Connecter les cultures / Objectifs de développement durable (Agenda mondial 2030) / Développement / Guides / Accueil – Unimondo – Unimondo.org

La pédagogie adoptée par l’école dans mon expérience à l’Istituto complète Prati – Rodari Desio (Monza et Brianza) dans son programme, est basée sur l’approche narrative. Le projet d’éducation à la citoyenneté active et mondiale avec l’Agenda 2030 des Nations Unies propose l’utilisation de personnages fantastiques pour inciter les élèves à parler de leurs expériences et à discuter de ce qui est acceptable et inacceptable, de ce qui est bien ou mal et de nommer les sentiments impliqués. Par conséquent, l’école est vraiment enthousiaste à l’idée d’intégrer la proposition du projet d’éducation à la citoyenneté avec l’Agenda 2030 des Nations Unies qui fournit les structures appropriées pour une pratique d’enseignement innovante et créative basée sur de multiples histoires fictives qui permettent aux enseignants d’entrer dans les mérites des questions connexes. pour la citoyenneté mondiale avec les jeunes étudiants, en abordant ces questions dans des situations quotidiennes.

La discussion sur les sujets ainsi traités a stimulé la réflexion et a permis aux étudiants de proposer des solutions aux problèmes identifiés. En tant que professeur diplômé en littérature, avec un fort intérêt pour l’éducation globale, je suis ravi de pouvoir exploiter les atouts de l’éducation pour la citoyenneté mondiale et les ai donc utilisés comme point de départ pour ma propre approche. À mon avis, l’expérience et l’éducation à la citoyenneté active et mondiale sont en fait un élément important de l’apprentissage des adolescents.

J’ajoute potentiellement une dimension de valeur à chaque matière enseignée, en plus de représenter une opportunité de relier l’enseignement avec le monde réel et ainsi trouver une application tangible. En tant que professeur de littérature, engagé dans l’éducation au développement puis dans l’éducation active et globale, je crois qu’il est important de donner aux étudiants une dimension globale. Une réelle synergie s’est donc créée entre la vision de l’école, ma démarche et mon parcours pédagogique et les objectifs de l’initiative gravitant autour de l’Agenda 2030 des Nations Unies.A travers la structure des activités en ligne, l’école peut exprimer sa vision de la citoyenneté mondiale .

Nous pensons que l’éducation globale est autant liée aux relations au sein de la classe qu’aux relations réelles entre les pays.

L’éducation globale peut adopter une méthodologie qui encourage le partage des idées et la démocratie des opinions. Nous avons planifié l’activité en se référant à ce que Hicks a exprimé, estimant que l’éducation à la citoyenneté active et mondiale avec l’Agenda 2030 des Nations Unies, vue du point de vue de l’éducation mondiale, est inséparable de tout ce que nous croyons être le but de l’éducation en soi. c’est éduquer et créer les conditions de survie, de sécurité et de bien-être pour tous.

Désapprendre, réapprendre, nouvel apprentissage sont l’essence même de ce défi.

Sterling concentre son raisonnement sur l’apprentissage de la transformation, soulignant que pour qu’un changement se produise, il doit être fondamental au niveau personnel afin d’être utile pour un changement social, écologique et économique. La pédagogie nécessaire à une telle éducation a été identifiée par l’école en apprentissage actif, en apprentissage par thèmes, en approfondissement basé sur la recherche et en utilisant des techniques didactiques telles que les jeux de rôle, les simulations et les débats.

Et c’est précisément l’approche pédagogique sur la base de laquelle les activités de notre école ont été développées, à la fois dans son intégralité et dans ses éléments individuels. Pour le processus d’apprentissage des participants, ces approches typiques de l’éducation et du traitement de questions controversées ont été adoptées, selon des approches pédagogiques participatives interactives qui stimulent l’utilisation de compétences particulières et qui prennent en compte différents styles d’apprentissage. La proposition de projet est basée sur des concepts clés tels que la démocratie, la participation, l’action et l’apprentissage actif, stimulant la prise de responsabilité, la capacité de les faire nôtres et d’agir pour les résoudre.

En tant qu’enseignante participante, je voulais développer mes connaissances des approches coopératives et démocratiques d’un processus d’enseignement et d’apprentissage centré sur l’élève et m’approprier les méthodologies qui peuvent soutenir ces mêmes approches en classe. Dans notre école, les activités du projet visaient à développer des connaissances, des compétences et des valeurs dans l’expérience d’apprentissage. Avant d’impliquer les élèves dans les activités, nous voulions nous concentrer sur la distinction entre éducation à la citoyenneté et éducation globale, sur les concepts clés d’interdépendance, de mondialisation, de diversité, de droits et de responsabilités, de changement durable, de qualité de vie, de justice sociale et d’équité, de droits de l’homme. et les droits universels.

Et encore une fois sur les processus démocratiques qui considèrent le monde comme une communauté mondiale, avec ce que cela implique d’un point de vue politique, économique et environnemental.

