacances sans contact” dans son propre pays. Les vacances comme l’autosuffisance devraient être possibles ici.

07.09 heures : Ramelow critique les compagnies aériennes à cause des vols de Majorque

Le Premier ministre de Thuringe, Bodo Ramelow, a critiqué les compagnies aériennes qui proposent des voyages à Majorque dans le contexte actuel de pandémie. Cela est particulièrement problématique pour les entreprises qui ont reçu des aides publiques lors de la crise de Corona, a déclaré le politicien de gauche sur la radio Deutschlandfunk. Il n’a pu que secouer la tête en constatant que la Suisse venait de déclarer la Thuringe zone à haut risque en raison des taux d’infection élevés, mais que les Thuringiens pouvaient s’envoler pour Majorque en vacances au même moment. Mme Ramelow invite également les entreprises à tester elles-mêmes leurs employés. Il serait heureux “si toutes les entreprises s’y mettaient”.

06.49 : Brinkhaus : les Etats doivent tirer le ” frein d’urgence “.

Le chef de file de la fraction syndicale, Ralph Brinkhaus, a demandé aux Länder de mettre en œuvre ” de manière conséquente et sans exception ” le ” frein d’urgence ” sur les assouplissements des fermetures convenus au début du mois de mars. “Les premiers ministres des Länder ont maintenant la responsabilité d’empêcher une nouvelle augmentation des chiffres et donc des malades et des morts”, a déclaré le politicien de la CDU. “Nous sommes maintenant probablement dans la phase la plus critique de la pandémie”. Les détentes dans les voyages de Pâques s’interdisent donc. “Au contraire, les mesures de confinement doivent – aussi problématique que cela soit – être prolongées une fois de plus. Sinon, l’été sera très difficile pour nous tous.”

05:23 : 7 709 nouvelles infections – l’incidence passe à 107,3

L’Institut Robert Koch (RKI) a signalé 7 709 nouvelles infections lundi. C’est 1 105 cas de plus que le lundi de la semaine précédente. L’incidence sur sept jours passe de 103,9 le jour précédent à 107,3. Le chiffre indique combien de personnes pour 100 000 habitants ont contracté le coronavirus au cours des sept derniers jours. Cinquante personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures en rapport avec le Covid-19. Au total, plus de 2,667 millions de personnes en Allemagne ont été testées positives au coronavirus jusqu’à présent.

05.00 : L’Autriche décide de la poursuite de la stratégie corona

L’Autriche décidera aujourd’hui de la suite de sa stratégie face à la pandémie de Corona. Hier encore, le ministre de la Santé, Rudolf Anschober, avait souligné la dégradation de la situation, notamment dans les unités de soins intensifs des provinces de l’Est. Là-bas, la variante britannique du virus, plus contagieuse, est responsable de 95 % de toutes les nouvelles infections. Le projet initial du gouvernement d’ouvrir au moins les restaurants en plein air dans tout le pays à Pâques semble donc ne plus être d’actualité. Au contraire, elle pourrait aboutir à des mesures différentes selon les régions et adaptées à la situation d’infection.

05:00 : 6.500 personnes célèbrent le carnaval non autorisé à Marseille

Quelque 6 500 personnes ont pris part à un défilé de carnaval non autorisé dans la ville portuaire de Marseille, dans le sud de la France. Beaucoup d’entre eux ne portaient pas de masque de protection, a rapporté l’agence de presse AFP. La police a déclaré que l’événement était totalement irresponsable. Des agents sont intervenus dans la soirée près du Vieux-Port, dans le centre ville, pour disperser l’événement, selon le rapport.

05.00 : Association professionnelle : mettre le chiffre de l’incidence derrière nous.

L’association commerciale allemande a émis des critiques massives à l’encontre de la politique de Corona avant la conférence des ministres-présidents. “La confusion nationale des différentes mesures doit prendre fin”, a déclaré le directeur général Stefan Genth au journal “Bild”. Il a ajouté qu’il était nécessaire de dépasser le chiffre de l’incidence et d’inclure des aspects tels que des taux de dépistage plus élevés et l’utilisation de lits de soins intensifs. De nombreux détaillants se sont battus pour leur existence. Le risque d’infection dans le secteur du commerce de détail est faible. Les concepts fonctionnels sont là, il faut maintenant une nouvelle stratégie d’ouverture.

