Chypre, l’Autriche et la Grèce possèdent les plages les plus propres de l’UE: agence – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

Copenhague (AFP)

Les eaux de baignade de plus de quatre plages sur cinq de l’Union européenne sont de qualité “excellente”, Chypre, l’Autriche et la Grèce étant en tête d’une liste publiée mardi par l’Agence européenne pour l’environnement.

Au total, 82,8% des 22 276 sites de baignade étudiés en Europe en 2020 avaient une eau de «excellente» qualité, tandis que 92,6% répondaient à la norme minimale, «suffisante».

Ces chiffres sont inférieurs d’environ deux points de pourcentage à ceux de 2019, a déclaré l’AEE, en les attribuant à un plus grand nombre de plages sur lesquelles aucune donnée n’a été collectée l’année dernière en raison de la pandémie.

Le manque de données a principalement affecté la Pologne et la Grande-Bretagne, qui sont toujours incluses dans le rapport pour 2020 malgré le Brexit.

La qualité de l’eau continue de s’améliorer en Europe, avec seulement 1,3% des sites signalant une eau de «mauvaise» qualité, contre 1,4% en 2019 et près de 2% en 2013.

En vertu des règles de l’UE, les sites d’eaux de baignade qui ont été classés comme «pauvres» pendant cinq années consécutives sont frappés d’une interdiction permanente.

Chypre a été le seul pays à enregistrer un score parfait au classement 2020, avec 100% de ses sites de baignade bénéficiant d’une qualité d’eau “excellente”, devant l’Autriche (97,7%), la Grèce (97,1%), Malte (96,6%) et la Croatie (95,1 PCT).

Ils ont été suivis par l’Allemagne (89,9 PCT), l’Italie (88,6 PCT), l’Espagne (88,5 PCT), la Belgique (79,7 PCT) et la France (77,5 PCT).

Environ deux tiers des sites de baignade dans l’UE sont situés le long des côtes, qui sont généralement plus propres, et un tiers sont situés à l’intérieur des terres.

Selon l’AEE, le pourcentage des eaux de baignade européennes atteignant une qualité au moins “suffisante” est passé de 74 pour cent seulement en 1991 à plus de 95 pour cent en 2003, et est resté relativement stable depuis lors.

Le nombre de sites de baignade dans l’Union européenne a presque quadruplé au cours des 30 dernières années en raison de l’expansion de l’UE et de la croissance de l’industrie du tourisme et des loisirs.