L’expérience du projet s’est en effet développée progressivement suivant un plan de travail. Au cours de la première phase de l’année scolaire, il y a eu une période entièrement consacrée aux sujets relatifs à la citoyenneté mondiale. Une heure de citoyenneté mondiale par semaine a été introduite dans l’emploi du temps scolaire. Au cours d’une deuxième phase, les classes ont participé individuellement aux activités en ligne du projet. Cette participation a ensuite été suivie d’une autre période consacrée à l’échange d’observations et à la Rétroaction sur les activités en ligne, qui ont servi à fournir une évaluation de l’ensemble du projet. La méthode de heure du cercle a été un profit format comme un retour sur l’expérience d’apprentissage des étudiants.

Le projet s’est déroulé tout au long de l’année scolaire selon une approche interdisciplinaire. Dans la pratique, il a commencé par partir des connaissances et de l’intérêt des étudiants pour le monde, en développant et en étendant leurs connaissances et en les questionnant, par exemple, en identifiant un problème pertinent et en essayant de remettre en question de manière critique les sources d’information.

Les enseignants ont aidé à sensibiliser les élèves à leurs points de vue sur des questions discutables, en les utilisant pour créer un certain nombre de solutions et d’idées sur la façon d’aborder ces problèmes. L’école a reçu un soutien bibliographique sur les questions pertinentes du 21e siècle et sur la façon dont elles pourraient être abordées dans l’éducation, également grâce aux contributions des commissions scolaires et d’autres organisations.

En outre, les enseignants ont évoqué la recherche universitaire relative aux espoirs et aux craintes des étudiants pour l’avenir.

À la fin de l’activité du projet, les enseignants impliqués ont évalué l’ensemble de l’expérience annuelle dans son ensemble. A cette occasion, la plupart d’entre eux ont souligné avoir acquis une bonne connaissance des enjeux qui peuvent constituer un curriculum lié à l’éducation à la citoyenneté mondiale pour les enfants et une prise de conscience de la manière d’intégrer ces sujets dans leurs enseignements respectifs. Parmi les différents éléments d’évaluation qui ont émergé, il a été souligné que l’expérience vécue a contribué d’une part à permettre aux enfants de voir l’enseignant comme une personne, d’autre part à élargir l’éventail des techniques d’enseignement des enseignants et de découvrir le potentiel de l’éducation mondiale. La pérennité des processus est considérée par l’école comme le moyen privilégié de sa propre amélioration et dans cette perspective l’importance d’une préparation à une approche cohérente qui se développe tout au long de l’année a été soulignée, renforçant les liens entre les programmes des enseignants. et le groupe de chefs de projet.

Les enseignants opérant dans chaque pays devraient avoir plus de voix et plus de possibilités d’intégrer les activités en ligne dans le système éducatif, rendant ainsi l’initiative plus pertinente et productive.

Tous les articles de Laura Tussi sur le site PeaceLink.it en collaboration avec Fabrizio Cracolici.

Conférencière, journaliste et écrivain, elle traite de la pédagogie non violente et interculturelle. Il est titulaire de cinq maîtrises en éducation des adultes et en conseil pédagogique dans les domaines des sciences de l’éducation et de la formation. Coordinamento Italia International Campaign ICAN – Prix Nobel de la paix 2017 pour le désarmement nucléaire universel, collabore avec divers magazines télématiques dont Pressenza, Peacelink, Ildialogo, Unimondo, AgoraVox et a reçu le prix de l’engagement civil à l’occasion du 70e anniversaire de la Libération MEI – Independent Labels Meeting , L’Association Arci Ponti di Memoria et la municipalité de Milan. Auteur des livres: Sacré (EMI 2009), Souvenirs et Holocauste (Arachne 2009), Le devoir de se souvenir (Arachne 2009), La pensée des différences(Arachne 2011), Éducation et paix (Mimesis 2012), Une histoire de vie partisane – avec Fabrizio Cracolici, président de l’ANPI Nova Milanese (Mimesis 2012), Donner un sens au temps – Le décalogue aujourd’hui. Un chemin de liberté (Paoline 2012), Dialogue pour la paix. Pédagogie de la Résistance contre tout racisme (Mimesis 2014), Giovanni Pesce. À ne pas oublier (Mimesis 2015) avec les contributions de Vittorio Agnoletto, Daniele Biacchessi, Moni Ovadia, Tiziana Pesce, Ketty Carraffa, Antifascisme et non-violence (Mimesis 2017), avec Alfonso Navarra, Adelmo Cervi, Alessandro Marescotti. Il collabore avec divers magazines sectoriels, dont: “Scuola e didattica” – La Scuola Publishing, “Mosaico di Pace”, “GAIA” – Ecoistituto del Veneto Alex Langer, “Anarchist magazine”. Promoteur du projet de ne pas oublier les villes de Nova Milanese et Bolzano www.lageredeportazione.org et du projet Arci Ponti di memoria www.pontidimemoria.it. Voici sa chaîne vidéo.