03.15 : Les médecins de soins intensifs demandent un confinement plus strict

Les médecins des services de soins intensifs allemands insistent sur un confinement plus strict avec des interdictions de contact plus rigoureuses, avant les consultations entre les États et la chancelière Angela Merkel (CDU). “Je m’attends à ce que les premiers ministres des Länder et le chancelier se mettent d’accord ce lundi sur des mesures de resserrement uniformes et très simples à l’échelle nationale”, a déclaré Christian Karagiannidis, le directeur scientifique du registre des soins intensifs Divi, selon un rapport préliminaire du journal Rheinische Post. Selon lui, il est essentiel que tous les pays appliquent les mêmes mesures et qu’elles soient faciles à comprendre. Il appelle à un retour à un confinement plus strict qu’au début du mois de mars et à la fermeture des écoles et des garderies jusqu’à ce que des installations de test suffisantes soient disponibles, ainsi qu’à une restriction “massive” des possibilités de contact. Il a déclaré que le rythme actuel des contagions ferait en sorte que “les unités de soins intensifs soient surchargées en avril et mai”.

02.50 : Enquête : la confiance dans le vaccin d’Astrazeneca chute en Europe

Selon un sondage, la confiance dans la sécurité du vaccin d’Astrazeneca a continué de chuter en Allemagne, en Espagne, en France et en Italie. Selon l’enquête de l’institut de sondage YouGov, 55 % des Allemands considèrent que le vaccin n’est pas sûr, tandis que moins d’un tiers le considère comme sûr. Fin février déjà, les Européens s’étaient montrés plus hésitants à l’égard du vaccin que ceux de Biontech/Pfizer et Moderna. L’arrêt des vaccinations avec le vaccin du fabricant suédo-britannique en raison d’inquiétudes concernant la formation de caillots sanguins a contribué à détériorer la perception du public en matière de sécurité, a-t-il ajouté.

02.21 : Association des enseignants : s’en tenir à l’enseignement en face à face n’est pas responsable

Les enseignants allemands résistent à l’idée de s’en tenir à l’enseignement en face-à-face face à des chiffres d’incidence élevés. “Si les États fédéraux avaient vraiment voulu maintenir les écoles ouvertes malgré des chiffres d’incidence en forte hausse, ils auraient dû veiller à ce que les enseignants soient désormais vaccinés et que les écoles soient équipées de tests rapides en nombre suffisant. Cependant, nous en sommes encore loin dans 9 écoles sur 10”, a déclaré le président de l’Association des enseignants allemands, Heinz-Peter Meidinger, selon une dépêche du journal “Rheinische Post”. Il n’a donc aucune sympathie pour la pression exercée par la Conférence des ministres de l’éducation en faveur du maintien de l’enseignement en face à face si l’incidence dépasse 100. Cela ne serait pas responsable compte tenu du risque d’infection.

02.01 heures : Lauterbach déconseille de toute urgence les voyages à Majorque

“Celui qui a été testé et qui est négatif, ne doit pas aller en quarantaine, car Majorque n’est pas une zone à risque”, déclare Karl Lauterbach, expert en santé du SPD, dans le débat politique du journal “Bild”. Toutefois, il déconseille fortement de passer des vacances sur l’île des Baléares. “Nous avons la mutation brésilienne à Majorque depuis une semaine. Je demande à tout le monde de ne pas voyager.” Tous ceux qui reprennent le voyage devraient être testés. “C’est le moins que l’on puisse demander à quelqu’un qui fait un voyage aussi risqué.”

00:35 : Premier ministre Weil : la troisième vague est “dangereuse pour le feu”.

Le Premier ministre de Basse-Saxe, Stephan Weil (SPD), lance un appel à la compréhension pour le retrait de l’assouplissement du verrouillage. “La situation est grave”, a déclaré M. Weil à Redaktionsnetzwerk Deutschland (RND/ lundi), selon un rapport préliminaire. “La troisième vague est portée par des mutations virales plus contagieuses et frappe une population fatiguée par Corona – c’est ce qui la rend si brûlante.” Il sera donc beaucoup plus difficile de faire baisser le nombre de nouvelles infections cette fois-ci qu’au printemps ou en automne, a-t-il ajouté.

00.14 heures : Le patron de TUI Allemagne : les voyages à Majorque sont sûrs.

Le directeur général de TUI Deutschland, Marek Andryszak, estime que les craintes des politiciens concernant l’augmentation des contagions de Corona à la suite de voyages aériens à Majorque sont exagérées. “Nous ne nous lassons pas de préciser que les voyageurs en vacances à forfait ne courent aucun risque lorsqu’ils rentrent en Allemagne. Plusieurs études ont montré que les invités se comportent de manière responsable en vacances et ne produisent pas d’incidences plus élevées”, a déclaré M. Andryszak au journal Bild, selon un rapport préliminaire. Il a ajouté qu’il n’y avait pas de fêtes sur l’île, pas de bière gratuite et que les restaurants n’étaient disponibles pour les services de livraison qu’après 17 heures. “Sur les 1 000 hôtels ouverts au milieu de l’été, même pas 10 % seront disponibles à Pâques”.