Arthur Troibras 21 décembre 2019
poste de travail ergonomique

Un poste de travail ergonomique améliore l’efficacité de vos salariés et optimise leur niveau de production. La mise en place d’un tel espace de travail se base sur quelques piliers indispensables. Si vous voulez avoir un poste de travail ergonomique, privilégiez ces quatre éléments.

La lumière

Une bonne lumière permet d’avoir en un coup d’œil l’ensemble de votre espace de travail. Vous n’aurez pas besoin de plisser les yeux quand vous travaillez à cause d’un reflet désagréable de votre écran.   Une bonne lumière ne fatiguera pas vos yeux en lisant vos documents. Un mauvais contraste peut provoquer des maux de tête, une vision floue, des irritations dans les yeux et même l’assèchement oculaire. Quand vous ressentez, ces symptômes indiquent que votre poste de travail ne bénéficie pas de la lumière adéquate. Une bonne luminosité nécessite au minimum 1 000 lux (unité de mesure de la lumière). En dessus de cette mesure, le poste de travail peut-être une zone de stress.

La Température

Trouver la température idéale est indispensable pour avoir un poste de travail ergonomique. Le scientifique estime que pour une meilleure productivité, il faut travailler sous une température environnant les 20 °C. Nombreux sont ceux qui estiment que pour un environnement de travail confortable, il faut une température de 27 °C, mais la productivité n’est pas au rendez-vous. Pour un poste ergonomique, il faut donc une température entre 21 °C et 27 °C. La température idéale dépendra bien évidemment des besoins de chacun.

L’Air frais

Le mauvais entretien des systèmes de chauffage et de ventilation, ainsi que le surpeuplement a un impact sur la qualité de l’air.   Un lieu de travail insalubre véhicule de nombreux symptômes comme les maux de tête, les rhumes, l’étourdissement, l’irritabilité et la fatigue. Il faut de l’air frais chaque jour dans la pièce. Il faut également faire attention à l’humidité. Son taux ne doit pas dépasser les 30 à 60 % pour éviter la prolifération des bactéries. Pour une bonne productivité, la quantité d’air frais autour du poste de travail doit varier entre 40 à 80 mètres cubes par heure.

Les bruits environnants

Le niveau de bruit autorisé dans un lieu de travail dépendant d’un pays à l’autre. Un environnement calme et silencieux améliore la productivité et la concentration. Il est préférable d’installer son poste de travail dans un endroit silencieux ou d’installer des cloisons antibruit. Un environnement trop bruyant peut être source de stress, et cela peut même engendrer un burn-out à long terme.